Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

18 oct. 2014

Le Wi-Fi endommage l'ADN des ovules et toute la descendance des femmes : Extraits d'une interview de Barry Trower

Le WIFI endommage l’ADN des ovules & toute la descendance des femmes
by (Free) Hugues

Regardez ce vidéo de 14 minutes : Barrie Trower parle de la nocivité du Wi-Fi.

Un physicien expert en micro-ondes ayant travaillé pour la Navy, révèle que les micro-ondes sont employées couramment par les armées et les gouvernements pour nuire à des opposants ou des ennemis en les rendant malades et ainsi les faire mourir à petit feu.

C’est déjà suffisamment cynique et horrible comme cela, mais Barry Trower explique que le pire, c’est le Wi-Fi : les micro-ondes du Wi-Fi altèrent le matériel génétique et plus spécialement l’ADN des ovules, au point que toute la descendance d’une femme atteinte par ces radiations sera impactée de manière irréversible.

Des révélations de premier ordre à connaître absolument.
Extraits d’une interview de Barry Trower

16 oct. 2014

Mobile, WiFi... Des mesures pour protéger les petits

En mars dernier, la Belgique a interdit
l'usage du téléphone portable chez les
enfants de moins de 6 ans.
(Pas la photo avec l'article original.)
Cet excellent article, publié dans le magazine français, "Parents", n'est plus disponible ni sur Internet, ni sur le site de "Parents".  Nous l'avons retapé de la version scannée, placée sur la page Facebook de l'association suisse, l'ARA (www.alerte.ch - Association romande alerte aux ondes électromagnétiques) - lien Facebook.  [C'est nous qui mettons l'accent sur certaines parties du texte.]

Mobile, WiFi… Des mesures pour protéger les petits
par Candice Satara-Bartko, Parents, août/septembre 2014

Babyphones, tablettes, portables… Difficile aujourd’hui d’échapper aux ondes. Par précaution, de nouvelles recommandations pourraient bientôt entrer en vigueur. Comment limiter l’exposition des enfants ?

Le Wifi sera-t-il finalement interdit dans les crèches et dans les maternités ? Le Sénat vient de repousser à octobre une proposition de loi sur les ondes, qui prévoyait notamment cette mesure. Le texte, voté en janvier dernier par l’Assemblée nationale, avait déjà été largement édulcoré par rapport à sa version d’origine. « Nous aurions en effet préféré que l’interdiction soit aussi étendue aux écoles maternelles, mais c’est une première étape, se réjouit la députée Laurence Abeille, auteure de la proposition de loi. On reconnaît enfin qu’il est urgent de protéger les plus jeunes de cette pollution subie en permanence. »

15 oct. 2014

Un empoisonnement universel

"Sans garde-fou, une industrie devenue folle ne pouvait qu'exploser.  Parallèlement au fulgurant développement de la consommation de masse, la chimie a lancé sur le marché, sans étude ni contrôle des millions, des dizaines de millions de substances contenues dans d'innombrables produits d'usage courant…

"L'exemple des « perturbateurs endocriniens » est particulièrement éclairant… De quoi s'agit-il ? De molécules qui, à des doses de présence infinitésimales, déséquilibrent l'un des ressorts les plus essentiels de la santé : le système endocrinien. Imitant à la perfection des hormones naturelles, elles pénètrent les organismes et nuisent gravement à des fonctions comme le sommeil, la circulation sanguine, mas aussi la sexualité ou la reproduction. D'évidence, il s'agit d'une des menaces les plus graves qui pèsent sur la santé humaine. D'évidence, les autorités publiques, qu'elles soient françaises ou américaines, ne font rien, constamment dominées ou manipulées par des intérêts industriels…"

Un empoisonnement universel
par Fabrice Nicolino, Huffington Post France, 17 septembre 2014

Qui ne connaît un malade du cancer, un asthmatique, un obèse, un diabétique, un Alzheimer ? La chimie n'est pas responsable de tout, mais en liant son destin à celui de l'industrie et de la guerre, elle est devenue une grave menace pour tous les organismes vivants.

13 oct. 2014

France : Des parents au tribunal pour avoir refusé de vacciner leurs enfants

Des parents au tribunal pour avoir refusé de vacciner leurs enfants
Le Monde.fr avec AFP, 9 octobre 2014

Le refus de faire vacciner leur fille de 3 ans contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP) vaut à des parents de l'Yonne de comparaître jeudi 9 octobre après-midi pour « maltraitance » devant le tribunal correctionnel d'Auxerre.

« Ils ne font pas dans l'anti-vaccin primaire, ils n'appartiennent à aucune structure, aucune secte. Les vaccins, d'accord, mais sans adjuvants », explique Me Emmanuel Ludot, leur avocat, qui posera une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) à l'audience. « Je vais très certainement obtenir la saisine du Conseil constitutionnel, pour savoir si l'on peut imposer un vaccin », a-t-il ajouté.

11 oct. 2014

France et pesticides : Les combats de Daniel Baudin

Daniel Baudin : « Je ne suis pas chercheur, je veux juste
 essayer de sensibiliser les gens » © Photo 
L'appel aux malades :

Le projet de Daniel Baudin : inciter les autres malades à témoigner, pour aiguillonner les médecins, les chercheurs et les dirigeants politiques. Il interviendra ainsi le samedi 18 octobre, à Tours, dans le cadre de la Journée nationale d'information sur le myélome. Il a également pris contact avec le docteur Pierre-Michel Périnaud, initiateur de l'Appel des médecins limousins pour une réduction de l'usage des pesticides.

La Rochelle : les combats de Daniel Baudin, atteint d'un cancer de la moelle osseuse
par Pascal Couillaud, sudouest.fr, 9 octobre 2014

Souffrant d’un myélome, le Rochelais se bat pour rester en vie et veut connaître la vérité sur ce mal. Il pointe le rôle des pesticides

Un pic monoclonal au niveau de l'électrophorèse des protéines. Daniel Baudin aurait préféré ne jamais connaître la signification de ces termes techniques et froids. Mais c'est de son corps et de sa santé qu'il s'agit.

9 oct. 2014

Victoire importante pour la protection de l'Arctique


MISE A JOUR : 9 octobre 2014 :
Des fois, signer les pétitions obtient des résultats positifs...

VICTOIRE importante pour la protection de l'Arctique
Greenpeace, 9 octobre 2014

LEGO vient juste d'annoncer qu'il ne renouvellerait pas son contrat de co-promotion avec le géant pétrolier Shell.
Partagez cette excellente nouvelle et signez la pétition surhttp://bit.ly/1uF2eEN

Une magnifique victoire pour plus d'un million de personnes qui, à travers le monde, ont demandé à LEGO de ne plus collaborer avec Shell. Un million de fois MERCI !

Mais le combat n'est pas fini ! Shell vise toujours à forer en Arctique en 2015. ‪#‎SaveTheArctic‬

http://bit.ly/1ritva8
Une vidéo de Greenpeace censurée, puis réhabilitée
par Mathias Schlegel, Greenpeace Suisse, 4 juillet 2014

7 oct. 2014

Cancer du sein : les hommes aussi

OCTOBRE : Mois de sensibilisation au cancer du sein

Les cas des cancers du sein chez l'homme sont en augmentation, selon le présentateur d’une conférence récente sur « l’hormonothérapie – le coût du bénéfice », donnée par le Pr André-Pascal Sappino, cancérologue à la Clinique des Grangettes à Genève. Pendant la période de questions et réponses, un homme a parlé de son traitement pour un cancer du sein, pas trop bien pris en charge par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Depuis son traitement, la prise en charge des hommes atteints d’un cancer du sein a amélioré.

Cancer du sein : les hommes aussi
doctissimo, 31 mars 2014

Assez rare, le cancer du sein existe pourtant bel et bien chez l'homme. Parce qu'on le sait encore trop peu, il est le plus souvent diagnostiqué tardivement. Quelles sont les causes de cette pathologie tumorale et quels en sont les symptômes ? Comment est-elle traitée ? Le point avec Hervé Curé, professeur de cancérologie à l'Institut Jean-Godinot à Reims (51).

Sein contre portable: danger

OCTOBRE : Mois de sensibilisation au cancer du sein

Sein contre portable:  danger
par Meris Michaels, Tribune de Genève (courrier des lecteurs), 19-20 octobre 2013

Les cas de cancer du sein chez les jeunes femmes augmentent à Genève. Cette tendance a été confirmée par des études au niveau européen. Une des raisons pourrait-elle être leur habitude de tenir leur téléphone portable dans le soutien-gorge ? Les fabricants de portables avertissent les utilisateurs d'éviter le contact avec la peau. Les notices d’Apple, par exemple, conseillent de garder l’iPhone à une distance d'au moins 15 mm du corps, car ces appareils émettent un rayonnement électromagnétique, classé possiblement cancérigène par l’OMS. Aux Etats-Unis, certains médecins voient de plus en plus de cancers du sein chez des femmes de 21 à 39 ans, sans prédispositions génétiques au cancer, mais qui, depuis plusieurs années, portaient leur téléphone dans le soutien-gorge une partie de la journée. Ces tumeurs sont parfois agressives et, en dépit d’une mastectomie, il y a des métastases. Garder le portable dans le soutien-gorge est plus commun qu’on ne croyait chez les jeunes femmes : pendant le jogging, en conduisant la voiture, pour les cacher à l’école ou au travail... La sensibilisation de la jeunesse aux risques de cette pratique doit désormais faire partie des campagnes de prévention du cancer du sein.

2 oct. 2014

Il faut réduire l'exposition des enfants au Wi-Fi, dit un expert du cancer

Plusieurs enfants se plaignent de maux de tête, nausées,
étourdissements, palpitations et autres symptômes
survenus après l'installation du Wi-Fi dans les écoles.
Leur degré d'exposition dépend notamment de la
proximité et le nombre des appareils qui naviguent sans fil.
Il faut réduire l’exposition des enfants au Wi-Fi, dit un expert du cancer

André Fauteux, Editeur et Rédacteur en chef, Maison du 21e siècle, 1 octobre 2014

À l’école primaire Dearcroft Montessori, à Oakville, en Ontario, les plus jeunes élèves n’utilisent que des connexions Internet câblées (Ethernet) et la direction limite le temps d’utilisation du Wi-Fi des plus vieux. Ceci afin de minimiser l’exposition des enfants aux radiofréquences (RF) de type micro-ondes émises par les routeurs et les ordinateurs. Une décision qui plait beaucoup au Dr Anthony B. Miller qui est convaincu que ces radiations sont probablement cancérogènes.

Quatrième Colloque de l'Appel de Paris - Colloque Anniversaire - Paris, 14 novembre 2014

Quatrième colloque de l'Appel de Paris - Colloque anniversaire

Paris, 14 novembre 2014



Organisié par ARTAC et ECERI 


Maison de l’UNESCO

(Ouvert au public, frais d'inscription 150 euros)

Objectifs de la Colloque : 

1- d’étendre l’Appel de Paris à la pollution physique, en particulier électromagnétique ;
2- d’annoncer la création d’une Fondation d’utilité publique destinée à promouvoir cet Appel et les solutions technico-scientifiques qui en découle ;
3- enfin et surtout, conséquence de l’article 3, de rassembler des scientifiques et juristes afin de faire reconnaitre la pollution comme CRIME CONTRE L’HUMANITÉ.

Voir programme préliminaire ici 

Présentations par, entre autres :

1 oct. 2014

France : Consultation publique sur la Plan national santé-environnement : Propositions portées par Women in Europe for a Common Future

Guide de WECF sur les pollutions physiques
Vous voulez des politiques plus axées sur la prévention primaire des expositions environnementales ?... qui englobent les risques de notre époque tels que les perturbateurs endocriniens, les nanotechnologies, la problématique des expositions ubiquitaires aux champs électromagnétiques, etc. ? Soutenez les propositions portées par Women in Europe for a Common Future (WECF)

Consultation publique sur le PNSE 3 jusqu'au 26 octobre!
www.projetnesting.fr / WECF,
26 septembre 2014

LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET DE 3ème PLAN NATIONAL SANTE-ENVIRONNEMENT EST OUVERTE jusqu’au 17 octobre inclus !

PARTICIPEZ, FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX et DIFFUSEZ pour soutenir les 15 propositions portées par WECF dans le cadre du PNSE 3, disponibles en ligne.

Lors de la consultation publique sur la Stratégie nationale perturbateurs endocriniens (SNPE), plus de 800 contributions avaient soutenu la demande d’interdiction des perturbateurs endocriniens dans les jouets demandée par WECF. Le PNSE 3 doit mettre en œuvre la SNPE : cette consultation publique est la dernière ligne droite dans l’adoption de la politique de santé environnementale des 4 prochaines années.