Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

24 juil. 2014

France : Protection des enfants aux risques des ondes électromagnétiques : les bracelets connectés

Protection des enfants aux risques des ondes électromagnétiques
par Laurence Abeille, Députée, Groupe Ecologiste, France, 
24 juillet 2014

Laurence Abeille a interrogé la Ministre de la santé sur l’application des dispositions du code de la santé publique relatives à la protection des enfants aux ondes électromagnétiques.

Tout récemment, une entreprise multinationale a annoncé la commercialisation d’un « bracelet connecté » permettant aux parents de suivre et surveiller leurs enfants à distance et en continu. Cet accessoire va accroître encore un peu plus l’exposition des enfants aux champs électromagnétiques.

Ce bracelet électronique permet la géolocalisation du porteur mais aussi, sur activation des parents, la retransmission de tout l’environnement sonore de l’enfant. L’émission est donc loin d’être négligeable. Surtout, ce bracelet expose directement des enfants, plus vulnérables aux champs électromagnétiques.

France : Wi-Fi dans les gares : quel impact sur le bain d'ondes électromagnétiques?



Wifi dans les gares : quel impact sur le bain d’ondes électromagnétiques ?
par Laurence Abeille, Députée, Groupe Ecologiste, France, 18 février 2014

Suite à l’annonce faite par la SNCF de déployer le wifi dans 128 gares à partir du mois de juin 2014, Laurence Abeille a interrogé le ministre des transports sur l’impact qu’aurait ce déploiement sur la densification du bain d’ondes électromagnétiques.



Outre le fait que ce wifi sera faussement gratuit puisqu’il ne sera accessible au voyageur qu’après le visionnage d’une publicité, cette installation pose en effet la question de l’accroissement de l’exposition aux ondes électromagnétiques.

L’Assemblée nationale a adopté en première lecture le 23 janvier 2014 une proposition de loi du groupe écologiste relative à l’exposition aux ondes électromagnétiques. Ce texte pose le principe de la modération en matière d’exposition aux ondes, exposition qui s’accroit actuellement de façon exponentielle avec l’essor des objets connectés. S’il est possible de ne pas exposer la population aux ondes électromagnétiques, il convient de le faire, et c’est pourquoi les connexions filaires devraient être privilégiées.

Aussi, Laurence Abeille souhaiterait savoir si des solutions alternatives au wifi sont envisagées et si l’impact de ce déploiement sur la densification du bain d’ondes électromagnétiques a été évalué.

Retrouver la question et être alerté de la réponse.


http://www.laurence-abeille.fr/wifi-dans-les-gares-quel-impact-sur-le-bain-dondes-electromagnetiques/

Une magistrate en Zone Blanche

Barbara Domberger
dans son bus de
camping.
(Photo: Schmidt)
Une magistrate en Zone Blanche
Auteur evelyne, ehs-action.org, 7 février 2012

Une EHS Procureur Juge de première instance d’Augsbourg a trouvé refuge dans la vallée de la Wehra. 

Badische Zeitung Wehr :

La pluie crépite sur le toit du petit camping-car. Bien que Barbara ait mis le chauffage en route, le froid hivernal rampe sur le sol et s’enroule sans pitié autour des pieds. Barbara Domberger prend des vacances forcées dans la vallée de la Wehra. La gorge aux parois abruptes reste l’un des rares refuges pour les Electro Hyper Sensibles.

Barbara raconte que dans le passé, il lui restait quelques logements de vacances situés dans des zones particulièrement retirées. Mais peu à peu, ces endroits ont été exclus : « Le réseau digital officiel est actuellement notre plus grand problème » dit-elle.

La magistrate de 43 ans est en fuite – devant les ondes des émetteurs, les ondes radio surtout celles des antennes relais de la téléphonie mobile. « Je suis devenue Electro Hyper Sensible » dit-elle.

21 juil. 2014

Québec : Nouvelle arme des opposants aux compteurs intelligents

"J'étais toujours inquiète de partir de ma maison.  J'avais
peur de revenir et de voir qu'ils avaient changé mon vieux
compteur pour un compteur intelligent.  Maintenant, je
peux partir sans m'inquiéter.  Ils ne peuvent pas enlever la
plaque.  Ils n'ont pas le droit", a dit Kathya Heppell.
(Photo: Alain Dion)
Nouvelle arme des opposants aux compteurs intelligents : les compteurs barricadés
par Michel Laliberté, La Voix de l'Est,
11 juillet 2014

(Sutton) Les opposants aux compteurs intelligents d'Hydro-Québec déploient une nouvelle arme dans leur lutte : ils barricadent leur vieux compteur pour empêcher qu'il soit remplacé par de nouveaux appareils numériques.

Des citoyens ont commencé à poser des plaques de métal par-dessus leur compteur. La plaque recouvre tout l'appareil, à l'exception d'un orifice devant la soucoupe de verre pour permettre aux employés d'Hydro-Québec de relever le compteur. La plaque est fixée par des rivets sur le boîtier électrique de la maison. C'est le moyen qu'a retenu Kathya Heppell pour manifester son opposition. La résidante de Sutton se dit électrosensible. Depuis des années, elle souffre de migraines et de maux de tête.

20 juil. 2014

Etats-Unis : Le cigarettier RJ Reynolds condamné à verser 23,6 milliards d'indemnisation

1,3 milliard fumeurs dans le monde - 6 millions de morts par an - 1 milliard de personnes vont mourir à cause du tabac au cours du XXIe siècle.  Voir : Les effrayants chiffres de la mortalité due au tabac 

Aux Etats-Unis, le cigarettier RJ Reynolds condamné à verser 23,6 milliards d'indemnisation
Le Monde.fr avec AFP, 20 juillet 2014

Un tribunal de Floride a ordonné au cigarettier américain RJ Reynolds Tobacco Company (qui produit notamment les marques de cigarettes Camel, Pall Mall ou encore Newport) de payer 23,6 milliards de dollars d'indemnisation à la veuve d'un fumeur mort d'un cancer du poumon. Une somme record pour un seul plaignant dans l'histoire de cet Etat du Sud.

Le verdict, rendu samedi 19 juillet par le jury du comté d'Escambia après une quinzaine d'heures de délibération, est assorti de dommages et intérêts d'un montant de 16 millions de dollars à verser à la succession du défunt, Michael Johnson Senior.

« SANS LES INFORMER CONVENABLEMENT DES RISQUES »

Perturbateurs endocriniens : moins d'exposition, égale plus d'économie !

par Generations Futures, 18 juin 2014

Réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens permettrait de réaliser 31 milliards d’euros d’économies en dépenses de santé dans l’Union européenne

- L’augmentation rapide des troubles hormono-dépendants peut être liée à une exposition à des perturbateurs endocriniens, substances chimiques de synthèse présentes notamment dans les aliments, les boissons et les produits du quotidien.
-Selon une nouvelle étude, si réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens permettait d’éviter un petit nombre de cas de cancers hormono-dépendants, de diabète, d’obésité et d’infertilité, des milliards dépensés en lien avec ces maladies et leurs conséquences seraient alors économisés.
- Un changement de politique européenne en matière de produits chimiques pourrait réduire de manière drastique les coûts associés à ces maladies et leurs conséquences. Il est maintenant temps pour l’UE d’agir.

Bruxelles, le 18 Juin 2014 – L’exposition à des perturbateurs endocriniens pourrait coûter jusqu’à 31 milliards d’euros par an à l’Union européenne (UE), selon un rapport publié aujourd’hui par l’Alliance pour la santé et l’environnement (HEAL). (1)

Le TAFTA est déjà utilisé pour affaiblir la réglementation européenne sur l'environnement

Camion utilisé pour exploiter les sables bitumineux
au Canada (Wikipedia)
Juliette Renaud, des Amis de la Terre France :  "Les attaques répétées des États-Unis et du Canada contre la législation européenne semblent avoir porté leurs fruits. L’Union européenne cède aux pressions et échoue ainsi à défendre sa propre politique climatique. Les négociations commerciales avec les États-Unis sont utilisées comme un cheval de Troie pour faire entrer des flots d’importations de sables bitumineux en Europe."


Le TAFTA est déjà utilisé pour affaiblir la réglementation européenne sur l’environnement
Les Amis de la Terre, 18 juillet 2014

Les Etats-Unis et le Canada font pression, avec succès, sur l’Union européenne pour banaliser le pétrole issu des sables bitumineux. En utilisant les négociations sur le TAFTA...

Les Amis de la Terre, Greenpeace, Sierra Club et Transport & Environnement publient aujourd’hui un nouveau rapport Marchandages douteux [1], révélant comment les gouvernements des États-Unis et du Canada, poussés par les lobbies pétroliers, utilisent les négociations commerciales actuelles [2] pour forcer l’Union européenne à donner un accès illimité à son marché aux sables bitumineux, source de carburant qui a pourtant des impacts climatiques, sociaux et environnementaux dévastateurs.

18 juil. 2014

La Conférence mondiale sur le sida frappé par le crash en Ukraine

Parmi les victimes, le chercheur
néerlandais Joep Lange, ancien
président de la Société
international sur le sida
Selon CNN, il y avait 6 experts du VIH parmi les passergers du vol MH17.  Nos pensées vont aux familles et aux amis de ceux qui ont disparu.  Nous trouvons le pillage du lieu du crime méprisable et indécent et appellons la communauté internationale de prendre des mesures immédiates pour assurer le repatriement des corps et une enquête approfondie de cette tragédie.

La conférence mondiale sur le sida frappée par le crash en Ukraine
AFP / liberation.fr, 18 juillet 2014

Une centaine des passagers du vol Malaysia Airlines – chercheurs, médecins, militants – se rendaient à cette conférence, à Melbourne, selon la presse australienne.

Une centaine des 283 passagers de l’avion malaisien qui s’est écrasé jeudi en Ukraine étaient en route pour la conférence mondiale sur le sida qui démarre ce week-end à Melbourne, avançaient vendredi les médias australiens. Chercheurs, praticiens et militants, tous spécialisés dans le domaine du sida, représentaient un bon tiers des passagers du vol MH17, rapportent les quotidiens The Australian et le Sydney Morning Herald, dont les informations ne pouvaient pas être confirmées dans l’immédiat.

Le Boeing 777 transportait 298 personnes (dont 15 membres d’équipage). Il effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, où une partie des passagers devaient ensuite embarquer dans un vol pour Melbourne. Selon le Sydney Morning Herald, des participants à une réunion d’avant conférence, à Sydney, ont été informés qu’une centaine de leurs collègues étaient à bord de l’avion, abattu jeudi au-dessus de l’Ukraine par un missile selon des responsables américains.