Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

31 janv. 2014

France : Souffrance au travail : De plus en plus de médecins censurés sur demande des employeurs

"La médecin du travail Elisabeth Delpuech dans l’Ain, a été condamnée en première instance par la chambre disciplinaire régionale suite à la plainte d’une petite entreprise après avoir certifié un effondrement anxio-dépressif chez une employée. La liste n’est pas exhaustive…

"Les conséquences de ces pressions ne seront pas seulement sociales mais aussi écologiques. « La santé au travail est la sentinelle de la santé environnementale », rappelle Dominique Huez. Les salariés sont les premiers à être confrontés et exposés à de produits dangereux, avant les consommateurs. Le devoir d’alerte en la matière est donc essentiel." 

Souffrance au travail : de plus en plus de médecins censurés sur demande des employeurs

par Ivan du Roy, bastamag, 22 janvier 2014

Des médecins du travail et des généralistes sont accusés par des entreprises de violer la déontologie médicale. Celles-ci font pression en portant plainte auprès de l’Ordre des médecins. Objectif : faire modifier des certificats médicaux en effaçant tout lien entre l’état de santé du patient et son travail. Ou obtenir que les récalcitrants soient blâmés. Dominique Huez, médecin du travail à la centrale nucléaire de Chinon, vient d’être ainsi condamné par l’Ordre suite à la plainte d’un employeur. Enquête sur des pratiques qui risquent d’avoir de graves conséquences sociales et environnementales.

France : Près de 1'200 médecins en garde contre les pesticides

Voir la Cyberaction : Pesticides : Cocktails écocides !  mise en ligne le jeudi 30 janvier 2014.  Elle sera envoyée à : Président de la Commission Européenne, Président de l'Assemblée Nationale | à votre député | à vos sénateurs | à vos euro députés.  Elle prendra fin le : mercredi 31 décembre 2014.

Près de 1.200 médecins mettent en garde contre les pesticides
par Philippe Huguen, le parisien, 28 janvier 2014

Près de 1.200 médecins de France métropolitaine et des Antilles ont signé un appel mettant en garde contre la dangerosité des pesticides, a-t-on appris mardi auprès du coordinateur de l'appel.

Près de 1.200 médecins de France métropolitaine et des Antilles ont signé un appel mettant en garde contre la dangerosité des pesticides, a-t-on appris mardi auprès du coordinateur de l'appel.

"Nous ne cherchons pas à montrer du doigt une profession, mais chacun doit prendre ses responsabilités. A nous d’assumer les nôtres en alertant sur les dangers de ces produits, particulièrement pour certaines catégories de la population, ceux qui y sont le plus exposés, ainsi que les femmes enceintes et les enfants" explique le Dr Pierre-Michel Perinaud, médecin généraliste à Limoges.

29 janv. 2014

Suisse : Les réseaux sociaux ne laissent aucun répit aux élèves

Une dispute mineure sur les réseaux sociaux entre un collégien de Pully et un autre de Béthusy serait à l'origine du rixe à Lausanne. Décidés à régler leur différend face à face, les deux protagonistes ont fait appel à des amis pour les accompagner... Une bonne trentaine de jeunes - apparemment 16 Lausannois et 19 de Pully âgés pour la plupart entre 14 et 16 ans - se sont retrouvés. (Réf : Arcinfo.ch)

Les réseaux sociaux ne laissent aucun répit aux élèves

par Laureline Duvillard, 24 heures
24 janvier 2014

La rixe entre des collégiens de lundi soulève la question de l’impact de la vie sociale virtuelle dans le cadre scolaire

Il se dressait seul dans un coin de la cour et avait l’habitude d’essuyer les déjections verbales de ses collègues du préau. Les heures d’école étaient un cauchemar, mais, de retour chez lui, à l’abri, il pouvait souffler un peu. Le bouc émissaire d’autrefois n’aurait, aujourd’hui, aucun répit. Via Facebook, Whats-App on Twitter, les messages menaçants ou insultants peuvent fuser « 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 », comme le souligne Sébastien Gendre, responsable du département Prévention et formation d’Action Innocence. Une association de protection de l’enfance sur internet qui intervient régulièrement dans les établissements scolaires de Suisse romande, pour sensibiliser les enfants et les adolescents à une utilisation adéquate du web et des réseaux sociaux.

Suisse : Canton Zurich : Ecoliers privés de cours après le vol de MacBooks et d'iPads

Ecoliers privés de cours après le vol de MacBooks et d'iPads
ats/Newsnet ) Tribune de Genève, 27 janvier 2014

Les élèves d'une école de Niederhasli (ZH) ont été privés de cours lundi afin de permettre aux enquêteurs de collecter des indices, à la suite d'un cambriolage.

Des inconnus ont volé environ 60 iPads et 30 MacBooks dans l'établissement dans la nuit de dimanche à lundi. Le butin s'élève à environ 90'000 francs et les dégâts à plus de 80'000 francs.

Suisse : Déchets nucléaires : la quête du Graal

Avant d'être enfouis dans le sol, comme le prévoit le
gouvernement, les déchets radioactifs doivent être
refroidis puis conservés dans des centres de stockage
provisoire.  C'est l'entreprise argovienne ZWILAG qui est
chargé de cette besogne.  Visite guidée. 
Le gouvernement suisse veut aller de l'avant avec la recherche d'un site afin d’enterrer 100’000 mètres cubes de déchets. Mais les opposants veulent que toutes les questions relatives à la sécurité soient d’abord résolues.  "La majorité de la population et des politiciens se rendent compte que c'est une nécessité. Mais ils ne veulent pas les déchets près de chez eux."  Ursula Wyss, parlementaire socialiste: "C'est un énorme héritage que nous laisserons à nos enfants et petits-enfants. Le problème dépasse nos possibilités techniques et notre sens de la responsabilité. Il est impossible à gérer."

Déchets nucléaires : la quête du Graal
par Chantal Britt, swissinfo.ch, 6 janvier 2014

Deux documentaires diffusés en Suisse permettent de constater les difficultés que continuent de poser le stockage des déchets nucléaire. Même si la Suisse est un des rares pays à avoir décidé de renoncer à l’énergie atomique.

Avec À la recherche du lieu le plus sûr de la Terre(Journey to the Safest Place on Earth), le réalisateur Edgar Hagen explore les limites et les contradictions du stockage sûr des déchets nucléaires, tout en mettant en lumière le débat qu’il continue de susciter en Suisse.

28 janv. 2014

Les choses vont très mal à Fukushima - pas la peine d'en rajouter

Des équipes de Greenpeace travaillent sur la crise
nucléaire de Fukushima depuis le début
(
©Greenpeace/Mueller)
"L’idée que la contamination de Fukushima représente aujourd’hui un risque sérieux pour les côtes australiennes, américaines et leurs écosystèmes est tirée par les cheveux."

Les choses vont très mal à Fukushima.
Pas la peine d’en rajouter.

par Greenpeace Suisse, 28 janvier 2014

Ces dernières semaines, plusieurs reportages sur l’évacuation des eaux radioactives de la centrale de Fukushima vers l’océan Pacifique ont largement circulé, suscitant intérêts et inquiétudes. La question qui sous-tend cet intérêt est simple à comprendre: y a-t-il un risque de contamination de l’océan et, au-delà, des écosystèmes du monde entier?

Depuis avril 2011, les experts en radiation venus de bureaux de Greenpeace du monde entier effectuent des relevés. Ils ont notamment échantillonné et testé la vie marine tout le long de la côté japonaise, en effectuant des prélèvements depuis le Rainbow Warrior, mais aussi en collaboration avec les pêcheurs japonais et les coopératives alimentaires japonaises.

Ces relevés, indépendants, sont documentés, et consultables sur la page "Radiation surveys - Fukushima" (Analyse des radiations - Fukushima). Il n’y a certes pas de biologiste marin dans cette équipe, mais un certain nombre d’experts en radiations dont les résultats et analyses sont partagés avec des universitaires et des scientifiques.

Québec : José Lévesque et son combat contre les compteurs intelligents

José Lévesque  ©Photo : gracieuseté
"La majorité des gens qui souffre d’électrohypersensibilité (EHS) reçoit souvent des diagnostics de surmenage ou de dépression, on tente de les médicamenter et cela ne règle rien. On peut être diagnostiqué officieusement, mais pas officiellement."

José Lévesque et son combat contre les compteurs intelligents

L'électrohypersensibilité peut-elle mener à l'exil?
par Caroline Mireault, hebdorivenord.com, 
24 janvier 2014

José Lévesque, un résidant de Saint-Colomban, a cru bon de venir manifester son opposition à l’installation des compteurs de nouvelle génération (CNG), le mardi 21 janvier, à L’Assomption. TC Media Hebdo Rive Nord s'est donc penché sur les raisons qui ont amené ce technicien en télécommunication d'affaires et spécialiste en informatique en sol assomptionniste. 

Une carrière qui allait amener des inconvénients

France : Le calvaire d'un électrosensible

Le calvaire d’un électrosensible
par Mélanie Carnot, Courrier picard, 
27 janvier 2014

Raoul Périchon, le porte-parole du collectif Voisinlieu sans ondes nocives, à Beauvais, est électrosensible. Les députés viennent de voter une loi pour reconnaître cette souffrance.

Il nous accueille chez lui à une seule condition : une fois la cour de sa maison franchie, « pouvez-vous mettre votre téléphone portable hors ligne s’il vous plaît ? » Une première approche qui peut paraître « abrupte ». Mais elle est nécessaire pour que Raoul Périchon livre son témoignage : cet habitant du quartier Voisinlieu, à Beauvais, est électrosensible. Il fait partie des personnes qui se disent allergiques aux ondes et aux champs électromagnétiques.

Au pied de sa maison trône encore l’antenne relais promise au déménagement par les opérateurs, contre laquelle ce professeur d’histoire mène un combat depuis bientôt trois ans au sein du collectif VSON (Voisinlieu sans ondes nocives). Depuis qu’il a découvert sa maladie, sur laquelle beaucoup de scientifiques et médecins s’opposent, certains parlent de « croyances ».

Suisse : Friture sur la mesure de puissance des ondes

Village de Lonay
Friture sur la mesure de puissance des ondes
par G.-M.B., 24 heures, 24 janvier 2014

Débouté par la justice vaudoise, Swisscom prie le Tribunal fédéral de clarifier la manière de mesurer la puissance des antennes de la téléphonie en milieu sensible.

La puissance admissible d’une installation de téléphonie mobile de Swisscom sur le toit d’un bâtiment à la route de Denges, à Lonay, divise les physiciens et donne du fil à retordre à la justice. « Tout le monde attend une clarification », souligne Me Amédée Kasser, avocat de l’opérateur débouté par le Tribunal cantonal pour un dépassement de 34% des valeurs limites d’émission en zone dite sensible par arrêt rendu public le 17 janvier.

26 janv. 2014

Suisse : 4,6 millions d’habitants recevront de l’iode

4,6 millions d’habitants recevront de l’iode
AR.G. avec ats, Tribune de Genève
23 janvier 2014

Le Conseil fédéral tire les leçons de Fukushima. Il triple le nombre de personnes qui recevront de l’iode. Vaud est concerné

La distribution préventive d’iode pour combattre les effets d’un accident nucléaire sera nettement étendue en Suisse. Le Conseil fédéral a élargi hier le périmètre de distribution à toutes les personnes vivant dans un rayon de 50 km d’une centrale atomique, au lieu des 20 km actuels. La zone englobe désormais Moudon et Yvonand, mais pas Yverdon; 4,6 millions de personnes recevront donc un stock de comprimés d’iode, soit plus du triple des 1,2 million de citoyens aujourd’hui concernés. La distribution commencera l’automne prochain. Qui s’en chargera? «Cela se fera par la poste», déclare Daniel Dauwalder, porte-parole à l’Office fédéral de la santé publique. Combien cela coûte? 30 millions de francs, le tout à la charge des exploitants des centrales nucléaires.

25 janv. 2014

France : L'Assemblée Nationale adopte un texte de compromis sur les ondes électromagnétiques

Les députés ont interdit l'installation de boîtiers wifi dans les crèches et garderies, mais pas dans les écoles maternelles comme le souhaitaient les écologistes.  Une telle interdiction [aux écoles maternelles] "serait un réel frein au développement du numérique dans les écoles primaires à un moment où celui-ci est une priorité", a souligné Philippe Martin [Ministre de l'Ecologie].  Elle enverrait aussi "un signal anxiogène" aux familles dont la plupart reçoivent de nombreux signaux wifi dans leur domicile, a-t-il ajouté.

L'Assemblée adopte un texte de compromis sur les ondes électromagnétiques
Le Nouvel Observateur, publié 23 janvier 2014, mis à jour 25 janvier 2014

Paris (AFP) - Un an après un "enterrement de première classe" aux yeux des écologistes, l'Assemblée a adopté jeudi une proposition de loi de compromis pour limiter l'exposition aux ondes électromagnétiques, en dépit de l'opposition de l'UMP et des entreprises de télécoms.

Ce texte écologiste, fruit d'un an de travail avec les socialistes et le gouvernement, apparaît comme un "compromis constructif" et "une première réponse" aux préoccupations portant sur les ondes, a vanté le ministre de l’Écologie, Philippe Martin. Il devra être maintenant examiné au Sénat.

Ondes : serons-nous tous bientôt atteints d'électrosensibilité ?

Des personnes pénètrent, le 2 octobre 2009, dans le premier refuge
 anti-ondes de France, près de Crest (Drôme).  (Philippe Merle/ AFP)
Il est urgent et prioritaire de mener une étude d'envergure sur les problèmes d'électrohypersensibilté. "La France est très mauvaise pour recenser les pathologies. En cause, notre faible culture de prévention en matière de santé" : François de Rugy, coprésident du groupe EELV à l'Assemblée nationale.

Ondes : serons-nous tous bientôt atteints d'électrosensibilité ? 
par Catherine Fournier, FranceTV Info, 23 janvier 2014

Une proposition de loi EELV vise à faire preuve de "sobriété" dans l'exposition aux ondes et aux champs électromagnétiques, alors que les personnes disant en souffrir seraient de plus en plus nombreuses.

24 janv. 2014

Comment les lobbies nous font croire qu’il n’y a pas de problème avec les ondes électromagnétiques

Comment les lobbies nous font croire qu’il n’y a pas de problème avec les ondes électromagnétiques
par Marie Astier, Reporterre, 23 janvier 2014

L’Assemblée nationale examine aujourd’hui une proposition de loi sur l’exposition aux rayonnements électromagnétiques produits par les téléphones portables et autres wifi. Une proposition très faible dans un domaine où le poids des lobbies est particulièrement pesant. Enquête.

Petit à petit, les preuves s’accumulent. En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer a classé les ondes électromagnétiques dans le groupe des"agents peut-être cancérigènes pour l’homme". En 2012, le rapport "BioInitiative", au terme de l’étude de plus de 1 800 publications sur ces ondes, a conclu que "les effets biologiques [en] sont établis", même "à des niveaux d’exposition très bas". En octobre 2013, en France, le rapport de référence pour les décideurs a été réactualisé par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire). Il indique qu’il n’y a pas "d’effet avéré" des ondes sur la santé humaine... Mais il recommande quand même la prudence, notamment de limiter l’exposition des enfants aux téléphones portables.

"Les ondes, on ne les voit pas, on ne les entend pas, on ne les sent pas", répète Janine Le Calvez, présidente de l’association Priartém. Facile, donc, de nous faire douter qu’il n’y a pas de problème avec ce phénomène physique pourtant bien réel...

France : La loi sur les ondes électromagnétiques


Les fabricants des téléphones portables devront préconiser l'usage d'un kit mains libres. Toute publicité ciblant les moins de 14 ans sera également interdite. S'agissant des enfants, la proposition de loi initiale des écologistes visait à interdire les équipements Wi-Fi dans tous les établissements d'accueil des moins de 6 ans. Mais le gouvernement a fait voter un amendement qui restreint cette mesure aux moins de 3 ans, c'est-à-dire aux crèches et aux garderies. 

Au sujet des personnes souffrant d'électrohypersensibilité aux champs électromagnétiques, le gouvernement devra remettre au Parlement un rapport traitant, en particulier, de « l'opportunité de créer des zones à rayonnements électromagnétiques limités, notamment en milieu urbain », ainsi que des « conditions de prise en compte » de leurs difficultés en milieu professionnel.

La loi sur les ondes électromagnétiques en 5 questions

par Audrey Garric et Pierre Le Hir, Le Monde.fr, 24 janvier 2014

Un an après un « enterrement de première classe » aux yeux des écologistes, l'Assemblée a adopté, jeudi 23 janvier, une proposition de loi de compromis pour limiter l'exposition aux ondes électromagnétiques générées par les technologies sans fil – téléphones mobiles, tablettes, Wi-Fi.

Ce texte écologiste, fruit d'un an de travail avec les socialistes et le gouvernement, apparaît comme un « compromis constructif » et « une première réponse » aux préoccupations portant sur les ondes, selon le ministre de l'écologie, Philippe Martin. Les opérateurs des télécoms, au contraire, craignent qu'il n'entrave le développement de ce secteur, en faisant naître des « peurs irraisonnées ».

Suisse : Victimes de l'amiante : Projet du Conseil fédéral d'allonger de 10 à 30 ans le délai de prescription pour obtenir réparation

«La prescription actuelle de dix ans, c’est une farce. Trente ans, c’est mieux, mais cela n’est pas toujours suffisant», estime le juriste, David Husmann.  La raison en est simple: selon M. Husmann, une exposition à l’amiante ne peut provoquer une maladie qu’après «quinze ans au minimum». «A chaque fois que l’on va devant les tribunaux en Suisse, la partie adverse fait valoir la prescription…»

Deux cas ont été portés dernièrement devant la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg. L’un concerne la caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents (Suva), accusée d’avoir tardé à prendre des mesures dans les années 1970.  David Husmann défend aussi les intérêts de la famille d’un ouvrier argovien d’ABB, décédé d’un mésothéliome à l’âge de 58 ans. «Il travaillait au montage des turbines de vapeur de 1967 à 1978. La maladie ne s’est déclarée qu’en 2004.» L’affaire devrait être jugée dans les semaines à venir.

Un tir de barrage de l’économie

par Bertrand Fischer, Le Courrier, 24 janvier 2014

VICTIMES DE L'AMIANTE • Economiesuisse sort l’artillerie lourde contre le projet du Conseil fédéral d’allonger de 10 à 30 ans le délai de prescription pour obtenir réparation.

France : Communiqué Groupe écologiste Assemblée Nationale : Ondes électromagnétiques : Enfin on en parle, enfin on agit

Communiqué Groupe écologiste Assemblée Nationale : 
Paris, le 23 janvier 2014

ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES : ENFIN ON EN PARLE, ENFIN ON AGIT

Il aura donc fallu un an pour que la proposition de loi sur les ondes électromagnétiques portée par Laurence Abeille au nom des député-e-s écologistes soit adoptée par l’Assemblée nationale. Lors de sa niche de 2013, le groupe écologiste avait inscrit le texte à l’ordre du jour. A la demande de la ministre, et au dernier moment, le groupe socialiste, majoritaire, avait renvoyé le texte en commission – un renvoi en commission motivé par l’attente de plusieurs travaux sur la question des ondes au cours de l’année 2013. Ces rapports rendus, Laurence Abeille a repris le flambeau et le travail de coopération au sein de la majorité : le groupe écologiste a pu, comme il s’y était engagé l’an dernier, inscrire dans sa niche parlementaire annuelle une nouvelle version de la proposition de loi sur les ondes, tenant compte des différents rapports remis depuis et des remarques qui ont pu être formulées lors du précédent examen.

23 janv. 2014

France : Le calvaire quotidien d'une électrosensible

Aller plus loin avec "Les sacrifiés des ondes" sur Vodeo.tv
Le calvaire quotidien d'une allergique aux ondes
Par Judith Duportail, lefigaro.fr
23 janvier 2014

TEMOIGNAGE - Ce jeudi les députés écologistes veulent faire adopter une proposition de loi pour encadrer l'exposition aux ondes électromagnétiques émanant des mobiles, des antennes, des réseaux wifi, etc. Agnès, haut-fonctionnaire parisienne et électrosensible a confié au Figaro sa souffrance qui n'est pas reconnue par la société.

«Être électrosensible signifie se battre tous les jours pour continuer à mener une vie normale. Je sais par exemple que je suis physiquement incapable de me rendre au quartier d'affaires de la Défense, à Paris. Là bas, les ondes y sont tellement concentrées que je ferais une crise instantanément. Quand je suis dans une zone critique, je ressens une horrible impression de fourmillement électrique dans tout mon corps, c'est comme si le programme essorage était enclenché dans mon cerveau. Je me sens mal, irritable, et même une fois rentrée chez moi les symptômes mettent du temps à s'estomper.

Belgique : 4G à Namur : L'enfer pour les "électrosensibles"

Electrosensible, Elisabeth a dû transformer sa maison
pour pouvoir y vivre.
4G à Namur : l’enfer pour les « électrosensibles » (Sondage)
par Florent Marot, lavenir.net, 
13 novembre 2013

NAMUR - Après Poximus, c’est au tour de Base d’installer son propre réseau 4G à Namur. Une aubaine pour les technophiles, un drame pour les électrosensibles.

Elisabeth Lambert est électrosensible. Malaises, fatigue chronique, paralysie, migraines, confusion mentale, douleurs dans les membres et bien d’autres souffrances tant neurologiques que physiques sont le lot quotidien des personnes électrosensibles. L’électrosensiblité, qu’est ce que c’est? C’est une sensibilité à ce que l’on appelle l’électrosmog, soit la pollution electromagnétique.

France : Electrosensible, elle a fuit sa commune

Christiane Le Dauphin a dû quitter Boistrudan, pour
s'installer, avec sa caravane "blindée", dans le
nord des Côtes-d'Amor.
Allergique aux ondes, elle a fuit sa communelejournaldevitre.fr, 14 octobre 2013

Christiane Le Dauphin habitait Broistudan. Electro-sensible, elle vit aujourd’hui recluse dans le Trégor. Et milite pour obtenir une zone “blanche”, sans ondes, en Bretagne.

Pour rejoindre un électro-sensible, il faut s’éloigner du monde. Proposer une conversation téléphonique. Depuis une cabine France Télécom. Ou à partir d’une ligne fixe. Pour ensuite écouter une femme de cinquante ans. Meurtrie. Dans sa chair. Au bout du fil des sanglots dans la voix. Le seul moyen qu’elle a trouver pour apaiser ses souffrances : « marcher pieds-nus sur la terre ». Une histoire de fréquences.

Des problèmes neurologiques et circulatoires, des difficultés à se concentrer, etc. Les symptômes liés à l’électrosensibilité sont nombreux. Ils restent invisibles aussi.

« C’est un cauchemar, témoigne Christiane Le Dauphin. Longtemps, cette maladie, je l’ai masqué par des médicaments. Je m’en veux beaucoup à moi-même. J’aurais dû me protéger avant. »
« On a des îles pour protéger les oiseaux ! »

22 janv. 2014

André Bonin, électrohypersensible : "Je ne peux plus aller dans les stations"

André Bonnin (LP/B.H.)
André Bonnin, électrohypersensible, doit éviter l’exposition aux ondes.  Il ne prend plus le métro (équipé d’antennes-relais de première génération dès les années 2000). « Je ne peux tout simplement plus aller dans les stations. Avec les voyageurs qui téléphonent partout, sur les quais ou dans les rames, et les antennes-relais, dans les couloirs, la concentration d’ondes tournerait rapidement à la torture. »


André Bonnin, électro-hypersensible : «Je ne peux plus aller dans les stations»
B.H., leparisien.fr, 21 janvier 2014

Il n’a plus de téléphone portable. Il a désamorcé la fonction wi-fi de sa box Internet. Et il a même déménagé pour s’éloigner d’une antenne-relais trop puissante. André Bonnin, un ingénieur du son de 47 ans, fait partie des gens atteints d’électro-hypersensibilité (EHS). Une maladie pas encore reconnue par le corps médical qui entraîne de graves troubles en cas d’exposition aux ondes électromagnétiques.

« Ça a commencé brutalement en 2006, se souvient-il. Je me suis mis à souffrir de violents maux de tête après chaque appel sur mon portable. Puis il y a eu les nausées, les pertes de sommeil, les vertiges et même les troubles de la mémoire… Je ne comprenais pas d’où ça venait. Puis j’ai réalisé que tout avait commencé le jour de l’activation d’une borne 3G juste en face de chez moi. »

Film exceptionnel : "Voyage au coeur du trafic d'organes"

Ils ont vendu leur rein.
Vous pourrez regarder ce film exceptionnel ici jusque 28 janvier 2014 sur le site d'ARTE.

Voyage au coeur du trafic d'organes
(82 min) - réalisé par Ric Esther Bienstock

Face à la pénurie d'organes à greffer, nombreux sont les malades qui se tournent vers le marché noir. 10 à 15 % des transplantations d'organes se feraient de manière illégale. Tandis que le donneur perçoit de 700 à 2 500 dollars, le receveur peut être amené à en verser 100 000. Une enquête glaçante et captivante qui interroge les rouages d'un bien juteux trafic.

De nombreux malades atteints d’un dysfonctionnement rénal se tournent désormais vers le marché noir pour se faire opérer à l’étranger. C’est ce qu’a choisi le Canadien Raul Fain, en déboursant des dizaines de milliers de dollars pour se faire greffer un rein au Kosovo. Pour cette opération qui lui a sauvé la vie, il s’est trouvé mêlé à l’un des pires réseaux connus de trafiquants d’organes. Au cœur de cette "affaire Medicus" qui a récemment défrayé la chronique, sévissaient un chirurgien turc et un éminent néphrologue israélien aujourd’hui objets de mandats d’arrêt internationaux. Pourtant ces trafics ne semblent pas près de se tarir car les candidats au don rémunéré ne manquent pas. Aux Philippines, des donneurs "volontaires" déjouent les lois nationales en prétextant des motifs désintéressés, pour une compensation dérisoire et beaucoup de risques pour leur santé physique et mentale. Au Canada, on peut même trouver un rein par petites annonces…

21 janv. 2014

Stoppez le Wi-Fi et la 4G dans les écoles : Signez la pétition

Pétition - Stoppez le WiFi et la 4G dans les écoles

Signez cette pétition en anglais.

« Stoppez l'exposition des enfants aux rayonnements du Wi-Fi et de la 4G dans les écoles jusqu'à preuve de leur innocuité». C'est la traduction française du titre d'une pétition déposée sur le site d'Avaaz, en anglais. Cette pétition sera soumise aux membres de la Commission européenne et au Parlement européen en espérant atteindre l'objectif des 20'000 signatures. L'ARA [Association romande alerte aux ondes électromagnétiques - www.alerte.ch] vous encourage vivement à signer cette pétition. Même si la Suisse ne fait pas partie de la UE, les affaires européennes nous concernent.

Les écoliers seront confrontés à une crise sanitaire sans précédent si les gouvernements et les autorités responsables de l'éducation s'acharnent à ignorer les avertissements relatifs aux effets potentiels sur la santé de l'exposition à long terme aux rayonnements électromagnétiques émis par les appareils sans fil.

20 janv. 2014

Nouveau film sur les personnes électrohypersensibles

"Cherche zone blanche désespérément"- Synopsis

Voici un sujet émergeant et encore mal connu.

Qui sont ces personnes électro-hypersensibles dont les médias parlent de temps à autre ?

Alerté sur ces questions par une amie qui était devenue elle-même électrosensible, le réalisateur de ce film a mené l’enquête pendant plus de deux ans et rencontré un peu partout en France mais aussi à l’étranger une soixantaine d’« EHS » c’est-à-dire de personnes devenues électro-hypersensibles aux champs électromagnétiques.

Pour les électro-hypersensibles,en tout cas, il y a urgence !

Première constatation : de plus en plus de personnes sont confrontées à toutes sortes de symptômes quand elles sont en présence de téléphones portables, de systèmes de communication sans fil (antennes, wifi, etc.), ou même du courant domestique.

19 janv. 2014

Autisme : Un lien avec les médicaments psychotropes dans l'eau du robinet?

Autisme: un lien avec les médicaments psychotropes dans l'eau du robinet?
soumis par Gestion, 14 juin 2012

De faibles concentrations d'antidépresseurs et autres médicaments psychotropes dans l'eau du robinet déclenche, chez les poissons, l'expression de gènes associés à l'autisme, selon une étude publiée dans PLoS One (voir Résumé en anglais ici.).

Dans la plupart des communautés, les systèmes de purification de l'eau ne peuvent pas filtrer les médicaments qui se retrouvent dans l'approvisionnement en eau potable, soulignent les chercheurs. Leur concentration est très faible mais puisqu'ils sont conçus pour agir sur le système nerveux, Michael Thomas de l'Université d'État de l'Idaho à Pocatello et ses collègues ont fait l'hypothèse que même de faibles doses pourraient affecter un fœtus en développement.

L'Institut Géobiophysique Appliquée®

Quelques informations sur l’Institut Géobiophysique Appliquée®

Qu'est-ce que la Géobiophysique® ?

La Géobiophysique® vise à comprendre les effets perturbants des rayonnements électromagnétiques naturels et artificiels sur le vivant et à y apporter des corrections.

« Géologie – Biologie – Physique »

en savoir plus...

Au-delà de la géobiologie, qui ne prend en compte que l'environnement, la Géobiophysique s'intéresse aux habitants des lieux, et met en œuvre une démarche d'assainissement de l'habitat et de retour à l'équilibre électromagnétique et informationnel des personnes.

La Géobiophysique prend également en compte des aspects pathologiques, qu'elle ne prétend pas soigner (c'est le rôle du médecin) ni guérir (c'est le rôle de la personne concernée) mais accompagner en agissant sur leur aspect informationnel. Il s'agit d'une action complémentaire à la médecine conventionnelle, susceptible de lui apporter une aide significative, tant dans la prévention que de l'accompagnement vers le retour à la santé.

Vous voulez en savoir davantage ?

Dans la perspective de faire venir un praticien ou une praticienne chez vous : cliquez sur Praticien
Pour découvrir cette approche sans vous engager : cliquez sur "Conférences"
Dans l'idée de devenir vous-même praticien ou praticienne : cliquez sur "Formations"

18 janv. 2014

Suisse : Votation sur l'immigration

Bonne analyse du martelage médiatique sur le sujet de l'immigration.  Votation « contre l’immigration de masse » par les citoyens suisses le 9 février 2014.  Au 1er janvier 2013, la Suisse comptait 8 036 917 habitants dont 1 868 962 étrangers (23% de la population).   

L’immigration : que du bonheur ?
par Uli Windisch, Rédacteur responsable, lesobservateurs.ch, 12 janvier 2014

Non, l’immigration n’est pas que du bonheur. En tout cas pas pour tout le monde, et encore moins pour la grande partie de la population, et les « inconvénients » de l’immigration vont devenir de plus en plus importants si l’on continue au même rythme et, pire encore, si nous devions faire face à une situation de crise économique. A quand une présentation plus complète faisant état de l’ensemble de la situation, des avantages, des problèmes et inconvénients de l’immigration, car personne ne croit à l’avenir radieux d’une immigration circulant librement,sans limites et sans frontières. Ces deux illusions ont déjà entraîné de nombreux réveils et désillusions. Si on cherchait à éviter des réveils encore plus brutaux en parlant du réel et non d’une réalité intéressée, fabulée, idéalisée et trompeuse ?

15 janv. 2014

Des monstres toxiques se cachent dans des vêtements pour enfants

Ce n'est pas un conte de fées, c'est un cauchemar!©Greenpeace
Detox! - Des monstres toxiques se cachent dans des vêtements pour enfants
Greenpeace Suisse, 14 janvier 2014

Des produits dangereux ont été trouvés dans des vêtements et des chaussures pour enfants fabriqués par de grandes marques telles que Disney, Burberry et Adidas. Une récente étude de Greenpeace a été publiée aujourd’hui par Greenpeace Asie de l’Est.

Les tests ont été réalisés sur 82 produits vendus par 12 marques de l’industrie du vêtement – y compris American Apparel, GAP, Primark et Nike pour le rapport "A little story about the monsters in your closet" (Petite histoire sur les monstres qui hantent votre placard). Les résultats ont montré peu de différence entre les niveaux de produits chimiques dangereux des vêtements fabriqués pour les enfants – un groupe particulièrement vulnérable aux effets de ces substances libérées dans l’environnement – et ceux des adultes par rapport aux études précédentes. Certaines substances chimiques portent atteinte à l’activité hormonale ou sont cancérigènes tout en contaminant les rivières et l'eau potable des pays producteurs.

Le Salvador : Le Roundup de Monsanto est désormais interdit

Le Roundup de Monsanto est désormais interdit au Salvador 
par Mathieu Doutreligne, bioalaune.com, 
8 janvier 2014

L'herbicide Roundup de l'américain Monsanto est désormais interdit dans les exploitations agricoles au Savador, l'un des plus grands producteurs de café au monde. En cause, une augmentation des risques de maladies rénales liée à différents produits chimiques.

Avec 45 voix pour, le congrès du Salvador a approuvé la modification d’une loi sur le contrôle des pesticides et des engrais. 53 produits chimiques vont être interdits dans les productions agricoles de ce pays d’Amérique Centrale. Parmi ces produits, on trouve ceux contenant du paraquat, du glyphosate et de l’endusolfan. Le Roundup de Monsanto est fabriqué à partir de glyphosate.

France : Centrale nucléaire du Tricastin : Peines de prison requises contre les militants Greenpeace



Tricastin: peines de prison requises contre les militants Greenpeace
Billet posté par Mathias Schlegel, Greenpeace Suisse - 15 janvier 2014

Mardi 14 janvier se déroulait le procès des 29 militants Greenpeace ayant pris part, le 15 juillet dernier, à l'action visant la centrale nucléaire du Tricastin (France). Ils étaient parvenus à s'introduire sur le site et déployer des banderoles sur des structures métalliques contigües aux bâtiments des réacteurs 1 et 3 du site. L'action avait pour but de dénoncer les déficits de sécurité de la centrale. En effet, il n'aura fallu aux militants qu'une vingtaine de minutes pour atteindre leurs différents objectifs.

La centrale nucléaire du Tricastin, où des militants de Greenpeace ont été
arrêtés après avoir déployé des banderoles afin de dénoncer la "fragilité"
des installations nucléaires, 15 juillet 2013.  (Greenpeace / FranceTV Info)
Lors du procès, le procureur a requis de 6 mois à un an de prison avec sursis pour chacun des militants. C'est particulièrement sévère pour ce qui constitue une action citoyenne non violente déclenchée par des lanceurs d’alerte. Le fait de requérir une peine de prison pour une action citoyenne d’intérêt général est particulièrement préoccupant dans le cadre d'une démocratie. C'est d'autant plus inquiétant que les peines de prison sont maintenant devenues la norme dans les réquisitoires contre les militants de Greenpeace. Ce réflexe répressif n'a évidemment qu'un seul objectif: faire taire ceux qui, comme Greenpeace, dénoncent le risque nucléaire.

http://www.greenpeace.org/switzerland/fr/publications/blog/tricastin-prison-militants/blog/47885/

Nouvelles de Genève : Il mise sur une puce pour nous protéger des ondes

Jacques Surbeck (2ème à gauche) au Salon international des
Inventions de Genève, 2011
Il mise sur une puce pour nous protéger des ondes
 par Richard Etienne, Tribune de Genève, 13 janvier 2014

A 84 ans, Jacques Surbeck est convaincu que son invention trouvera enfin le succès commercial qu’elle mérite

Des puces autocollantes pour se protéger de la nocivité des ondes émises par les téléphones portables.  Voici ce que propose depuis 2011 l’entreprise genevois SEIC SA.  Ses ventes ont longtemps stagné mais depuis peu elles sont en forte hausse.  « Nous en avons écoulé des milliers ces derniers mois », affirme Jacques Surbeck, fondateur de la société.

Les pastilles de couleur verte sont proposées dans certaines pharmacies et sur Internet.  La PME en exporte toujours plus vers la France, l’Allemagne, dans les pays du Golfe et outre-Atlantique.  Près de 20'000 puces, dites EMF-BioShield, se sont écoulées depuis 2011, quand elles ont été commercialisées pour la première fois.  Ce chiffre pourrait augmenter en 2014 : « Des contrats importants dans la Communauté européenne, aux Etats-Unis et dans des pays arabes sont actuellement négociés », se réjouit Jacques Surbeck.  Les études qui mettent en garde contre l’exposition aux champs magnétiques commencent en outre à faire couler l’encre.  « Autrefois, les rayons X ont tué beaucoup de radiologues, qui sont désormais protégés par un tablier de plomb.  Les gens commencent à comprendre que la scénario se répète aujourd’hui avec d’autres ondes », lance Jacques Surbeck.

14 janv. 2014

Québec : Tsunami d'autisme

Des parents inquiets demandent à Fisher-Price de cesser de
vendre ce produit Wi-Fi qui mettrait les bébés en danger.
Signez la pétition à Fisher-Price.
Tsunami d’autisme au Québec
par André Fauteux, Editeur et Rédacteur en chef, Maison du 21e Siècle, 6 janvier 2014

Un pour cent des enfants québécois ont reçu un diagnostic d’autisme et la prévalence double depuis dix ans à chaque quatre ans, confie ce matin dans le quotidien Le Soleil le ministre déléguée à la Santé et aux services sociaux, Véronique Hivon. Et la prévalence est encore sous-estimée car le dépistage s’améliore sans cesse. Par exemple, on découvre que de plus en plus de gens diagnostiqués comme déficients intellectuels sont en fait autistes, selon la Dre Chantal Caron, chef du programme autisme à l’Hôpital Rivière-des-Prairies, à Montréal.

«On n’a pas de facteurs environnementaux qui ont été mis en évidence actuellement pour expliquer l’augmentation », affirme ce médecin.

Elle devrait peut-être considérer notre surexposition aux champs électromagnétiques (CEM), si on en croit les dires d’une pédiatre neurologiste et chercheure en neuroscience à l’Université Harvard et à l’Hôpital général du Massachusetts. « En fait, depuis des décennies, des milliers d’études (…) documentent les effets sanitaires et neurologiques nocifs des CEM », écrivait la Dre Martha Herbert, en février 2013, dans une lettre adressées au District scolaire unifié de Los Angeles. Cette lettre avait pour but pour déconseiller l’installation de branchements internet sans fil (Wi-Fi) dans toutes les écoles de la région californienne.

12 janv. 2014

Les lignes à haute et très haute tension : les impacts sur la santé

Pylône chat (225 000 volts)
C. Magdelaine / notre-planete.info 
© 
Les lignes à haute et très haute tension : les impacts sur la santé

Christophe Magdelaine, notre-planete.info

Les lignes à haute et très haute tension en France

Le réseau de lignes à haute (HT) et très haute tension (THT) en France comprend environ 100 000 km de lignes de 63 000 à 400 000 volts selon RTE, le gestionnaire du Réseau de transport d'électricité en France. Un quart de ces lignes est en 400 000 volts, un autre quart en 225 000 volts et la moitié de 63 000 à 90 000 volts.

Les lignes se situent à 65 % en zone agricole et à 15 % en zone forestière.
La constitution de ce réseau s'explique par l'inégale répartition entre les zones de production et de consommation. Des lignes à forte puissance assurent donc des interconnexions entre les régions et même avec des pays frontaliers. Celles-ci sont indispensables pour assurer la sécurité des approvisionnements.

Toutefois, environ 350 000 Français vivent à proximité de lignes qui émettent des champs électriques et magnétiques d'extrêmement basses fréquences (CSHPF, 2004).

Un homme électrosensible s'est introduit dans une école pour couper le courant et stopper les ondes électromagnétiques

À situations désespérées, mesures désespérées...

Un homme électro-sensible condamné pour s'être introduit dans une école et avoir coupé le courant
macommune.info, / AFP, 8 janvier 2014

Un homme électro-sensible qui avait investi une école et coupé le courant pour stopper les ondes électromagnétiques qui le faisaient souffrir, a été condamné mercredi à Besançon à une amende de 1.000 euros avec sursis.

En mai dernier, cet homme d'une cinquantaine d'années avait fait irruption dans l'école de Bulle (Doubs), peu avant le début des cours. Survolté, il avait expulsé l'institutrice de l'établissement, puis coupé le courant.

Les ondes électromagnétiques lui rendent la vie insupportable et depuis l'installation de nouveaux combinés sans fil dans l'établissement scolaire, situé en dessous de son appartement, ses troubles du sommeil et ses douleurs cérébrales ont empiré, a affirmé le prévenu lors de son procès devant le tribunal correctionnel de Besançon mercredi.

9 janv. 2014

Quand le vase déborde : l'intolérance aux ondes

L'oncologue
Dominique Belpomme
"Comme le tabagisme ne causera pas de maladie cardiorespiratoire chez tous les fumeurs, l’exposition quotidienne aux radiofréquences émises par des antennes et des appareils sans fil... , n’entraînerait pas des problèmes de santé graves, à court ou à long terme, chez tous les individus. Mais l’absence de symptômes aigus n’indique pas que leur corps n’en souffre pas et que le vase n’est pas à la veille de déborder."

Quand le vase déborde : l’intolérance aux ondes
par André Fauteux, Editeur et Rédacteur en chef,
Maison du 21e siècle,  9 janvier 2014

La vie de Brigitte a basculé le 25 janvier 2012. « J’ai ressenti une explosion dans ma tête. J’ai été prise de vertiges qui m’ont fait tomber par terre. Mon cœur palpitait tellement que je pensais que je faisais un arrêt cardiaque. C’est une semaine plus tard, en parlant à ma propriétaire, que j’ai découvert que les trois compteurs électriques de notre immeuble avaient été changés chez elle, sous mon appartement. J’ai ressenti ces douleurs intenses au même moment où les compteurs intelligents ont été installés à mon insu », relate Brigitte, qui habite le quartier montréalais de Villeray, l’un des premiers sélectionnés par Hydro-Québec pour recevoir les compteurs nouvelle génération émetteurs de radiofréquences (RF).

7 janv. 2014

Les techniciens qui installent les antennes 4G pourraient mettre leur santé en danger

Ondes électro-magnétiques : Les techniciens qui installent les antennes 4G pourraient mettre leur santé en danger
Basta Mag, 2 décembre 2013

Malheureusement ces salariés appartiennent à des entreprises sous-traitantes qui n’ont même pas de CHS-CT.

Les quatre opérateurs de téléphonie mobile ont mis les bouchées doubles avec le lancement de la 4G, qui permet de surfer sur Internet en haut-débit depuis son téléphone mobile, l’installation de nouvelles antennes se multiplie. Problème : les techniciens du secteur, souvent salariés d’entreprises sous-traitantes, semblent délaisser les consignes de sécurité au détriment de leur santé. Sous la pression des donneurs d’ordre, les risques augmentent, alors que la réglementation sur la protection des travailleurs reste inadaptée.

« On a souvent des maux de tête, certains de nos collègues se sont mis à saigner du nez en travaillant, sans savoir vraiment pourquoi », témoigne un technicien, sous-traitant d’Orange, qui s’apprête à monter des « antennes panneaux » 4G sur un mât d’une vingtaine de mètres, au sommet d’un stade de foot. « Je ne ferai pas ce métier toute ma vie », ajoute-t-il, inquiet des risques que peuvent représenter les émissions d’ondes de ces antennes relais.

Santé au travail : Des syndicalistes sensibles aux effets des ondes électromagnétiques

Santé au travail: Des syndicalistes sensibles aux effets des ondes électromagnétiques !
parisculturesocial.over-blog,com, 6 février 2013

Dans un appel, ils demandent aux pouvoirs publics de limiter au maximum les expositions dans les espaces de travail !

Le débat aura beau avoir été escamoté à l’Assemblée Nationale, il n’échappera pas aux questions que se pose le monde du travail.

Pour mieux protéger les salariés, les syndicats se penchent désormais sur les risques émergeants liés aux ondes électromagnétiques et les nouvelles technologies qui envahissent les espaces de travail.

Depuis quelques années un nouveau phénomène, le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM) ou Hyper électrosensibilité (EHS), est apparu et touche désormais un nombre de personnes non négligeable ((2-3% de la population selon les estimations) dont de nombreux salariés.

3 janv. 2014

France : 4G : Des associations s'alarment du nombre d'antennes à Paris

Un utilisateur de smartphone devant une antenne relais 4G
(photo d'illustration - Salom-Gomis Sebastien/Sipa)
"Toutes les crèches associatives sont passées à la trappe car elles n'étaient pas répertoriées comme des établissements sensibles. Qu'est-ce que ça va donner dans 40 ans pour la santé de nos enfants ?"

4G: des associations s'alarment du nombre d'antennes à Paris
par challenges.fr, 3 janvier 2014

Plus de 1.300 demandes d'implantations ou de conversions d'antennes ont été enregistrées en 2013 à Paris. Se pose la question des seuils d'exposition auxquels sont soumis les parisiens.
Paris a beau limiter l'exposition de ses habitants aux ondes grâce à une charte unique en France, elle n'échappe pas à la course effrénée des opérateurs vers la 4G, au grand dam d'associations de riverains et des écologistes.

A elle seule, la capitale concentre plus de 13% du réseau 4G français, technologie mobile très haut débit en plein déploiement dans l'Hexagone. Début décembre, l'Agence nationale des fréquences (ANFR) avait autorisé l'installation de 1.866 émetteurs nouvelle génération dans Paris intra-muros, dont 1.154 déjà en service.

2 janv. 2014

Epidémiologie : des liaisons dangereuses

En 1997, le CIRC classait la dioxine TCDD comme cancérogène.
(Ce n'est pas cet image qui accompagne l'article du Monde.)
Epidémiologie: des liaisons dangereuses
par Stéphane Foucart, Le Monde,
16 décembre 2013

Paolo Boffetta, 55 ans, est une sommité ; il est l'un des épidémiologistes les plus prolifiques et les plus influents de sa génération. Professeur associé à l'université de New York après un long passage au Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), il est l'auteur de près d'un millier de publications et a le profil idéal pour être le prochain directeur du Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP, Inserm-université Paris-Sud). Le poste est d'ailleurs à prendre, et M. Boffetta est désormais seul en lice.

Les choses ne sont pourtant pas si simples. Car son arrivée, prévue pour début 2015 à la tête du CESP, ouvre une âpre polémique au sein de la communauté concernée. Ses partisans mettent en avant son envergure scientifique ; ses détracteurs le décrivent comme un mercenaire qui, depuis quelques années, enchaîne les missions de consultance pour des industries polluantes. Dans la littérature scientifique ou dans les prétoires, accusent-ils, M. Boffetta relativise ou conteste des risques liés à leurs activités ou leurs produits – quand bien même ces risques font l'objet de larges consensus.

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) s'est-il mouillé avec l'industrie russe de l'amiante ?

Le CIRC (IARC) s’est-il mouillé avec l’industrie russe de l’amiante ?
andeva.fr, 8 décembre 2013

Le prestigieux journal britannique Lancet a publié en février 2013 un article « Le Centre International de Recherche sur le Cancer au banc des accusés sur ses liens avec l’industrie de l’amiante » critiquant fermement le Centre International de recherche sur le Cancer (IARC en anglais) pour sa participation à une étude sur les cancers chez les mineurs de la Ville d’Asbest en Russie (Асбест).

IARC a publié en réponse un communiqué (février 2013) dans lequel l’agence affirme :

« 1) Toutes les formes d’amiante [y compris bien sûr le chrysotile NR] sont cancérogènes pour l’homme et cesser l’utilisation de l’amiante est le moyen le plus sûr d’éliminer les maladies dues à l’exposition à l’amiante.

2) L’Agence apportera son expertise en épidémiologie à l’étude menée à Asbest, Russie, destinée à apporter une meilleure quantification des risques de cancer déjà connus comme liés au chrysolite et des cancers suspectés d’être causés par le chrysolite.

3) L’Agence et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) prennent au sérieux le problème des conflits d’intérêt et recourrent à un processus rigoureux pour protéger ses recherches d’influences indues.

4) L’Agence confirme son soutien au données publiées dans le British Journal of Cancer 106, 2012 [Les auteurs de l’article sont V. McCormack, J. Peto, K. Straif et P.Boffetta, NR] et présentées à une conférence de Kiev. »

1 janv. 2014

France : Livre de témoignages de personnes électrohypersensibles

Le livre de témoignages se trouve ici : http://www.electrosensible.org/temoignages/index.php?id=h

ACTION - Un livre avec votre témoignage préfacé par une personnalité à l'attention de nos députés
par L'équipe des Electrosensibles de France, 16 décembre 2013

Bonjour,

Vous souvenez-vous, en 2012, nous avions lancé un appel à témoignage appelé « opération visibilité » soutenue par plus d’une dizaine d’associations.

Pour mémoire : Lors de cette action, nous avons pu sensibiliser le ministère de la santé et les agents de l’ANSES. Nous avions pu remettre en main propre au conseiller de Marisol Touraine un livre relié de 60 témoignages que nous avions sélectionnés.

Nous nous sommes rendus compte que ces témoignages avaient permis de mieux faire comprendre notre problème et nous a permis d'ouvrir la discussion.