Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

24 janv. 2015

France : La ministre de l'Ecologie et de l'Energie relance le débat sur l'avenir du nucléaire

La ministre de l'Ecologie et de l'Energie,
Ségolène Royal, le 22 décembre 2014 à
Paris (AFP/Archives Patrick Kovarik)
Le Réseau Sortir du nucléaire s'est ainsi demandé "par quoi Ségolène Royal compte-t-elle remplacer les réacteurs existants, alors que l'EPR apporte chaque jour une démonstration de fiasco économique et industriel ? Propose-t-elle de parier sur une hypothétique génération de nouveaux réacteurs qui n'existe que sur le papier ?"

Royal relance le débat sur l'avenir du nucléaire en France
par Marie HEUCLIN, AFP / lanouvellerepublique.com, 
13 janvier 2015

Ségolène Royal a estimé mardi nécessaire de construire de nouveaux réacteurs nucléaires en France pour remplacer certaines vieilles centrales, fermant ainsi la porte à une sortie de l'atome et alors que le gouvernement s'est engagé à réduire la part de cette énergie dans le mix électrique français.

Pour assurer la sécurité du nucléaire, "il faut programmer la construction d’une nouvelle génération de réacteurs, qui prendront la place des anciennes centrales lorsque celles-ci ne pourront plus être rénovées", a déclaré la ministre de l'Ecologie et de l'Energie dans un entretien publié mardi par le magazine spécialisé Usine Nouvelle.

22 janv. 2015

Sony transforme toutes lunettes en Google Glass

Le nouveau prototype s'adapte au design des lunettes.  (Sony)
Sony transforme toutes lunettes en Google Glass
20min.ch, 17 décembre 2014

La firme japonaise s'attaque aux lunettes connectées de Google en annonçant un module pouvant se greffer sur n'importe quelle monture classique.

Transformer n'importe quelle paire de lunettes de vue ou solaire en une monture intelligente. Tel est le but du nouveau module SmartEyeGlass Attach dégainé par Sony contre les Google Glass du géant du web. Ce nouveau projet se démarque de son propre prototype de SmartEyeGlass dévoilé en septembre dernier puisqu'il ne s'agit plus d'une paire de lunettes à part entière mais d'un petit accessoire qui se fixe sur n'importe quelle branche de lunettes. Le module de 40 grammes est équipé d'un micro-écran OLED doté d'une résolution de 640 x 400 pixels qui promet la projection d'une image de 16 pouces (environ 40 cm) à deux mètres de distance. Il embarque aussi une puce Wi-Fi, ainsi qu'une connexion Bluetooth.

Le géant japonais a présenté une série d'applications potentielles qui rappellent celles déjà disponibles sur les Google Glass, comme la géolocalisation. Des cyclistes peuvent par exemple afficher une carte routière sur le micro-écran pour la navigation. La société montre aussi l'exemple de son utilisation sur un parcours de golf en permettant à son utilisateur de connaître la distance qui le sépare du green.

Le prix de ce nouvel accessoire n'est pas encore connu. Il sera présenté lors du prochain salon CES de Las Vegas, début janvier et commercialisé fin 2015, courant 2016. Sony mettra par ailleurs à disposition des développeurs un kit de développement pour permettre de créer des applications.

(man)

http://www.20min.ch/ro/multimedia/stories/story/Sony-transforme-toutes-lunettes-en-Google-Glass-29903525



19 janv. 2015

Antibiotiques, le naufrage !

Antibiotiques, le naufrage !
par Maryline Passini, up-magazine.info,  
25 novembre 2014

Santé immunitaire : la résistance aux antibiotiques tuent de plus en plus, selon le second ouvrage d’Antoine Andremont sur le sujet.

Le 18 Novembre dernier c’était la « Journée Européenne sur les antibiotiques », une initiative du Centre Européen de Contrôle des Maladies pour faire comprendre que ces médicaments miracles doivent être utilisés avec parcimonie et sont en fait une vraie menace pour la santé – un vrai problème immunitaire planétaire. J’ai été sensibilisé trés tôt sur le sujet par Antoine Andremont (1) que j’ai eu le plaisir de rencontrer en 2007 lors de la sortie de son premier ouvrage "Le triomphe des bactéries – la fin des antibiotiques".

S’ils ont transformé la médecine et sauvé des millions de vie, les antibiotiques sont aujourd’hui en crise. Les bactéries y sont de plus en plus résistantes. Nous les avons utilisés de façon abusive. Non seulement chez les malades qui n’ont qu’une infection due à un virus, le rhume ou la grippe, chez lesquels ils sont inutiles. Mais aussi, et beaucoup plus massivement, chez les animaux, les poissons et les crustacés d’élevage, car ils permettent d’industrialiser les productions.

15 janv. 2015

Pour ne plus perdre sa vie à la gagner

La médecine du travail est en grand danger et avec elle la santé de tous les salariés... 

Pour ne plus perdre sa vie à la gagner !
par Thierry Brun - Suivre sur twitter
15 janvier 2015

La reprise, aujourd’hui, de la négociation sur la modernisation du dialogue social dans les entreprises inquiète les opposants au texte du Medef. Une vingtaine d’organisations syndicales (dont la CGT, la FSU et Solidaires), associatives et de chercheurs spécialistes de la santé au travail appellent à une mobilisation et à l’organisation d’états généraux pour défendre et améliorer les droits collectifs des salariés en matière de santé au travail.

La santé au travail est une question de santé publique. Or chaque semaine qui passe voit se multiplier les attaques du patronat et du gouvernement contre les droits sociaux, notamment en matière de santé au travail. Pourtant, la situation est alarmante : au nom d’une soi-disant "rationalisation" des coûts, les logiques organisationnelles aujourd’hui à l’œuvre au sein des entreprises, dans l’industrie comme dans les services, dans le secteur privé comme dans le public, contribuent à aggraver l’exploitation des corps et à dégrader de manière profonde la santé de nombreux travailleurs. Résumer la situation actuelle à une crise de l’emploi revient à dissimuler ces autres dérives de notre système productif. Mais certaines des mesures récemment adoptées, comme plusieurs de celles qu’envisagent aujourd’hui le gouvernement ou les organisations patronales vont plus loin : un à un, les différents acteurs de la chaîne de prévention voient leurs prérogatives ou leur marge d’action se réduire et, avec elles, ce sont les instruments de la prévention des risques et de la protection des salariés qui se trouvent remis en cause.

Un appel collectif pour ne plus perdre sa vie à la gagner !

L'union syndicale Solidaires et les premiers signataires de ce texte appele l'ensemble des travailleuses et travaileurs et toutes les actrices et acteurs de la santé au travail à signer massivement la pétition désormais en ligne :


Un appel collectif pour ne plus perdre sa vie à la gagner !

Union syndicale Solidaires, 15 janvier 2015

Des acteurs et actrices du mouvement syndical et de la santé au travail ont rendu public dans plusieurs média (Alter Eco Plus, Basta !, Politis, etc) le jeudi 15 janvier un appel intitulé « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner ! ».

La culture des OGM facilitée dans l'Union européenne

Les Etats membres de l'UE auront le droit de refuser que les OGM
soient cultivés sur tout ou partie de leur sol.  (AFP/ Philippe Huguen)
La culture des OGM facilitée dans l'Union européenne
par Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen) et Audrey Garric, Le Monde, 
14 janvier 2015

L'Europe a mis fin à des années de blocage sur le dossier OGM. Mardi 13 janvier, les eurodéputés ont adopté à une large majorité (480 voix contre 159), en deuxième lecture, un amendement à une directive datant de 2001, permettant à un pays de l'Union de s'opposer aux cultures d'organismes génétiquement modifiés sur son territoire, même si une autorisation a été délivrée au niveau de Bruxelles. Dans le même temps, cette législation, qui entrera en vigueur au printemps, devrait faciliter la culture de semences transgéniques sur un Vieux Continent hostile aux biotechnologies.

L'argent et la santé au Forum européen de Bioéthique - Strasbourg, 2-7 février 2015

L'argent et la santé au Forum européen de Bioéthique, Strasbourg, 2-7 février 2015
par Rédaction, up-magazine.info, 
13 janvier 2015

La santé n'a pas de prix, dit l'un. Mais pourtant elle a un budget, dit l'autre. La santé s'accomode mal du profit... Mais sans argent, pas de soins ni de santé.

De fait, Santé et Argent se trouvent de plus en plus intimement mêlés dans un pas de deux où solidarité, justice et vulnérabilité semblent liés, définitivement, pour le meilleur et pour le pire. Cet écheveau est issu du contrat social à la française où chacun puise selon ses besoins en santé (qui peuvent être infinis) alors que les contributions sont, elles, bel et bien finies. Un effet de ciseaux pourrait donc venir obérer le bel agencement social issu de la dernière guerre et la période de mutation que nous traversons fait apparaître des lézardes inquiétantes dans le mur de notre solidarité collective. Soins palliatifs ou euthanasie, soutien aux handicapés ou renforcement du diagnostic prénatal, liberté industrielle de polluer ou renforcement coûteux des contrôles sanitaires, les dilemmes se multiplient et questionnent le citoyen qui sait qu’il devra y répondre, et vite. Pour ses enfants, pour ses parents. Sans quoi les scandales sanitaires pourraient se multiplier.

S’ajoutent à cela les méfaits possibles de l’Avidité grandissante de certains qui, au travers des médicaments hyper coûteux, des conflits d’intérêt, des stratégies industrielles voire d’une réorganisation de la médecine à plusieurs vitesses qui pourrait séduire les assureurs, ont perdu le sens ancien de la responsabilité. Et l’inscription du principe de précaution dans le marbre de la constitution ne protégera personne. Chacun le sait.

Lettre ouverte adressée à l'UFC 'Que Choisir' au sujet des ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile

Excellente lettre envoyée par Robin des Toits, répondant à un article intitulé « Ondes électromagnétiques – Le jeu trouble des associations », publié par « Que Choisir ».

Ondes électromagnétiques - Le jeu trouble des associations
Que Choisir, numéro 552, Janvier 2015

"Alors que les études scientifiques rassurantes s’accumulent à propos de l’innocuité des ondes de téléphonie mobile et du Wi-Fi, des associations tiennent un discours alarmiste, au risque d’amener les pouvoirs publics à adopter des mesures de protection aussi coûteuses qu’inutiles."...

Lettre de Robin des Toits :
A l’attention de Monsieur Alain BAZOT, Président et Directeur des publications
UFC-Que Choisir
Article publié dans votre numéro 552, Janvier 2015

Messieurs,

Par la présente, nous répondons à l'article étonnant et très partiellement (partialement ?) documenté de Monsieur Seznec, paru dans votre revue Que Choisir du mois de janvier 2015 au sujet des ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile et dont le contenu nous rappelle singulièrement les propos des industriels du sans-fil.