Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

4 déc. 2016

Perturbateurs endocriniens : halte à la manipulation de la science

Perturbateurs endocriniens : halte à la manipulation de la science 
Le Monde, 29 novembre 2016

Près de cent scientifiques dénoncent la fabrication du doute par les industriels, déjà à l’œuvre dans la lutte contre le changement climatique. 

Depuis des décennies, la science est la cible d’attaques dès lors que ses découvertes touchent de puissants intérêts commerciaux. Des individus dans le déni de la science ou financés par des intérêts industriels déforment délibérément des preuves scientifiques afin de créer une fausse impression de controverse. Cette manufacture du doute a retardé des actions préventives et eu de graves conséquences pour la santé des populations et l’environnement.

Les « marchands de doute » sont à l’œuvre dans plusieurs domaines, comme les industries du tabac et de la pétrochimie ou le secteur agrochimique. A elle seule, l’industrie pétrochimique est la source de milliers de produits toxiques et contribue à l’augmentation massive des niveaux de dioxyde de carbone atmosphérique, à l’origine du changement climatique.

"Réduire les ondes électromagnétiques, c’est parti" : Revue

Un précis scientifique magistral et accessible sur les ondes électromagnétiques
par Yves Heuillard (Reporterre)
28 novembre 2016

Dans un magistral petit ouvrage de 128 pages, Carl de Miranda, polytechnicien et ingénieur en électricité, explique l’impact des ondes sur la santé et propose des stratégies pour s’en protéger.

Oui, les champs électromagnétiques ont un effet sur l’organisme. Au-delà de certains niveaux d’exposition, on constate des effets biologiques immédiats et flagrants. Oui, de nombreuses études établissent des liens entre les ondes électromagnétiques et certaines pathologies, parfois graves. Oui, les fœtus, les nouveau-nés, les jeunes enfants sont potentiellement plus affectés par les ondes. Oui, certaines personnes, dites électrosensibles, déclarent souffrir quand elles sont exposées aux ondes. Mais que nous ressentions ou non les symptômes, nous sommes tous potentiellement affectés et pouvons un jour développer des pathologies.

Genève : Actualité Santé

Les femmes enceintes ne devraient utiliser les téléphones
mobiles qu'en cas d'urgence.
Genève : Actualité Santé
par Meris Michaels, 4 décembre 2016

Le 8 décembre 2016, le Conseil des Etats du Parlement Suisse se prononcera sur l’augmentation des valeurs limites des installations de la téléphonie mobile. Des personnes ainsi que des associations ont lancé des pétitions et écrit des courriers pour encourager les sénateurs à rejeter cette motion.

Récemment, une conférence sur l’autisme 1– « un autre regard » - s’est tenue à Genève avec la participation du Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de la médecine. Les présentateurs ont exprimé de sérieuses inquiétudes concernant les dangers de l’exposition au rayonnement électromagnétique émis par les technologies sans fil (smartphones, Wi-Fi…), surtout chez les femmes enceintes. Le Pr Montagnier a souligné l’importance de la sensibilisation de toute la population à cette question de santé. Il a clairement souligné que la santé devrait prévaloir sur l’économie.

La présence des ondes est l’un des facteurs importants dans l'augmentation des cas d'autisme dans le monde. Pr Montagnier a cité les chiffres suivants: En 1975, un enfant sur 5'000 en était atteint. En 2010, il s’agit d’un enfant sur 68. Selon une étude, l’autisme affecte un enfant sur 38 en Corée du Sud, le pays le plus connecté au monde.

3 déc. 2016

Quand les parents sont accros aux écrans

[L’Académie américaine de pédiatrie mentionne aussi les risques d'une surutilisation des médias numériques mettant l'enfant en danger :  sommeil insuffisant, retard dans l'apprentissage et des compétences sociales, obésité, problèmes de comportement.  En plus, ce que beaucoup de responsables médicaux et les autorités n'osent pas mentionner, ce sont les effets biologiques sur la santé des enfants dûes à l'exposition au rayonnement électromagnétique émis par les appareils numériques.]

Quand les parents sont accros aux écrans
par Julie Rambal, Le Temps, 14 novembre 2016

Selon les dernières recommandations de l’académie américaine de pédiatrie, un enfant ne devrait pas consulter d’écran plus d’une heure par jour. Mais personne n’a songé à poser de limites à leurs géniteurs. Hargneux, défaillants, indifférents… les parents peuvent devenir pitoyables avec un smartphone dans les mains

Chaque soir, c’est le même scénario. Quand Agathe et ses fils de 7 et 9 ans s’attablent pour le dîner, une chaise reste désespérément vide. Elle a beau s’époumoner en appelant son mari, il n’entend plus, affalé dans un coin et plongé dans un univers parallèle, celui des distractions de son smartphone. «C’est comme si j’avais un ado de 45 ans à la maison. Je dois m’énerver pour qu’il décolle le nez de son Samsung. Je bataille sans cesse pour imposer des durées de tablette strictes aux enfants, et lui passe des heures sur son mobile, à regarder des vidéos niaises, ou Facebook. C’est déplorable.»

2 déc. 2016

Des centaines de médicaments sont inefficaces, voire même déconseillés: Emission sur la RTS

Excellente émission sur la RTS:  ABE: trop de médicaments inutiles ou déconseillés! A Bon Entendeur / 39 min. / 29 novembre 2016

Des centaines de médicaments sont inefficaces, voire même déconseillés
par Sophie Badoux, rts.ch, 29 novembre 2016

Certains médicaments sur le marché suisse ont une utilité limitée, voire contestable, alors que d'autres sont carrément à déconseiller. A Bon Entendeur en a listé près de 600, à consulter dans notre infographie.

"Soigner un rhume, ça prend sept jours avec des médicaments et une semaine sans", dit un dicton populaire. A Bon Entendeur a voulu vérifier, sur la base d'une étude réalisée en Belgique, combien de médicaments inefficaces, voire "à déconseiller", se trouvaient dans nos pharmacies.

L'émission de la RTS révèle mardi que 597 médicaments vendus en Suisse, soit 11% du total des 5300 médicaments sur le marché, sont concernés.

1 déc. 2016

«Avec l’école numérique, nous allons élever nos enfants "hors-sol", comme des tomates» : Philippe Bihouix

"La surconsommation d’écrans entraîne une addiction, des troubles du sommeil, de l’hyperactivité, un sentiment de mal-être. Les enfants sont déjà hyperconnectés, dans une sursollicitation permanente, et l’Education nationale veut encore ajouter du temps d’écran ?"

Philippe Bihouix : «Avec l’école numérique, nous allons élever nos enfants "hors-sol", comme des tomates»
par Noémie Rousseau, Dessin Sylvie Serprix, liberation.fr, 2 septembre 2016

L’ingénieur et essayiste jette un pavé dans la cour de l’école. Non, le numérique ne permet ni d’apprendre mieux, ni de lutter contre les inégalités. Il est même nuisible à l’acquisition des fondamentaux, fait perdre le goût de l’effort et met en péril le métier d’enseignant.

«Avec l’école numérique, nous allons élever nos enfants "hors-sol", comme des tomates»

Jouets connectés : à offrir ou à bannir ?

© sphero
Ces jouets séduisent… et inquiètent !  Tu fais peut-être partie des enfants qui ont eu pour cadeau un jouet connecté. Pourtant, ces jouets ne devraient pas être vendus car ils émettent des radiofréquences (Wifi, 3G, 4G) classifiées en catégories « cancérogènes possibles » par l’organisation mondiale de la santé.


Jouets connectés : à offrir ou à bannir ?
www.cite-sciences.fr, janvier 2015

Mini-drones, robots tout terrain, « poupées intelligentes », jeux qui mélangent réel et virtuel… La mode est décidément aux jouets high tech et le père Noël t’en a peut-être apporté un ! Arrêtons-nous un instant sur ces jouets du 21e siècle et tentons de faire la part des choses entre des objets toujours plus innovants qui fascinent, et des associations qui s’inquiètent de leur utilisation excessive, surtout chez les moins de 6 ans.

Message aux parents : Ne pas acheter des jouets connectés pour vos enfants

Voici un exemple d'un jouet connecté que les parents ne devraient pas acheter pour leurs enfants.  Lire les avertissements dans le Guide d'informations sur ce produit :

"Proposition 65 de l'Etat de la Californie : Ce produit contient des produits chimiques connus dans l'Etat de Californie pour causer des cancers ou des anomalies congenitales ou d'autres effets nocifs pour l'appareil reproducteur... Crise épileptique, évanouissement et fatigue oculaire, blessure récurrente, danger d'étouffement... Ne jamais utiliser dans des lieux dangereux ou publics où il est interdit (lignes électriques haute tension, stations de train, aéroports, trains)... Assurez-vous que la distance entre Sphero et toute personne aux alentours est bien de 1 m lorsque vous l'utilisez et que vous maintenez toujours une distance sécurisée entre la balle et les individus, les animaux et les biens matériels."