Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

21 août 2011

Le rayonnement de Fukushima alarme les médecins

Al-Jazira a un service d'excellentes nouvelles en anglais. Common Dreams publie parfois ses articles sur la santé et l'environnement. Celui-ci, écrit par Dahr Jamail, a été publié dans Common Dreams le 18 août 2011. Un journaliste de Al-Jazira est allé au Japon pour interviewer les médecins sur la situation actuelle concernant le rayonnement de Fukushima. Ci-dessous, une synthèse abrégée quasi textuelle de l'article. Voir l'article complet en anglais ici. 
Et s'il vous plaît, signez la pétition par Green Action au Japon pour les enfants de Fukushima .
  «Les scientifiques et les médecins appellent à une nouvelle politique nationale au Japon concernant des analyses de nourriture, du sol, de l'eau et de l'air pour la radioactivité s'échappant encore de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, fortement endommagée."

MISE A JOUR (12 novembre 2011):

Ceci vient d'un article du site "La terre d'abord": "Des examens médicaux, pour la thyroïde, ont débuté le 9 octobre 2011, ils visent 360 000 enfants de la province de Fukushima qui devraient tous être examinés d'ici 2014. Tous passeront ensuite des examens similaires tous les deux ans jusqu'à leurs vingt ans, puis tous les 5 ans au-delà cet âge. Notons que ces examens ne devaient commencer qu'à partir de 2014, mais les autorités ont du mettre en place un dispositif pour les débuter dès maintenant, sous la pression des parents."


Résumé de l'article d'Al-Jazira:
"Le suivi indépendant des niveaux de rayonnement est mené  face à l’inquiétude résultant de l'absence de surveillance du gouvernement japonais. Les conclusions sont alarmantes. Selon un médecin, le Dr Kodama, le montant total des radiations émises au cours des cinq mois depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima est équivalente à plus de 29 "de bombes atomiques de type Hiroshima» et la quantité d'uranium rejetée "est équivalent à 20" bombes d'Hiroshima.




Le personnel médical japonais mesure le taux de radioactivité

(À  fin juin, les dosimètres ont été donnés à quelque 34 000 enfants âgés de 4 à 15 ans et résidant à 45 miles de la centrale de Fukushima, après l’enregistrement de niveaux de radiation anormalement élevés dans la région.)

 

9 août 2011

L'engagement personnel dans la défense de santé /environnement

Mon engagement personnel dans la défense de santé/environnement a commencé après le décès d’Adon, mon compagnon depuis 21 ans, d'un mésothéliome. Mon engagement a commencé par interroger ses soins et son traitement. Ensuite, j'ai été invité par un membre d'un groupe de soutien du cancer d'écrire à la Ligue suisse contre le cancer au sujet des problèmes de communication concernant le traitement Adon, plus précisément à la personne responsable de la préparation des cours de communication pour les oncologues en Suisse.

Il y avait aussi des questions que j'avais besoin de poser à quelqu'un qui avait eu l'expérience de traiter les personnes avec le cancer: une approche plus humaine au traitement, et la question très personnelle de la communication d’un pronostic fatal. Ainsi, j'ai écrit au Président d'une association qui a commencé comme un groupe de soutien du cancer, a continué à développer des thérapies du cancer et maintenant recherche le lien entre la dégradation de l'environnement et le cancer et autres maladies. J'ai été très émue d’avoir reçu une réponse compatissante. L’association m’a donné le nom de son contact en Suisse avec qui je collabore.