Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

21 déc. 2014

Theo Colborn, génie scientifique

Theo Colborn, génie scientifique
par François Veillerette, politis.fr,
19 décembre 2014

La scientifique états-unienne, à l’origine de la révolution conceptuelle des « perturbateurs endocriniens », est décédée à l’âge de 87 ans. Hommage de François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

Même une infime quantité de molécules chimiques peut avoir de graves effets sur la santé. Les recherches de Theodora Colborn, à l’origine de la révolution conceptuelle fondamentale des « perturbateurs endocriniens », ont fait exploser le cadre des législations sur la pollution de l’environnement.

Cette grande scientifique des questions de santé environnementale vient de nous quitter à 87 ans. Docteur en zoologie elle aurait pu avoir une carrière d’enseignante sans histoire, ce qui n’aurait d’ailleurs pas été déshonorant. Mais voilà, Theo Colborn était faite d’un autre bois : celui dont sont fait les pionniers, les défricheurs ou les visionnaires.

19 déc. 2014

6 médicaments dangereux délivrés sur ordonnance

6 médicaments dangereux délivrés sur ordonnance
by Sandra Veringa, espritsciencemetaphysiques.com, 
10 decembre 2014

6 médicaments dangereux délivrés sur ordonnance qui vous feront réfléchir à deux fois avant de les prendre

Vous pouvez faire confiance à votre médecin, mais prenez conscience de tous les médicaments qu’il vous prescrit et assurez-vous qu’ils ne sont pas dangereux pour vous. Les dernières études ont montré que la plupart des médicaments populaires délivrés sur ordonnance ont des effets secondaires potentiellement graves, allant des nausées à court terme et des maux de tête à la myopathie et aux maladies cardiaques de nature inflammatoire – et encore pire dans certains cas.

Beaucoup de gens ne sont pas au courant de ces informations importantes, et croient encore au ‘mythe’ que les avantages des médicaments approuvés par la FDA ou l’ANSM l’emportent largement sur les risques éventuels. Afin de mettre les choses au clair, cet article couvre six classes de médicaments délivrés sur ordonnance qui ne sont pas tout à fait sûrs pour la santé.
6 médicaments dangereux:

1. Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP)

7 raisons pour ne pas utiliser les tablettes dans l'éducation

"Une bonne technologie a toujours du style, et les iPad en ont à revendre, mais c’est un style qui attire les adultes, pas les enfants... Une fois acquis les rudiments, les iPad sont un luxe que les écoles ne peuvent pas se permettre. Ils ne sont pas non plus souhaitables, au regard de l’apprentissage que dispensent les écoles à grande échelle. Ces initiatives sont souvent menées avec un but technologique et non pédagogique."

[Dommage... cet article ne mentionne pas l'exposition des enfants au rayonnement électromagnétique des tablettes connectées avec Wi-Fi.]

7 raisons pour ne pas utiliser les tablettes dans l'éducation

par Donald Clark, 24 février 2013 (Too cool for school: 7 reasons why tablets should NOT be used in education)

Trop cool pour l’école : 7 raisons pour lesquelles les tablettes ne devraient PAS être utilisées dans l’enseignement

Est-ce que les élèves en achètent ? NON

J’écris ceci sur un netbook. J’ai un iPad mais je ne rêve pas de m’en servir pour faire des recherches, prendre des notes, écrire ou pour mon travail. Je m’en sers à la maison comme une sorte de matériel de découverte, davantage pour « chercher, regarder et découvrir » que pour « écrire, créer et travailler ». Mes enfants ne s’en servent jamais. Quand je leur demande si certains de leurs camarades en ont acheté, ça les fait rire. De toute façon, « pour le même prix on a des ordinateurs portables ». Ils veulent un truc pour aller sur Facebook, lire leurs courriels, éditer du son ou de la vidéo, jouer, programmer et télécharger. Sur mes deux garçons, l’un a un MacBook, l’autre un PC survitaminé. Je ne m’en sers jamais dans la mesure où j’ai surtout besoin d’écrire et de communiquer — c’est simplement trop malcommode et limité.

18 déc. 2014

A tous les parents : N'offrez pas un téléphone portable ou une tablette à votre petit enfant !

A tous les parents : Protégez la santé de vos enfants : N'offrez
pas un téléphone portable ou une tablette aux jeunes enfants.
Dites à vos enfants de ne mettez jamais une tablette sur
les genoux.
Les jouets pas seuls dangereux
par Meris Michaels, Courrier des lecteurs, Tribune de Genève, 17 décembre 2014

L’article sur les jouets à ne pas déposer au pied du sapin mentionne ceux qui contiennent des substances chimiques cancérigènes. Combien de parents savent que le rayonnement d’un téléphone portable est classé par l'Organisation mondiale de la santé comme « possiblement cancérigène » pour l’homme? Ces ondes invisibles pénètrent le crâne fragile d’un enfant beaucoup plus que chez un adulte, augmentant le risque d’une tumeur cérébrale. Il n’y pas que le cancer : les études scientifiques suggèrent aussi un lien du rayonnement avec l’autisme, les troubles neurologiques et les dommages au sperme. Les tablettes connectées au Wi-Fi ne doivent jamais être placées sur les genoux près des organes de reproduction.  L’industrie du sans-fil, qui dépasse le milliard de dollars, est toute-puissante et étouffe la vérité en faisant du lobbying et en manipulant la science.

A tous les parents, n'offrez pas un téléphone portable ou une tablette à votre petit enfant !

Mise en garde concernant les jouets

Pliant de WECF de 2009
"Cette année, les jouets électroniques ont également la cote. Là encore prudence, beaucoup de ces appareils émettent des ondes électromagnétiques. En règle générale, protéger les enfants de ces ondes en les éloignant des smartphones, ordinateurs, tablettes, casques et autres consoles fonctionnant en wifi ou bluetooth."

Le billet d'André Cicolella
mapreventionsante.fr

André Cicolella est chimiste toxicologue et président du Réseau Environnement Santé. En cette période d'achats de Noël, il partage ses conseils pour faire les bons choix et préserver la santé de nos enfants.

Face aux substances chimiques, nous ne sommes pas tous égaux.

Les enfants y sont particulièrement vulnérables. Leur organisme en plein développement est plus fragile, leur épiderme est plus perméable et leurs poumons sont encore immatures. Ils sont également plus exposés aux toxiques par inhalation directe, ingestion, ou via les poussières du sol.

Malheureusement, de nombreux jouets contiennent encore des substances chimiques dangereuses pour leur santé. On retrouve des phtalates dans les jouets en plastique, des retardateurs de flammes bromés dans les peluches ou encore des métaux lourds dans la peinture.

17 déc. 2014

"Nanotoxiques" par Roger Lenglet

"Avec ce premier livre en français sur la toxicité des nanoparticules, Roger Lenglet tente de prévenir un nouveau scandale sanitaire d'une ampleur inimaginable."

Nanotoxiques : une enquête

franceculture.fr, octobre 2014

Nanotoxiques par Roger Lenglet (2014)

Les produits contenant des nanoparticules envahissent notre quotidien. Invisibles à l'oeil nu, ces nouvelles molécules hightech laissent parfois deviner leur présence par les accroches publicitaires : aliments aux « saveurs inédites », « cosmétiques agissant plus en profondeur », « sous-vêtements antibactériens », fours et réfrigérateurs « autonettoyants », articles de sports « plus performants », et armes plus destructrices...

Nanomatériaux : bénéfiques ou dangereux ?

Un cheveu humain mesure
environ 80'000 nm de large.
© eSpin Technologies, Inc.
Nanomatériaux : bénéfiques ou dangereux?
par André Fauteux, Editeur et Rédacteur en chef, Maison du 21e siècle, 26 août 2014

Les nanotechnologies promettent une nouvelle révolution industrielle qui promet de changer le monde, affirmait cet été dans la revue Construire le webmestre de l’Association de la construction du Québec, Amir Nadji. Reste à savoir si au bout du compte elle augmentera ou détériorera davantage notre qualité de vie. De l’échelle du milliardième de mètre, les particules nanométriques appliquées sur les matériaux promettent certes des avantages indéniables : vitrages autonettoyants, finis épurant l’air intérieur et vernis plus résistants.

Mais l’on sait déjà que les nanoparticules incorporées aux écrans solaires et aux vêtements soulèvent des controverses en matière de santé publique. Qu’en est-il des poussières nanométriques émises par les finis intérieurs?

Comme l’affirmait en 2009 le site Pour la science : « Dans le domaine de la santé, les interrogations sur le danger potentiel des nanomatériaux viennent du fait que les nanoparticules se rapprochent, par leurs dimensions, des particules atmosphériques ultrafines, des particules de diamètre inférieur à 0,1 micromètre émises par la combustion des énergies fossiles (automobiles, chauffage, activités industrielles). On sait qu’elles provoquent des pathologies respiratoires et cardiovasculaires et plusieurs dizaines de milliers de décès chaque année dans le monde. Les nanotubes de carbone ont été aussi rapprochés de l’amiante, cause avérée de plusieurs dizaines de milliers de cancers de la plèvre. »

L'Europe abandonne ses projets visant à lutter contre la pollution

Dans une lettre ouverte adressée dès le 17 novembre à la présidence de la Commission, le Bureau européen de l’environnement (EEB) rappelait que « 400 000 citoyens européens meurent prématurément chaque année du fait de la pollution atmosphérique ».

L'Europe abandonne ses projets visant à lutter contre la pollution

par Laetitia Van Eeckhout, Le Monde, 
16 décembre 2014

Les mises en garde des ONG, des eurodéputés et de onze ministres de l’environnement n’y auront rien fait. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et son vice-président, Frans Timmermans, ont confirmé, mardi 16 décembre après-midi, devant le Parlement européen, leur volonté de concentrer leur action en 2015 sur des propositions de lois relançant l'emploi au détriment de l’environnement. Conséquence : Bruxelles retire de son programme de travail 83 projets de règlements et de directives, hérités de la Commission Barroso, dont les paquets législatifs sur la qualité de l’air et l’économie circulaire, pourtant très attendus.