Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

27 déc. 2011

La controverse des statines

Récemment, le GHI (Geneva Home Informations, 14-15 décembre 2011) a publié un article sur les statines, ces médicaments qui abaissent le cholestérol.

L'article recommande de lire « Cholestérol : « Mensonges et Propagande » écrit par le cardiologue français et chercheur au CNRS, Dr Michel de Lorgeril, qui affirme que « réduire le taux de cholestérol ne sert à rien pour lutter contre les ennuis cardiovasculaires. »  Il continue:  “Il n’est pas faux de dire que nous suspectons les statines d’empoisonner gravement les muscles, de favoriser les cancers et de rendre stupide.  Sans avoir le moindre effet protecteur pour le système cardio-vasculaire...  “La question du cholestérol est un énorme business et il a toutes les apparences de la plus extraordinaire arnaque médical et scientifique jamais perpétrée.”

On ne peut pas toujours laisser les professionnels de santé nous dicter quels médicaments prendre. Nous ne pouvons pas céder à la pression agressive du marketing des compagnies pharmaceutiques. Nous devons surtout nous méfier des médicaments prescrits comme facteur de « prévention ». 

MISE à JOUR (11 janvier 2012):  Le « People’s Pharmacy » aux Etats Unis, qui depuis 35 ans fournit d’excellentes informations sur la santé, vient d’émettre cette alerte sanitaire :  “Les preuves s’accumulent indiquant que les médicaments pour abaisser le cholestérol et prescrits pour prévenir les maladies cardio-vasculaires, peuvent augmenter le risque de diabète de type 2.  Les recherches les plus récentes viennent du « Women’s Health Initiative", une étude débutée dans les années 90 et portant sur plus de 150 000 femmes ménopausées.  Pendant la décennie entre le début de l’étude et 2005, plus de 10 000 de ces femmes ont présenté un diabète.  Les chercheurs ont calculé que celles qui prenaient des statines comme l’atorvastatine (Lipitor), la rosuvastatine (Crestor) et la simvastatine (Zocor) étaient plus susceptibles de développer cette maladie.   L’étude a été publiée le 9 janvier 2012 dans Archives of Internal Medicine.


11 déc. 2011

La Suisse dit toujours oui au Bisphénol A

La Suisse favorise l’industrie: plastiques, télécommunications, tabac, pharmaceutique.  Et même si la Suisse a décidé de ne plus construire de nouvelles centrales, elle a inscrit dans la loi le maintien des technologies et de la recherche sur le nucléaire.  En 2010, après le Canada et d'autres pays, l'Union européenne a interdit les biberons qui contiennent le bisphénol A (BPA).   A partir de 2013, le BPA sera banni dans tous les produits destinés aux enfants de moins de 3 ans en France.  Ce perturbateur endocrinien peut être nocif, même à de très faibles niveaux.  Le BPA est soupçonné de favoriser, entre autres, le diabète, le cancer du sein, l’infertilité et des troubles de comportement. 
             



Amiante: "Poussière Mortelle"

La chaine de télévision ARTE a récemment présenté un documentaire, «Poussière mortelle – Le grand procès del’amiante » (Suisse, Italie, Belgique, ARTE/SSR, 2010, 84 mn).    Le film rapporte les témoignages d'anciens employés (et membres de leurs familles) de l’entreprise Eternit , fabricant de fibrociment, à Monferrato Casale en Italie.  La plupart de ces employés ont été victimes de maladies d’amiante, l’asbestose et le mésothéliome (cancer de la plèvre).  Le témoignage d’une femme était
particulièrement bouleversant :  Son mari, sa sœur, et sa fille, sont tous morts du mésothéliome.  Elle désirait que les coupables connaissent le parcours de ces personnes atteintes,  depuis le début jusqu'à la fin de cette maladie, la mort, et leur terrible souffrance.  Eternit n'a pas informé ses employés du danger de l'amiante.

MISE A JOUR:  (extrait de l'article publié dans le journal suisse Le Matin du 18 décembre 2011): 
Amiante/Procès Eternit : une offre d'indemnisation acceptée : " La commune de Casale Monferrato, où était basée une des usines de la Société Eternit SPA, Gênes, a accepté une offre d'indemnisation de 18,3 millions d'euros du milliardaire suisse Stéphane Schmidheiny. En échange, elle se retirera de la liste des parties civiles du procès des victimes de l'amiante. Le conseil communal de cette ville du Piémont a pris cette décision au terme d'une séance de 6 heures et demie dans la nuit de vendredi à samedi. La séance a du être suspendue à 4 reprises, en raison des protestations des citoyens, alors que des centaines de personnes ont assisté aux débats.  L'argent sera utilisé pour l'assainissement de l'amiante, la recherche médicale et le soutien aux victimes."

  

3 déc. 2011

Culture de fraises

L'hiver arrive, la période d'importation des fruits et légumes aussi.  La Suisse importe d'Espagne la plupart de ses fraises hors-saison. La plantule est préparée in vitro  dans le centre du pays. Puis elle est transportée vers le sud pour être plantée dans un sol stérilisé par une des substances chimiques que Saddam Hussein a utilisée sur les populations au Kurdistan (réf :  Les fraises en hiver – par Claude-Marie Vadrot, 2010).  Les plantes sont cultivées sur plastique qui se disperse ensuite dans l'environnement ou est brûlé après la récolte. La culture des fraises nécessite d'énormes quantités de pesticides qui contaminent l'eau potable et l'eau fraîche d'une une réserve naturelle pour les oiseaux migrateurs. La plupart des travailleurs des champs de fraises sont des femmes sous-payées qui vivent dans des conditions insalubres. Beaucoup souffrent de maladies respiratoires et d'infections cutanées causées par l'exposition aux pesticides utilisés pour cultiver ces fruits.



Utiliser un portable avec une connexion Wi-Fi peut nuire aux spermatozoïdes

Une étude récente, publiée dans le « Journal of Sterility and Fertility» révèle que l’usage d’un portable avec une connexion au Wi-Fi peut nuire aux spermatozoïdes.  Des chercheurs argentins et américains ont démontré qu’un quart des spermatozoïdes ne bougeaient plus et que 9 pour cent des cellules d’ADN se dégradaient après une exposition de 4 heures.  Tenir un portable sur les genoux expose les organes masculins de reproduction à la radiation électromagnétique émise pendant la communication sans fil.  Les chercheurs « ne savent pas  si cet effet est induit par tous les ordinateurs connectés au Wi-Fi ni quelles conditions d’utilisation intensifient cet effet.  ».
L’infertilité affecte 70 millions de couples dans le monde.   En France, par exemple, un couple sur six en est atteint.  Dr Robert Oates, Président de la « Society for Male Reproduction and Urology », a commenté qu’il « ne sait pas combien (d’hommes) tiennent leur portables sur les genoux ». 

Voici une personne qui devrait réfléchir sur la promotion des bancs spéciaux pour utiliser les portables connectés au Wi-Fi : 

                                           
On pourrait ajouter que c’est peut-être une façon de freiner l'explosion démographique.


2 déc. 2011

Témoignage bouleversant: antennes de la téléphonie mobile à Genève

Ce témoignage vient de Jean-Luc, qui a souffert de nombreux problèmes de santé après l’installation d’une antenne de téléphonie mobile sur le toit de son immeuble à Genève. L'antenne se trouvait directement en-dessus de sa chambre à coucher.

Jean-Luc a été à l'assurance entre 1999 et 2004, suite à un accident et une nécrose de l'os.

"En 2000, je suis devenue de plus en plus insomniaque, nerveux et angoissé ... En 2003,  mon chien âgé de 3 ans a fait une attaque … J’ai pris un 2ème chien qui est décédé à l’âge de 3 ans… Depuis 2003 j’ai cumulé les symptômes, décrits a de multiples endroits sur Internet par les électro-sensibles et selon des études épidémiologiques, tels que : vertiges, nausées, … tachycardie, maux de tête dans le haut de la nuque, troubles de la circulation… J’ai eu des troubles de la concentration et de la mémoire, parfois carrément des blancs … Atteintes fréquentes de dyslexie … Les chiens avaient un comportement anormal, ne voulaient pas monter les derniers étages, l’un était pris de tremblements, de crise de panique …Tous (mes) maux ont persisté jusqu’en 2006, date à laquelle j’ai fait un infarctus, à 37 ans ! … »

Je signale ce témoignage bouleversant dans l’espoir que les habitants de Genève le lisent. Récemment et bien qu'ayant  reçu des informations sur les  effets nocifs potentiels des antennes, les habitants d’un immeuble en face de chez moi dans le quartier de Charmilles, Genève, n'ont contesté pas l’installation de deux antennes GSM/UMTS sur leur toit. Elles se trouvent de 100 à 200 mètres de mon appartement. Depuis 2009, je souffre de nombreux symptômes semblables à ceux décrits dans ce témoignage.


Les deux antennes rapportent 25 000 francs suisses par an. Les charges des habitants,  de l’immeuble, certains étant copropriétaires, seront peut-être diminuées grâce à ce gain .  C'est triste que les gens ne pensent qu'à l’argent, alors que la santé n’a pas de prix.

Je remercie Marc Filterman, Membre du Comité scientifique de CRIREM, pour son autorisation de mettre ce témoignage sur mon site.  Voir le témoignage complet ici.  Voir le site de Marc Filterman ici.