Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

29 juin 2012

Mort des abeilles : Pesticides et ondes de téléphonie mobile

Le journal suisse du canton Vaud, « 24Heures », a publié deux commentaires des lecteurs sur la mort des abeilles les 16-17 juin 2012 :

Mort des abeilles – Interdisez ce pesticide...

"A quoi sert notre ministre de l'Economie?  A prendre des décisions idiotes comme celle de ne pas interdire le pesticide (Cruiser, produit par l’entreprise suisse Syngenta) qui serait à l'origine de la mort des abeilles!  Il préfère attendre ... faire des études.  On ne peut pas prendre la décision de supprimer un pesticide si vite, cela risquerait de faire perdre de l'argent à notre chère chimie helvétique!  

"Et quand il n'y aura plus d'abeilles?  Eh bien, cette chère chimie helvétique, qui nous empoisonne à longueur de temps, nous fournira des pilules remplaçant les fruits et légumes qui ne pourront plus pousser par manque de pollinisation.

12 juin 2012

"La santé des humains continue à se dégrader"


Je partage ici une grande partie de la lettre du mai 2012 écrite par Edith Gallay, Présidente de l’Association Spasmophilie Entraide, Genève, envoyée à ses membres (www.spasmo-aide.ch) .


 « La santé des humains continue à se dégrader : on meurt plus tard, mais dans quel état et souvent rattrapé par la démence.


Voyez vous-mêmes : l’OMS prétend que le cancer constitue la première cause de mortalité dans le monde et estime que le cancer aura fait 84 millions de morts entre 2005 et 2015 si aucune mesure n’est prise. On nous dit qu’il faut maintenant considérer le cancer comme une maladie chronique tout à fait ordinaire.


Autre constat : dans le temps, il suffisait de regarder sa dulcinée dans le blanc des yeux pour qu’elle tombe enceinte. Aujourd’hui, parvenir à faire un enfant relève, pour de nombreux couples, à un vrai parcours du combattant, tant pour les hommes, dont le sperme est déficient, que pour les femmes, souvent rendues stériles suite à l’abus de pilules contraceptives entre autres.

8 juin 2012

Les jeunes et le portable : Alzheimer à 35 ans?


Voici un résumé du livre-audio, « Les jeunes et le portable : Alzheimer à 35 ans ? », publié en 2004.  L’auteur, la journaliste d'investigation scientifique, Annie Lobé, enquête depuis 2001 sur la téléphonie mobile.  Relayant les premières alertes des scientifiques, le livre s'adresse aux parents responsables qui y trouveront de (très) bonnes raisons de mettre en pratique le principe de précaution.

Le magazine « Temps présent » de la Télévision Suisse Romande a interviewé une dizaine de scientifiques pour diffuser, le 30 mars 2006, une émission intitulée : "Téléphoner peut nuire à votre santé", récapitulant les effets nocifs déjà prouvés des téléphones portables. À voir absolument ! 

Les jeunes et le portable :  Alzheimer à 35 ans ?

Ils en raffolent. Dorment avec lui, mangent avec lui. N'imaginent pas de vivre sans lui. 90 % des jeunes de 20 ans ne l'éteignent jamais, même la nuit. 6,3 % des 8-10 ans sont équipés, un pourcentage qui passe à près de 25 % chez les 10-13 ans, pour qui il est "devenu indispensable". Entre 2 et 7 ans, 35'000 enfants en possèdent. Quels seront les effets nocifs du téléphone portable sur leur cerveau et leur santé ? Relayant les premières alertes des scientifiques, ce livre s'adresse aux parents responsables qui y trouveront de (très) bonnes raisons de mettre en pratique le principe de précaution.

7 juin 2012

Pétition lancée sur Avaaz le 7 juin 2012 : Tenons les sociétés suisses responsables des crimes qu'elles commettent à l'étranger

La législation suisse couvre les grandes entreprises comme Nestlé pour les crimes qu'elles commettent à l'étranger. Mais un nouveau projet de loi pouvant mettre fin à l'impunité sera présenté au Parlement suisse cette semaine. Soutenons tous cette initiative.

Chères amies, chers amis en Suisse, signez la pétition et appelez notre gouvernement à obliger les entreprises suisses au respect des droits humains dans le monde entier. 108,000 signatures au 7 juin 2012.

*****
À l'heure actuelle, les firmes telles que Nestlé peuvent faire travailler des enfants pour confectionner du chocolat suisse sans crainte d'être inquiétées car notre justice les dégage de toute responsabilité chez nous. Mais cette semaine, nous pouvons rétablir la réputation mondiale de la Suisse de premier défenseur des droits humains!

Un projet de loi présenté cette semaine tiendrait les sociétés suisses responsables des crimes qu'elles commettent à l'étranger, rendrait justice aux victimes de leurs violations et préserverait la crédibilité de la marque "Suisse". De très puissants lobbies s'agitent déjà en coulisses pour saper cette initiative, maisnotre soutien peut influencer les parlementaires et leur indiquer que l'opinion publique veut que la Suisse se pose en défenseur des droits humains et de l'environnement.

Lorsque des entreprises suisses commettent des crimes à l'étranger, c'est notre pays tout entier qui s'en trouve entaché. Mais si nous remettons un mandat très fort des citoyens dans les deux prochains jours, nous pouvons faire de la Suisse le paradis des droits humains et non des violateurs. Signez la pétition urgente adressée au Conseil fédéral et au Parlement et relayez-la à tous vos contacts -- les députés eux-mêmes présenteront notre appel au Parlement et le remettront à la Chancellerie fédérale.


« Au Conseil fédéral et au Parlement suisse:

Nous, citoyens inquiets, vous appelons à soutenir de nouvelles lois qui tiennent responsables civilement et pénalement les grandes entreprises basées en Suisse des atteintes et violations qu'elles ou leurs filiales commettent à l'étranger, et qui donnent aux victimes les moyens d'obtenir réparation en Suisse suite aux méfaits de ceux qui considèrent la Suisse comme leur pays. »
*****

5 juin 2012

L'intolérance électromagnétique élucidée

Cet article a été publié par André Fauteux le 13 janvier 2012,  dans le journal canadien « Maison du 21ème siècle ».  L'explication du Syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM) par le Professeur Dominique Belpomme est plus détaillée que sa présentation donnée au 8ème Congrès national sur l'électrosmog, Berne, Suisse, 30 avril 2011.

« L’intolérance électromagnétique élucidée »


Les champs électromagnétiques (CEM) modifient sensiblement la physiologie du sang et du cerveau des personnes électrosensibles et que l’impact sur ces marqueurs biologiques augmente et diminue selon l’intensité de l’exposition. «Nous savons avec certitude que l’hypersensibilité électromagnétique n’est pas psychosomatique», nous a confirmé l’oncologue Dominique Belpomme en entrevue téléphonique. « Les CEM provoquent des effets majeurs dans le cerveau. Le plus important d’entre eux est l’ouverture de la barrière hémato-encéphalique. Cela permet au mercure, aux organochlorés et à d’autres polluants de pénétrer dans le cerveau, où ils causent diverses maladies neuro-dégénératives.» 20 nouveaux patients par semaine.




Professeur d’oncologie à l’Université Paris Descartes, le Dr Belpomme est président de l’Association pour la recherche thérapeutique anticancéreuse (artac.info), qui s’est réorientée dans la prévention à partir de 2004. Depuis mai 2008, son équipe étudie ce qu’il a nommé le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM). « J’ai 450 malades et je vois jusqu’à 20 nouveaux cas chaque semaine, y compris des enfants qui ont des maux de tête, des troubles de la mémoire, de la concentration ou du langage.Nous avons la plus grande série européenne de malades électrosensibles. C’est un enjeu majeur de santé publique.» 


1 juin 2012

"Nous ne devons pas attendre une hécatombe": Interview avec un expert suisse de l'amiante au Tribunal de Turin

« Il y a aujourd’hui des milliers de produits cancérigènes. Je pense notamment aux téléphones portables et à leurs rayonnements, aux nanoparticules… Il existe des rapports très sérieux sur la dangerosité de nombreux produits industriels. Il faut intervenir dès qu’il y a des soupçons et ne pas attendre de se retrouver face à une hécatombe, » dit François Inselin, ancien professeur de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et expert pour le Comité d’aide et d’orientation des victimes de l’aminate (COAVA).  Lire l'article qui suit.

« Nous ne devons pas attendre une hécatombe » 
par Daniele Mariani, swissinfo.ch, 14 février 2012

Le procès de Turin a permis de faire la lumière sur l’histoire de l’amiante. Pour François Iselin, qui suit le dossier de près depuis plus de trente ans, le verdict doit surtout servir à prévenir une utilisation inconsidérée de tous les produits cancérigènes. Interview.

La sentence prononcée lundi par le tribunal de Turin ne met certainement pas un point final à la saga judiciaire d’Eternit. Outre le procès en appel, d’autres procès s’ouvriront bientôt en Italie.