Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

31 août 2015

Suisse : Prise en charge de l'électrosensibilité: Motion déposée en 2009 au Conseil national

Avis du Conseil fédéral du mai 2009 : "L'électrosensibilité repose sur un auto-diagnostic et qu'aucun lien causal n'a été prouvé entre les troubles de santé et les champs électromagnétiques." [La Confédération détient la majorité des actions dans Swisscom...]

Prise en charge de l'électrosensibilité
Texte déposé par Zisyadis Josef au Conseil national, Parlement suisse, 19 mars 2009

Le Conseil fédéral est chargé d'effectuer les modifications législatives, afin que les handicapés de l'hypersensibilité aux champs magnétiques soient reconnus et indemnisés pour un assainissement minimum de leur environnement.
Développement

L'électrosensibilité est une dégradation physique, un handicap qui exige d'obtenir assistance et aide. Le but de cette assistance doit être de donner à ces personnes la chance de vivre comme les autres.

Dans la plupart des cas, cette hypersensibilité se manifeste pas des maux de tête, des picotements occulaires, des vertiges et des troubles du sommeil, voire des nausées, des pertes d'appétit, des douleurs abdominales. Ces situations se développent rapidement, vu le manque de précaution face au développement sans limite des nouvelles technologies.

Marine Richard : «Il faut créer des zones blanches»

Faut-il créer des zones blanches sans ondes électro-
magnétiques? Les départements ruraux et de montagne
comme l'Ariège se battent pour résorber les zones blanches
encore existantes.  Photo: DDM, illustration
"Il y a urgence à créer des zones blanches, protégées des champs électromagnétiques où des personnes trop affectées peuvent survivre en attendant que la société évolue et qu'on impose aux opérateurs d'abaisser les seuils de pollution."

Marine Richard : «Il faut créer des zones blanches»
Recueilli par Arnaud Paul, ladepeche.fr, 
27 août 2015

Marine Richard a vu son hypersensibilité aux ondes électromagnétiques reconnue comme handicap par la justice. Elle en appelle à la création de zones blanches pour les électrosensibles.

Elle fait la Une de tous les médias de France mais refuse les photos et tient à rester discrète et tranquille, à l'abri des ondes, dans sa maison de pierres des Pyrénées ariégeoises. Elle ? Marine Richard qui se définit comme «une réfugiée environnementale», est devenue en quelques heures le porte-voix des électrosensibles après la décision du tribunal du contentieux de l'incapacité de Toulouse qui a reconnu comme handicap son syndrome d'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques «dont la description des signes cliniques est irréfutable» (lire notre édition du 26 août). Un syndrome dont Marine Richard, ancienne journaliste et auteur dramatique, souffre de puis 2010. Elle milite dans de nombreuses associations engagées contre les ondes électromagnétiques.

Comment êtes-vous arrivée en Ariège ?

Je me considère comme une réfugiée environnementale. J'ai cherché pendant 1 an et demi, avant d'arriver en Ariège en 2012, un endroit protégé des ondes, où je puisse survivre sans souffrir physiquement.

29 août 2015

L'augmentation des cas de démence

Les auteurs de cette étude de l'Université de Bournemouth suggèrent que les changements environnementaux majeurs de ces dernières 30 années peuvent être responsables pour l'augmentation du nombre des cas de démence diagnostiqués chez les personnes plus jeunes (40-50 ans) et pour l'augmentation généralisée des décès par démence :  hausse du transport aérien et routier, de la présence des organophosphorés dans la filière alimentaire, de l'utilisation des appareils électroniques qui émettent le rayonnement non ionisant, et surtout, l'interaction entre toutes ces sources de pollution.  Non seulement les cas de démences sont en augmentation, mais aussi d'autres maladies chroniques:  cancers, diabète, dépressions, maladies cardiovasculaires...  Selon un rapport national sur la santé, publié en août 2015 par l'Observatoire suisse de la santé, plus d'un quart de la population suisse - 2,2 millions de personnes - souffre d'une maladie chronique.  L'augmentation de ces maladies ne peut pas être expliquée par le vieillissement de la population.  Il est dommage que la Suisse, comme beaucoup d'autres pays, continue de citer la sédentarité, le tabac, et l’abus de l’alcool comme causes de ces maladies et d'axer leurs campagnes de "prévention" sur ces facteurs au lieu de regarder notre environnement pollué... (Voir l'article dans la Tribune de Genève.)

L'augmentation des cas de démence
par Sidney Usher, notis-consulting.net, 18 août 2015

Des chercheurs de l’Université de Bournemouth, ville du Royaume-Uni, viennent de réaliser une étude à la fois stimulante intéressante et alarmante.

Suisse : Innocenzo: une première clownesque sur l'électrosmog : La-Chaux-de-Fonds, 12 et 13 septembre 2015

Innocenzo: une première clownesque sur l'électrosmog


« Innocenzo » est un spectacle poétique, humoristique, musical et pour tous, avec un message de prévention des effets néfastes de la pollution électromagnétique. Il sera présenté au Centre de Culture ABC à La Chaux-de-Fonds, Suisse, les 12 et 13 septembre à 16h30, par la Piti Théâtre Company et sera suivi d'une collation et d'une exposition offertes par l'Association Romande Alerte aux ondes électromagnétiques (ARA). Info​s​ et billets: www.ptco.org/inno

« Innocenzo » est un spectacle théâtral qui raconte, avec humour et musique live, les aventures d'un clown qui tombe malade. Après avoir vu de nombreux docteurs et guérisseurs incapables d'expliquer ses symptômes, il comprend finalement que ceux-ci sont causés par la pollution électromagnétique. Il commence à guérir. L'histoire est tirée de faits réels vécus par les auteurs. La version anglaise a tourné aux Etats-Unis le printemps dernier.

28 août 2015

Déclaration de l'ancienne directrice de l'OMS sur son électrosensibilité

Déclaration de l'ancienne directrice de l'OMS sur son électrosensibilité
Priartem – Info presse, 
19 août 2015


Madame Gro Harlem Brundtland, ancien Premier Ministre norvégien et ancienne directrice générale de l'OMS (1998-2003), évoque, dans une interview accordée au quotidien norvégien, Aftenposten, et publiée le 14 août, son électrosensibilité et appelle chacun à se protéger.

“Je veux dire : protégez-vous ; ne gardez pas votre téléphone dans votre poche.”. Elle ajoute que son organisme réagit aux radiations électromagnétiques depuis 25 ans. Aujourd'hui, elle utilise le portable le moins possible et le tient éloigné de la tête lorsqu'elle envoie un message. Elle ne peut pas le tenir au niveau de celle-ci sans risquer immédiatement de violents maux de tête.

Pour Madame Gro Harlem Brutland, les résultats des recherches montrent qu'il n'y a pas de doute sur l'effet néfaste des ondes auxquelles est exposée la population, qu'elles viennent du portable ou des autres technologies sans fil.

27 août 2015

Électrosensibilité : La justice en avance sur la science ?

Crédit : Emmanuel Huybrechts – CC2.0
Électrosensibilité : La justice en avance sur la science ?
jay, electrosensible.info, 25 août 2015

La question des ondes et de leurs effets sur la santé serait-elle prise un peu plus au sérieux par la justice que par la communauté scientifique ? C’est un peu la question que l’on peut se poser au vu de la récente décision de justice sur le cas d’une personne se disant électrosensible.

Il existe néanmoins un précédent mais en Italie où la cour de cassation de Rome a jugé en 2012 que la technologie sans-fil était à l’origine de l’apparition de la tumeur de M. Innocente Marcolini au niveau de son nerf nerf trijumeau.

Cette fois-ci, c’est au mois de juillet dernier que la justice française a officiellement considéré la qualité de grave handicap à une électrosensible en prenant le contre-pied d’une décision de la maison départementale des personnes en situation de handicap (MDPH) de l’Ariège.

L’avertissement de l’ex-directrice de l’OMS sur les ondes

L’avertissement de l’ex-directrice de l’OMS sur les ondes
jay, electrosensible.info, 22 août 2015

Encore un témoignage concernant les effets des ondes sur la santé, est-ce un hurluberlu avec un son casque de débroussailleur et son tissu anti-ondes ? ou peut-être encore un de ces parasites qui souhaite vivre aux crochets de la société avec les aides sociales ?

Et non perdu, quel dommage pour certains médias qui ne pourront pas faire de reportage racoleur. Au final, c’est juste l’ancienne directrice de l’OMS et ancienne première ministre de la Norvège, le docteur Gro Harlem Brundtland, qui a expérimenté certains de ces effets et émet des doutes quant au discours « rassurant » de certains scientifiques.

C’est lors d’une interview dans le cadre de la conférence politique d’Arendalsuka, le 15 août dernier dans la ville d’Arendal en Norvège, qu’un journaliste a fait un aparté sur la question de l’utilisation de son smartphone.

Guérisseur et électrosensibilité : Que de temps perdu

Crédit : Pixabay – Géralt – CC0
Guérisseur et électrosensibilité : Que de temps perdu
jay, electrosensible.info,  24 août 2015

Cela fait longtemps que je n’ai pas évoqué d’expérience personnelle et vu que l’actualité sur les ondes est assez calme durant la période estivale, je vais donc évoquer ma rencontre avec un magnétiseur durant ces derniers mois.

Mes parents m’avaient déjà contraint de voir pas mal de personnes ayant la capacité de guérir par diverses façons avec plus ou moins de succès, enfin plutôt moins, pour guérir mon électrosensibilité. Depuis au moins 6 mois, j’ai dû abdiquer encore une fois et voir une personne censée avoir des dons de guérisseur par apposition des mains.