Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

27 avr. 2012

Résidus médicamenteux dans l'eau

De nombreux résidus médicamenteux, difficiles à filtrer par les stations d'épuration, se trouvent dans l’eau de surface, les eaux souterraines et l’eau potable.  Ceci a un impact nocif sur la santé publique, surtout des troubles de développement des enfants, et sur l’environnement.  Ce qui suit est le résumé d’un rapport présenté par les membres des Médecins suédois pour l’environnement (LfM), « Pharmaceuticals, Permanent Pollutants in the Environment ».  Voir plus d'informations en anglais sur LfM.

Les résidus pharmaceutiques des humains et des animaux sont éliminés dans les urines et les selles.  Leurs ingrédients actifs ne peuvent pas être totalement traités par les stations d’épuration. En zones rurales, les systèmes d’épuration sont souvent moins efficaces.  Des résidus sont aussi répandus dans l’environnement par les processus de fabrication et l’élevage industriel où les animaux sont traités avec de grandes quantités de médicaments, surtout des antibiotiques.  Les hôpitaux et les ménages jettent souvent les médicaments inutilisés aux toilettes et dans les égoûts.  On dépose aussi les médicaments avec les ordures qui sont incinérées ou enterrées dans des décharges non étanches, et dont  les écoulements peuvent contaminer les eaux souterraines.

L'invisible micropollution des eaux du Lac Léman


L’invisible micropollution des eaux du Léman 

Article par Simon Bradley, publié le 6 avril 2012, swissinfo.ch

Malgré le traitement des eaux usées, des micropolluants très résistants aux antibiotiques s’accumulent dans les sédiments du Lac Léman. Pas de quoi s’alarmer dans l’immédiat, mais il pourrait y avoir des risques à long terme, avertissent les scientifiques.

Pour en savoir plus sur les bactéries multi-résistantes dans l’environnement aquatique, une équipe de l’Institut fédéral pour l'aménagement, l'épuration et la protection des eaux (Eawag) a mené l’enquête sur les eaux du Léman au large de Lausanne, 214'000 habitants, un grand hôpital universitaire et plusieurs petites cliniques et centres de santé. Ses résultats ont été publiés par la revue en ligne Frontiers in Microbiology.


Chaque jour, la ville déverse dans la baie de Vidy quelque 90'000 m³ d’eaux usées traitées. La bouche de sortie est à 700 mètres du rivage, par 30 mètres de fond.

Les chercheurs ont été surpris de constater que même si la station d’épuration élimine 75% des bactéries, on trouve encore «des niveaux élevés» de souches de bactéries multi-résistantes dans les eaux traitées et dans les sédiments du lac. Plus ennuyeux: la station semble fonctionner comme un «shaker» idéal pour la fabrication de cocktails de micropolluants.


25 avr. 2012

Nouvelles de Genève: Conférence sur "Le Marketing de la Folie"


Le 18 avril 2012, la Commission des citoyens pour les droits humains (CCDH) a organisé une conférence à Genève sur les diagnostics des maladies mentales, le marketing des psychotropes  et leurs effets indésirables sur la santé.  Le Dr Nicolas Franceschetti, Président de la CCDH, Genève, a ouvert la soirée en parlant des développements récents, par exemple, l’article dans le « British Medical Journal », publié le 27 février 2012 qui attire l'attention sur les effets nocifs d’une prise régulière de somnifères pouvant causer un cancer ou raccourcir la durée de vie.



Des extraits du documentaire, “Le marketing de la folie” (disponible à la fin de cet article  - 177 mn), ont été présentés.  Ce film montre comment les psychotropes, avec leurs effets secondaires nocifs et sans guérison à leur actif, en sont venus à dominer le domaine de la santé mentale. En exemple, l’élaboration du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV), qui a " créé des maladies de la souffrance humaine", contribuant aux profits considérables des compagnies pharmaceutiques.  Un autre exemple est la prescription des antipsychotiques atypiques à 2,5 millions d’enfants aux Etats-Unis.  Ce nouveau type de psychotropes (Risperdal , Zyprexa …) peut entraîner une prise de poids, un dysfonctionnement cardio-vasculaire … Il faut souvent leur  ajouter d’autres psychotropes pour traiter leurs effets secondaires.

17 avr. 2012

Le Professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine, prendra la parole à la "Autism One Generation Rescue Conference"


Le 25 mai prochain, le Professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine 2008, prendra la parole à la « Autism One Generation Rescue Conference ».  La conférence aura lieu près de Chicago du 23 au 27 mai 2012.  Elle présentera de nouvelles approches du traitement et de la prévention du syndrome d’autisme qui touche 150'000 enfants en France et un enfant sur 88 aux Etats-Unis.  «Il nous faut considérer les facteurs d’environnement qui, eux, ont changé considérablement notre biosphère : nutrition du nourrisson, pollution atmosphérique et pesticides, exposition accrue aux radiations électromagnétiques de toutes fréquences liées à la globalisation des communications humaines, évolution de la flore microbienne qui nous entoure, » constate l’article qui suit.  Voir aussi cette vidéo de 4 minutes sur le traitement de l’autisme du 20 février 2012.  (Pour plus de détails sur la conférence:   Autism One Generation Rescue Conference)

Autisme : La piste microbienne par Luc Montagnier et le Groupe CHRONIMED (11 janvier 2012)

10 avr. 2012

Le Commerce de l'amiante prospère

«A Osasco, Brésil, une ville industrielle près de Sao Paulo, ... l'usine d'amiante-ciment Eternit a été démolie en 1995 après 54 années d'exploitation. Ici, trois générations de travailleurs ... ont été exposées à des maladies qui ont affaibli beaucoup d'entre eux, à la retraite, et tué certains d'une manière atroce ... Aldo Vincentin est décédé à 66 ans, en juillet 2008, trois mois seulement après son diagnostic (mésothéliome). ‘Ils étaient au courant de la nocivité des matériaux et ils n’ont pas protégé mon mari,’ dit sa veuve en parlant d'Eternit. ‘Je pense que beaucoup de gens vont encore mourir’."

Bien que les interdictions ou les restrictions sur l'amiante existent dans 53 pays, l'industrie a trouvé de nouveaux marchés dans d'autres pays comme l'Inde et le Mexique. En 2030, il pourrait y avoir jusqu'à 10 millions de décès liés à l'amiante.

Le Canada est le cinquième producteur mondial d'amiante et le quatrième exportateur mondial. Voir ce film de 10 minutes sur cette industrie au Québec (Tedford Mines) dans les années 30s, produit par la Société de Radio Canada, "Le côté noir de l'or blanc"

5 avr. 2012

Nouvelles de Genève: “Non” au gaz de schiste !

Le 11 février 2012, par un froid sibérien, près de 2'500 personnes, y compris les maires de plusieurs communes de la région de Genève ont manifesté à Saint-Julien-en-Genevois, France, contre la prospection du gaz de schiste.  Anne Mahrer, Députée des Verts à Genève, se trouvait parmi eux.  Il est urgent de résister aux actions des compagnies de pétrole et de gaz car les premiers forages pourraient commencer cette année.  Six demandes de permis  ont été faites dans les régions de Rhône-Alpes, Savoie, Gex et le Jura.
Menace d'exploitation de gaz de schiste sous
le lac Léman près du Château de Chillon
L’extraction du gaz de schiste par la fracturation hydraulique, connue comme “fracking” en anglais, est interdite en France depuis le 30 juin 2011, et pourtant les permis octroyés avant cette date n’ont pas été révoqués.  Les compagnies peuvent toujours explorer les réserves de pétrole et de gaz en France, non pas par extraction hydraulique, mais par d'autres techniques, comme l’acidification.

En Suisse, il n’y a aucune loi fédérale  interdisant l’extraction du gaz de schiste.  Le canton de Fribourg en a voté l’interdiction.  Elle est autorisée dans le canton de Vaud.  Après Noville dans ce canton, la compagnie suisse  Petrovibri s’intéresse maintenant aux communes voisines en France entre Evian et St Gingolph.   Un permis d'explorer a été demandé en juillet 2009 mais c’est seulement maintenant que le public est au courant.  Un journal local mentionne une étendue qui pourrait atteindre  800 kilomètres carrés. Selon Petrovibri, la réserve du lac Léman pourrait, au mieux, répondre aux besoins de toute la Suisse pendant 20 ans.

4 avr. 2012

Brouilleurs de portables toujours plus dérangeants

C’est peut-être un des seuls moyens de faire taire ceux qui nous dérangent avec leurs conversations par téléphone mobile dans les transports publics. Pourtant, les utilisateurs et propriétaires de ces « brouilleurs de portables » en Suisse risquent jusqu’à 100 000 francs d’amende. Merci à 20 Minutes pour cet article publié le 22 mars 2012.

Brouilleurs de portables toujours plus dérangeants

Petits, discrets et parfaitement illégaux, les appareils qui paralysent les ondes sont parfois utilisés par jeu. Colère assurée.

Certains recouraient à ce système pour voyager en paix dans les transports publics. Désormais, il y a ceux qui enclenchent leur émetteur de brouillage d’ondes, dont la portée va de 10 à 30 m, juste pour le plaisir de voir leurs voisins enrager.

Ces petits malins n’ont rien trouvé de mieux que d’utiliser ces appareils dans des trams ou des trains suisses et de filmer les réactions des personnes qui désespèrent de faire fonctionner leur portable. Des vidéos mettant en scène les victimes, qui s’époumonent en criant: «Allô, allô. Tu m’entends?» se sont ainsi retrouvées sur YouTube. L’Office fédéral de la communication (OFCOM) n’apprécie guère ces performances. «L’an dernier, nous avons saisi une centaine de brouilleurs», avoue Caroline Sauser, porte-parole de l’OFCOM. Mais ce n’est que la pointe de l’iceberg, tant ces engins sont discrets et difficiles à localiser. «Ceux qui en possèdent risquent jusqu’à 100 000 fr. d’amende», ajoute Caroline Sauser.

Les CFF sont eux aussi impuissants face au phénomène: «Le contrôleur ne peut pas déterminer pourquoi les portables ne fonctionnent pas», explique leur porte-parole, Reto Kormann. Il pourrait s’agir d’une panne du relais du réseau des wagons ou d’un dérangement de fournisseur d’accès.