Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

19 sept. 2013

Le Wi-Fi dans les écoles est une aberration

Il pourrait s’avérer que les effets de cette pollution électromagnétique aient des conséquences plus dommageables encore que celle du tabac.

Le Wi-Fi dans les écoles est une aberration – Global News Canada – 2 novembre 2010 - 15 mn.




Une enquête sans concessions de Global News Canada et l'émission "16:9 - The Bigger Picture" sur la controverse des nuisances sanitaires du Wi-Fi dans les écoles au Canada et en Europe.

Les réglementations actuelles en matière de Wi-Fi sont une aberration. Comme le souligne le Dr David Carpenter, spécialiste internationalement reconnu en toxicité environnementale à Albany, NY, les industriels et les gouvernement qui continuent à se référer à des normes obsolètes, en dépit du poids des preuves en sens contraire, font une analyse sélective et restrictive des études scientifiques disponibles. Ils trompent le public, et les enfants en particulier.

"Puisque le gouvernement ne contrôle pas le Wi-Fi, les parents vont devoir le faire eux-mêmes."

Sous-titrage : httop://www.teslabel.be
Association francophone de lutte pour un environnement électromagnétique sain.

http://www.youtube.com/watch?v=MtrRx-V6Fdk

Suisse Romande : Conférences sur les ondes électromagnétiques : Colombier/NE et Genève

En septembre, trois conférences à propos de l'influence des ondes électromagnétiques sur l'homme seront présentées par Monsieur Pierre Dubochet. Voici une description de ces conférences par M. Dubochet (www.pierredubochet.ch)

Savez-vous que dans les années 1920, on enquêtait déjà sur les maux de tête et autres symptômes désagréables rapportés par des gens qui se plaignaient des effets des ondes?

Savez-vous qu'en 1985, l’OMS a écrit que les micro-ondes et les radiofréquences ont des effets biologiques très divers ? Selon les conditions, elles agissent au niveau cellulaire chromosomique et génétique, modifient la croissance, le métabolisme, les gonades. Les effets sont encore cardio-vasculaires, sanguins, endocriniens, agissent sur le système nerveux, les sens et le système immunitaire.


Conférence à Colombier/NE le 9 septembre 2013 :

« Quand les ondes électromagnétiques installent sournoisement le chaos dans le corps et l'esprit »

Tout le monde ne réagit pas de la même façon aux rayons du soleil. Si vous avez une peau claire, vous devez prendre plus de précautions que quelqu'un qui a une peau plus foncée. C'est la même chose avec les champs électromagnétiques (CEM) : sans que l’on sache exactement pourquoi, chacun réagit différemment. Par exemple, des troubles neurovégétatifs (fatigue, céphalées, stress...), peuvent survenir à court terme ou ne pas se produire, selon les individus. De plus, l’absence de symptômes n’équivaut pas à une absence de nuisance.

16 sept. 2013

Ondes Electroniques - Elles donnent mal à la tête depuis bientôt 100 ans

Merci à l'ARA pour ce descriptif d'une nouvelle brochure sur les ondes électromagnétiques.  L'ARA : Association romande alerte aux ondes électromagnétiques - www.alerte.ch).  La brochure est disponible sur le site de l'auteur:  
http://www.pierredubochet.ch/brochure.html 

Ondes Electroniques - Elles donnent mal à la tête depuis bientôt 100 ans 

La brochure « Ondes Electroniques - Elles donnent mal à la tête depuis bientôt 100 ans » tente de répondre à des questions sur l'influence biologique des ondes électromagnétiques d'une manière très succincte (A5, 40 pages en couleur). Existe-t-il une peur irraisonnée des ondes ? Qui décide des normes et sur quelles bases ? Ces normes sont-elles fiables ? A qui faire confiance ?

Aborder ce sujet pose de vrais défis en matière de communication. Plutôt que de tenter une approche critique, l'auteur a choisi de compiler des faits. Les faits exposent mieux que tout la véritable situation et permettent à chacun de se forger une opinion en connaissance de cause.

Environ la moitié du texte de cette brochure présente ainsi des événements historiques brièvement commentés. Comprenant de nombreuses citations et références, cette brochure au langage accessible est une mine d'informations objectives pour mieux comprendre pourquoi la situation actuelle est insatisfaisante. Son contenu vous donnera des idées pour vous encourager dans vos discussions. Elle vous expliquera noir sur blanc pourquoi l'anxiété et les troubles psychiatriques n'ont jamais constitué un argument valable pour ceux qui sont importunés par des ondes. Vous saurez qui tente de vous manipuler et dans quel dessein.

Loin d'être la critique d'un système, c'est une brochure à lire et à faire lire à vos amis qui pensent que tout va bien dans le meilleur des (m)ondes !

12 sept. 2013

La faillite sanitaire des Etats-Unis

Aux USA, les adolescents
 sont plus obèses...
"Par rapport à ceux des 17 autres pays, aux Etats-Unis, les nouveau-nés y ont un poids inférieur, les adolescents sont plus obèses, meurent davantage d’accidents de voiture et d’homicides, présentent les taux de grossesse et de maladies sexuelles les plus élevés. Cette mauvaise santé des jeunes Américains est «une tragédie». Les parents, nourris aux discours d’autosatisfaction des politiques qui évitent d’aborder l’essentiel pour se concentrer sur les sujets populistes, ignorent que leurs enfants sont pareillement défavorisés...

"La santé découle de valeurs que la société construit à propos du statut des personnes, de la solidarité et des liens sociaux. La santé, en réalité, c’est comme une civilisation : ça se mesure à la manière de traiter les plus vulnérables, d’intégrer les défaillances, de lutter contre les stigmatisations, de protéger les faiblesses. Dans tous les pays, elle est liée aux niveaux de culture, d’enseignement, de justice, d’information, de recherche. Pour la santé globale de la population, ni le management dernier cri du système de santé ni la médecine de pointe n’ont de réelle influence comparés à l’application – ou non – de quelques principes éthiques de base."

La faillite sanitaire des Etats-Unis
par Bertrand Kiefer, Revue Medicale Suisse, 2013;9:440

Amiante : Employés des usines d'Eternit à Niederurnen et à Payerne : "La justice italienne ne pouvait pas fermer ses yeux"

1972: Un ouvrier aux commandes de la grande presse des
plaques d'amiante à l'usine Eternit à Niederurnen.
Sans aucune protection.  (Keystone)
Cet article, "Eternit a exporté ses victimes, il est urgent de les retrouver", sur les travailleurs-euses (immigré-e-s) italiens en Suisse chez Eternit à Niderurnen (canton Glaris) est paru en 2003. On présente cet article pour montrer les terribles souffrances des personnes qui ont travaillé dans les usines de l’amiante en Suisse. Il faut exiger la justice à la Suisse.  Cet sujet me touche car mon compagnon est décédé d’un mésothéliome en 2009 (voir "Mésothéliome : Témoignage personnel".)

En juin 2013, l’ancien propriétaire Suisse d'Eternit Italie (de 1976 à 1986), Stephan Schmidheiny, a été condamné à 18 ans de prison à Turin pour avoir provoqué la mort de près de 3'000 personnes, ouvriers ou riverains d'usines d'amiante d'Eternit en Italie, dans le plus grand procès au monde et premier au pénal sur la fibre tueuse. La Cour d'appel a en revanche abandonné les poursuites contre le baron belge Louis de Cartier de Marchienne, ancien actionnaire et administrateur d'Eternit Italie au début des années 70. Le baron de Cartier est décédé le 21 mai 2013 à l'âge de 92 ans.

Extrait de « La justice italienne ne pouvait pas fermer ses yeux », swissinfo.ch, 7 juin 2013 :

Le procureur Raffaele Guariniello de Turin envisage d’ouvrir également une procédure pour 200 Italiens qui ont travaillé dans les usines Eternit de Niederurnen (canton de Glaris) et de Payerne (Vaud), qui sont ensuite retournés en Italie et qui y sont morts à cause de l’amiante. Cette enquête pourrait concerner non seulement Stephan Schmidheiny, mais aussi les anciens dirigeants des usines Eternit en Suisse et la Suva [caisse suisse d’assurance-accidents].

En Suisse, les plaintes déposées contre les anciens dirigeants d’Eternit ont été refusées par le Tribunal fédéral parce que les délais de prescription étaient dépassés. La Suisse est un cas à part: la prescription pénale est de dix ans après que le travailleur a inhalé de l’amiante, alors que dans tous les pays de l’Union européenne, le délai commence à courir à partir du moment où la personne tombe malade. Pour les maladies causées par l’amiante, qui ont de très longues périodes d’incubation, c’est une chose vraiment absurde.

La Cour européenne des droits de l’homme pourrait peut-être changer cela…mais pas au niveau pénal, seulement du point de vue civil et de la responsabilité du droit administratif. La Cour de Strasbourg est d’ailleurs en train de traiter les plaintes d’une personne contre ABB et contre la Suva pour non-respect des obligations de surveillance.

En 2011, le Tribunal fédéral avait dit que les victimes qui s’annonçaient plus de dix ans après leur dernier contact avec l’amiante ne pouvaient plus prétendre à un dédommagement de la part de leur employeur. Si la Cour des droits de l’homme infirme ce jugement et donne raison à la victime, ce serait un véritable tremblement de terre. Il faudrait alors changer les lois suisses et de très nombreuses victimes pourraient faire valoir leurs droits rétroactivement. Les signaux qui nous parviennent de Strasbourg sont positifs et nous disent que nous pourrions gagner dans ces causes.

Eternit a exporté ses victimes, il est urgent de les retrouver
par François Iselin, Solidarités, no. 34 – 8 octobre 2003

Le Wi-Fi et la santé

Le Wi-Fi public "vole" nos données personnelles. Le Wi-Fi chez nous vole notre santé.

Le Wi-Fi et la santé


Il n’y que des smartphones qui transmettent nos données personnelles aux corporations et aux agences gouvernementales comme le NSA … Suite à l'entrée en vigueur d'une nouvelle ordonnance fédérale début 2013, la ville de Genève stocke les données personnelles des quelque 2000 personnes connectées en permanence au Wi-Fi public afin de donner de nouveaux instruments d’enquête à la justice.

Tout aussi inquiétants sont les risques pour la santé d'une technologie qui émet des ondes électromagnétiques (EM), classées en 2011 comme possiblement cancérigènes par l'Organisation Mondiale de la Santé. Un ordinateur portable, tablette ou iPad posés sur les genoux et connectés au Wi-Fi peuvent nuire à la fertilité masculine, compromettre la fertilité féminine et augmenter le risque de fausse couche pendant la grossesse.

9 sept. 2013

Les ondes électromagnétiques et les médecins militants helvétiques

Critique par Wackes Seppi du collectif de médecins suisses, les Médecins en faveur de l’environnement (MfE), en ciblant surtout l’étude de l'Université de Zurich établit en 2012 montrant « une prévalence dix fois plus élevée de la cécité de naissance (cataracte) des veaux pendant la durée d'exploitation d'une antenne relais installée sur une étable. » A notre avis, la plupart des médecins sont irresponables et tenus pour des lâches car ils dénient les dangers potentiels des ondes électromagnétiques émises par les technologies sans fil. MfE et ses membres ont le courage de s’exprimer. La plupart des personnes ne peuvent plus vivre sans ces gadgets pratiques. Surtout, ils ne peuvent pas croire que ces appareils les exposent aux effets nocifs des micro-ondes car les autorités sanitaires et l’industrie les assurent que cette technologie est sans danger. L’article qui suit renforce cette triste vérité et ajoute une certaine confusion à ce sujet.  (Pour plus d'informations sur les ondes et la santé, voir l'Association romande alerte aux ondes électromagnétiques - www.alerte.ch.)

Les ondes électromagnétiques et les médecins militants helvétiques
par Wackes Seppi, contrepoints.org, 20 juillet 2012, (publié en collaboration avec le site Imposteurs)

Un collectif de médecins suisses, les médecins en faveur de l'environnement (MfE), appelle à une réduction des valeurs limites pour les ondes issues de communication sans fil, estimant qu'il est urgent d'imposer le principe de précaution pour la téléphonie mobile, le wifi, les lignes à haute tension, etc. Lucide prévoyance ou acte de militantisme ?

Vaccins : Scandale sanitaire

Ce message sur les vaccins vient de Benoît Saint Girons, naturopathe à Genève. Vous retrouverez plus de données sur www.lemendiant.fr/vaccins.

Un mot – un peu plus long que d’habitude – sur un sujet excessivement important, qui nous concerne tous et en premier lieu nos enfants : les vaccins.

- Saviez-vous qu’en Europe, 4 pays seulement obligent à vacciner les enfants ?
- Que le vaccin DTP (Polio, Tétanos, Polio) n’est plus disponible sur le marché depuis 2008 ?
- Que les vaccins de "remplacement" proposés sont soit inefficaces, soit dangereux ?
- Qu’en cas d’accident vaccinal, l’Etat n’indemnisera pas les familles puisque le vaccin administré contenait des valences (Coqueluche, Hépatite B, Haemophilus,…) non obligatoires ?
- Que les vaccins contiennent des doses importantes d’adjuvants / excipients chimiques dont certains sont reconnus comme neurotoxiques (Aluminium), que le receveur pèse 100 kg ou 5 kg ?
- Qu’une cinquantaine de livres sur le marché – aucun n’ayant été condamné par la justice - disent que les vaccins sont globalement inefficaces et constituent une aberration scientifique ?

Vous retrouverez plus de données sur notre page www.lemendiant.fr/vaccins

Notre dernier fils de 18 mois n’a pas pu se réinscrire en crèche pour cause de non vaccination DTP et alors que la crèche était informée de la non-disponibilité de ce vaccin. C’est à cette occasion que je me suis informé sur les manipulations de la « secte vaccinale » et ce que j’ai découvert fait froid dans le dos :

8 sept. 2013

L'électrosensibilité reconnue en Allemagne et en Australie

L’électrosensibilité reconnue en Allemagne et en Australie
par André Fauteux, Maison du 21e siècle, 19 août 2013

Tous les mois, des découvertes scientifiques et des mises en garde émises par des scientifiques réputés militent en faveur de la réduction de la surexposition du public aux champs électromagnétiques (CEM), dont les micro-ondes et autres radiofréquences (RF) pulsées par les antennes et les appareils sans fil. Et le débat se déroule de plus en plus dans les arènes politique et juridique.

Comme une digue qui fuit de partout, l’industrie du sans fil est en train de perdre son contrôle de l’information (en fait de la désinformation) sur les effets sanitaires des RF. L’érosion du faux consensus sur leur prétendue innocuité est de plus en plus manifeste. De grands médias, des tribunaux, des politiciens et des médecins tendent davantage l’oreille aux alertes répétées émises par des experts réputés, que l’industrie et nos gouvernements tentent de discréditer en les qualifiant de militants et d’alarmistes. Mais le déni de la réalité a fait son temps.

Globules rouges exposées aux micro-ondes émises
par un compteur intelligent.
Source:  www.takebackyourpower.net
Globules rouges non exposées à un compteur
intelligent.  Source: www.takebackyourpower.net

En 1927, Ernst Muth découvre que lorsque les globules rouges transportant l’hémoglobine oxygénant le corps humain sont exposées à des radiofréquences bien plus faibles que ce qui est permis aujourd’hui, elles cessent debouger et s’agglutinent comme un collier de perles.

Les risques du Wifi

L'internet portable a fait exploser le trafic sans fil. Dans les villes les réseaux UMTS sont poussés à leurs limites. De nouveaux points d'accès Wifi (hot spots) et la nouvelle génération LTE mobile créeront des capacités supplémentaires. Par conséquent, le rayonnement ne cesse d'augmenter. Ce développement n'est possible que par le déni des risques pour la santé publique et parce que les résultats scientifiques montrant des effets négatifs ne sont pas diffusés au public. Ce qui nécessite donc de l'information et de plus amples informations!

Les risques du Wifi


Adaptation d’une brochure publiée par l’association Bürgerwelle Suisse, décembre 2011. Merci à l’ARA pour ce document (Association romande alerte aux ondes électromagnétiques – www.alerte.ch)

Les rayonnements des réseaux sans fil Wifi (aussi nommés WLAN), augmentent partout – avec en parallèle certains troubles de la santé tels : l'insomnie, des tremblements, des étourdissements, des maux de tête, de la fatigue, des problèmes de concentration, une vision perturbée, des problèmes cardiaques .... Raisons pour lesquelles le sans fil a été banni des bibliothèques d'État à Paris. Les enfants aussi sont touchés: au Canada il existe un mouvement des "Parents contre le Wifi dans les écoles."

Le texte de cet article est une adaptation d'une brochure publiée par l'association Bürgerwelle Suisse. Télécharger cette brochure en pdf.

Québec : 40 logements pour hypersensibles dans les Laurentides

Lire la description des habitations saines et abordables construites pour les gens souffrant d’hypersensibilités environnementales.  

40 logements pour hypersensibles dans les Laurentides

Electrosensible.org, 19 février 2013

Les quarante premiers logements québécois pour les personnes hypersensibles à l'environnement seront construits prochainement dans les Laurentides. « Le 7 février 2013, la Société d'habitation du Québec nous a informé, par écrit, qu'elle a reservé 40 unités de logements pour notre projet à Mille-Isles, écrivait par courriel Rohini Peris, présidente de l'Association pour la santé environnementale du Québec. Le projet sera construit sur un terrain de 25 acres, situé dans les Laurentides. Le projet sera conçu pour répondre aux besoins des personnes souffrants d'hypersensibilités environnementales (l'hypersensibilité chimique multiple, moisissures, électromagnétique, etc.).« Si vous êtes intéressé(e) à louer un logement dans ce projet, nous vous invitons à remplir le formulaire disponible sur notre site internet (en cliquant sur le bouton brun «Logement à prix abordable», sur notre page d'accueil) ou à nous contacter. CLIP Pour plus de détails, voir http://www.aseq-ehaq.ca/ecoasis.html

Inde: La Cour Suprême ordonne le démantèlement d'antennes-relais par milliers dans différentes régions du pays

par Sosthène Berger, www.gigasmog.ch, 2 septembre 2013

Le 27 novembre 2012, la Haute Cour de l'état de Rajasthan, le plus grand état géographiquement parlant, a ordonné le démontage d'antenne-relais situées à proximité d’hôpitaux, d'écoles, de collèges, de places de jeux, etc. à cause des radiations "dangereuses pour la vie". La décision de la cour -pas moins de 200 pages- passe en revue l'évidence mondiale que les antennes-relais nuisent aux humains et à la faune.

Les radiations peuvent causer des cancers, tumeurs cérébrales, troubles digestifs, tachycardie et autres maladies ou dysfonctionnements du corps humain.

7 sept. 2013

10 risques associés aux ondes cellulaires

Attention parents !  Un ipad peut demander jusqu'à 600 fois
plus de micro-ondes pour fonctionner
"En comparaison avec un cellulaire de base, poursuit-il, le cellulaire intelligent peut demander jusqu'à 120 fois plus de micro-ondes pour fonctionner. Un iPad? Jusqu'à 600 fois."


10 risques associés aux ondes cellulaires
par Marie-Josée Richard, MSN Canada,
Style de vie, 3 April 2012

« Oui, allo? », dites-vous pour la xième fois en répondant à votre cellulaire. Bien qu'invisibles, les radiofréquences sont aussi présentes lors de l'appel. Des risques associés pourraient peut-être vous donner le goût de raccrocher... En voici dix qui, du moins, font réfléchir.

Le vaccin contre la grippe n'est pas anodin

Un vaccin qui n’est pas anodin 
par Dr François Choffat, Médecin FMH, homéopathe, (auteur de La grippe ? Pas de panique !)

Commentaire sur l'article paru dans 24heures, journal suisse, 7-8 septembre 2013 "Vaud Futur: Le vaccin universel contre la grippe, c'est pour bientôt" (voir l'article ici).

Il y a trente ans, la grippe passait pour une maladie hivernale banale, sauf pour les personnes âgées, considérées comme plus vulnérables. Mais aujourd’hui, il faudrait vacciner les enfants, les femmes enceintes, et finalement la population mondiale. Cette tendance s’inscrit dans la politique des laboratoires pharmaceutiques en panne d’innovations lucratives. Le marché de la maladie étant moins rentable, ils se tournent vers la population en bonne santé, sous le couvert de prévention. Plus soucieux de formater une nouvelle clientèle que de trouver de nouveaux médicaments, ils consacrent trois fois plus de ressources dans le marketing que dans la recherche.

5 sept. 2013

La smartwatch

Plusieurs smartwatches et des bracelets pour mesurer
son activité physique.  (photo montage 20 Minutes)
Commentaire sur Facebook : « La montre connectée multifonctions : cancer connecté! Les ondes électromagnétiques en injection directe sur la peau 24 heures sur 24... Sans parler du système de localisation intégré certainement comme sur les portables. ..mais qui sera ouvert 24 heures sur 24! La NSA a de beaux jours devant elle...n'est-ce pas Snowden! ?

La smartwatch de Samsung a déjà de la concurrence
20min.fr, 5 septembre 2013

TECH - Tous les acteurs, petits et grands, veulent une part du gâteau...

La guerre du poignet peut vraiment commencer. Mercredi, Samsung a dévoilé sa smartwatch Galaxy Gear. Attendue le 24 septembre à 299 euros, elle ambitionne de devenir le compagnon incontournable du téléphone portable, pour lire ses mails, consulter l'heure et la météo, prendre une photo en un clin d’œil et même passer un coup de fil via Bluetooth. La principale restriction, outre son prix élevé, c'est qu'elle n'est compatible qu'avec les Galaxy Note 3 et 10.1, en attendant une mise à jour du Galaxy S4 en octobre. En clair, Samsung pense que sa place de leader lui permet d'enfermer les utilisateurs dans son écosystème. Un pari osé, qui laisse de la place à la concurrence, alors que le marché de l'électronique à porter pourrait atteindre 10 milliards de dollars en 2016, selon le cabinet Gartner. Tour d'horizon des forces en présence, en attendant la réplique d'Apple.

4 sept. 2013

Quand la consommation de produits électroniques annule les économies d'énergie dans les logements

 
"Les émissions dues à l'achat de produits électroniques ont bondi de 40%. Ce poste ne prend en compte que la fabrication de ces produits et non l'électricité utilisée pour leur utilisation (comptabilisée dans le poste énergie des logements). "Cette forte hausse s'explique par l'équipement des Français en télévisions à écran plat, smartphones et tablettes durant les cinq dernières années", indique l'étude de Carbone 4.

Quand la consommation de produits électroniques annule les économies d’énergie dans les logements

lemoniteur.fr, 2 septembre 2013

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) générées par la consommation des Français ont stagné depuis 2008 selon une étude du cabinet Carbone 4 publiée lundi 2 septembre. Mais ce résultat masque de fortes disparités : si la consommation énergétique par personne a baissé de 14 %, celle liée à l’achat d’électronique bondit de 40%.

Téléphones portables, Wifi : Les industriels cherchent à masquer les risques pour ne pas avoir à en assumer les conséquences juridiques et économiques (coûts de santé)

Cet article a paru dans un journal local, distribué aux habitants de 6 quartiers à Genève.  Bien qu’il promeuve des appareils de protection, il nous avertit des risques sanitaires des technologies sans fil.  Malheureusement, l’article ne mentionne pas des moyens pratiques pour réduire l’exposition aux ondes électromagnétiques tels que : éteindre le Wi-Fi et les téléphones sans fil DECT chez vous, notamment pendant la nuit, mieux, les remplacer avec une connexion filaire pour les ordinateurs et les téléphones.  Voir les conseils pratiques pour l'utilisation des téléphones portables de l’Association médicale de Vienne à la fin de cet article.

Ecrans, portables, WiFi, comment se protéger ?
 par Léna Abi Chaker, Nouvelles, septembre 2013

Téléphones portables, connexions sans fil et autres appareils électroniques modernes, nous les utilisons tous les jours avec parfois en filigrane, des questions sur leur influence sur notre santé.  Les utilisateurs sont divisés et les industriels pourraient chercher à masquer les risques pour ne pas avoir à en assumer les conséquences juridiques et économiques, tels que les coûts de la santé.

3 sept. 2013

Suisse : Votation du 22 septembre 2013 - Loi sur les Epidémies

Votation du 22 septembre 2013 – Loi sur les Épidémies

Communiqué de presse

Prise de position du Groupe médical de réflexion sur les vaccins

Notre position par rapport au référendum
 
- Le Groupe n’a pas participé aux différents comités référendaires, mais a relayé sur son site internet l’existence d’une collecte de signatures pour le référendum.
- Indépendamment des différents courants et des diverses motivations des comités référendaires, le Groupe saisit l’opportunité exceptionnelle d’un débat au sujet des vaccinations, encore trop souvent considéré comme subversif en médecine.
- Il n’y a pas de honte médicale à s’interroger sur la pertinence de la stratégie vaccinale actuelle puisqu’elle menace réellement la liberté thérapeutique dans la nouvelle loi sur les Épidémies.

Quelques articles de la loi qui nous alertent 

2 sept. 2013

Electrohypersensibles : une souffrance mal comprise et peu prise en charge

Une personne électro-hypersensible (EHS) montre l'un de ses
électroencéphalogrammes.  Selon le Pr Dominique Belpomme,
qui a examiné 600 patients en 4 ans, tous les EHS
présentent un manque d'oxygène dans le cerveau. 
« Ce qui est sûr, c'est que l'on n'est pas dans la psychiatrie. »

Les EHS qui recherchent la cause de leurs maux n'ont que deux recours : aller à l'étranger, notamment en Suède qui reconnaît l'électrosensibilité comme un handicap, ou se tourner vers l'une des deux consultations médicales spécialisées, en France. A Paris, le professeur de cancérologie Dominique Belpomme a déjà examiné 600 patients en quatre ans. "A l'aide de tests, dont un écho-Doppler cérébral, nous avons notamment découvert que tous les EHS présentent un manque d'oxygène dans le cerveau, assure-t-il. Nous proposons un traitement, qui marche dans 15 % des cas."

En janvier, la proposition de loi de la députée EELV Laurence Abeille, qui avançait des mesures pour réduire l'usage du Wi-Fi et appliquer le principe de précaution, a été "enterrée", renvoyée en commission. Deux autres textes sont toujours au stade de la commission des affaires économiques : l'un, déposé par l'UMP en février, demande l'abaissement du seuil maximal d'exposition aux ondes des antennes-relais à 0,6 volt/mètre (V/m) (un plafond aujourd'hui situé entre 41 et 61 V/m selon les fréquences) et l'autre, porté par le PS en avril, visant à réguler l'installation des antennes. (Le Monde,
"Les électrosensibles à la recherche d'une terre vierge de toute onde", 30 août 2013.)

Electrohypersensibles : une souffrance mal comprise et peu prise en charge
par Audrey Garric, Le Monde, 30 août 2013

Tous potentiellement électro-hypersensibles

Rassemblement de personnes EHS à Boulc (Audrey Garric/Le Monde)
Tous potentiellement électro-hypersensibles
par David MeilhacFrance Bleu Drôme Ardèche,
27 août 2013
(Voir aussi la transcription du message du Pr Dominique Belpomme qui depuis 2009 a vu 600 personnes atteintes d'électrohypersensibilité.)

Une cinquantaine de personnes électro-hypersensibles sont réunies pendant trois jours à Boulc, dans la Drôme. Trois jours à l'abri des ondes. Une association réclame d'urgence l'instauration de zones blanches, en France.

Une cinquantaine de personnes électro-hypersensibles sont réunies pendant trois jours à Boulc, dans la Drôme, à la frontière avec les Hautes Alpes. Trois jours à l'abri des ondes, à l'initiative de l'association "Une Terre Pour les E.H.S". Elle réclame d'urgence l'instauration de zones blanches, en France : des zones qui ne seraient pas touchées par les champs magnétiques et où pourraient se réfugier les électro-hypersensibles.

Un homme suit les gens atteints de cette pathologie : le professeur Dominique Belpomme est cancérologue à Paris. Il suit des centaines de personnes électro-hypersensibles.

[Ecoutez ce message du Professeur Belpomme, qui pense que nous sommes tous potentiellement électro-hypersensibles.  Florence Gotschaux] :

Transcription du message du Professeur Dominique Belpomme :

"Depuis l’an 2009, j’ai vu 600 malades atteints de cette infection que j’appelle une intolérance aux champs électromagnétiques qui peut s’associer en plus une hypersensibilité à ces champs, c’est-à-dire que les malades sont non seulement intolérants aux champs électromagnétiques, mais ils sont intolérants pour les doses minimes infimes de champs électromagnétiques. Cela veut dire que ces sujets sont extrêmement sensibles y compris pour des intensités très très faibles des champs électromagnétiques.

[France Bleu : Comment est-ce cela se traduit ? Les maux de têtes ? ]

"Sur les tableaux standards que nous avons écrit, c’est les maux de tête, c’est les troubles de la sensibilité, notamment superficielle – c’est eux qui ont des picotements, des fourmillements un peu partout et surtout dans la main qui tient le portable ou la souris d’un ordinateur. Ils peuvent avoir des troubles de l’équilibre et puis, surtout ils ont des troubles cognitifs, un déficit de l’attention et la concentration et une perte de la mémoire immédiate.

"Bien sûr, il y a la susceptibilité génétique qui fait que certaines vont être plus à même que d’autres à être intolérantes aux champs électromagnétiques, voir devenir électrohypersensibles.

"Par contre, ce qui est clair aujourd’hui c’est que vous soyez susceptibles génétiquement ou non, une fois sur deux c’est un abus aux champs électromagnétiques du portable. Je rappelle à nos chers auditeurs de France Bleu qu’on ne doit pas utiliser un téléphone portable plus de 20 minutes par jour par séquence de 6 minutes parce que au-delà, on risque d’un jour à l’autre de devenir intolérant aux champs électromagnétiques, voir électrohypersensible. C’est pour cela que le problème de la santé publique risque de devenir majeur. Au niveau de l’Europe, dans certains pays déjà c’est 5% à 10% des gens devenus électrohypersensibles et les prévisions - c’est en 2050 – 25%, 30% voir plus de la population devient électrohypersensible."                                                               

Ces malades des ondes électromagnétiques qui "survivent"

Philippe Tribaudeau, professeur de technologie et Président
de l'association Une Terre pour les EHS
Ces malades des ondes électromagnétiques, qui "survivent"
par Audrey Garric, Le Monde.fr, 30 août 2013

Ils souffrent de maux de tête, brûlures, insomnies ou encore de tachycardie, des symptômes qu'ils attribuent aux ondes des téléphones portables, réseaux Wi-Fi ou antennes-relais. Ces personnes dites électrohypersensibles (EHS), une maladie non reconnue en France, ont développé une intolérance plus ou moins sévère aux champs électromagnétiques. Au point de devoir multiplier les consultations médicales, aménager leur logementporter des protections et parfois fuir toute civilisation.

Les 26, 27 et 28 août, ils se sont réunis dans la vallée isolée de Boulc (Drôme) pour demander la mise en place "urgente" de zones blanches, sans aucune radiofréquence. Portraits de ces malades des ondes.