Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

31 mai 2015

Une étude confirmerait l’effet du portable sur la Barrière hémato-encéphalique

Une étude confirmerait l’effet du portable sur la Barrière hémato-encéphalique
jay / L'errance d'un électrosensible
17 mai 2015

On avait déjà des doutes de l’effet du portable et des fréquences qu’il utilise au sujet des cancers du cerveau suite à différentes études épidémiologiques qui semblent trouver des corrélations statistiques, mais en mars dernier, une étude chinoise aurait confirmé les résultats d’études suédoises sur les conséquences d’une exposition aux radiofréquences de type GSM (900 Mhz) sur la barrière hémato-encéphalique.

La barrière hémato-encéphalique est une barrière physiologique présente dans le cerveau chez tous les vertébrés terrestres, entre la circulation sanguine et le système nerveux central. Elle sert à réguler le milieu dans le cerveau, en le séparant du sang.

ICNIRP, à quand les seuils non-thermiques ?

"Ce qui est... compliqué à comprendre, c’est qu’une vingtaine de scientifiques puissent mettre en place des normes [d’expositions concernant les radiofréquences] 
pour l’Europe entière dont la France et que la demande de plus de 190 scientifiques qui pressent l’ONU et l’OMS de modifier les seuils d’expositions afin de les rendre plus protecteurs n’ait pas l’air d’avoir le moindre écho."

ICNIRP, à quand les seuils non-thermiques ?
24 mai 2015

L’ICNIRP, la Commission internationale sur la radioprotection non-ionisante, va organiser une réunion de travail sur les normes d’expositions concernant les radiofréquences afin de peut-être les mettre à jour, elle date de 1998 et depuis, elles n’ont jamais été modifiées malgré un certain nombre de publications qui auraient tendance à montrer des effets non-thermiques. Pourtant l’aspect thermique des effets des ondes électromagnétiques semble toujours être la préoccupation principale de cette commission.

Californie : Berkeley : Une loi pour le droit de savoir

Auteur : Introvert | licence : cc-by-sa
Berkeley : Une loi pour le droit de savoir
jay / L'errance d'un électrosensible
15 mai 2015

La loi Abeille adoptée en début d’année a mis en place une législation pour mieux encadrer le domaine des ondes électromagnétiques issues de la téléphonie mobile, et elle commence à faire des émules outre-atlantique dans la ville de Berkeley en Californie. Même si c’est à un échelon local et que la mesure reste limitée, il faut bien commencer quelque part.

Le conseil de la ville de Berkeley, Californie, a voté une loi intitulée « Droit de savoir » concernant l’utilisation du téléphone portable le 12 mai dernier. Les revendeurs devront inclure une notice qui doit informer les acheteurs sur la distance minimale entre le téléphone et le corps lors de son utilisation.

29 mai 2015

Suisse : Alliance Climatique - 107'765 signatures pour une politique climatique juste

L'Alliance climatique regroupe 60 organisations
environnementales, de développement et de politique
sociale, de la politique et des églises.  
©Lunax/Zanoni
Alliance Climatique -107'765 signatures pour une politique climatique juste
Greenpeace Suisse, 28 mai, 2015

L'Alliance climatique, qui comprend de nombreuses organisations, a remis aujourd'hui au Conseil fédéral et au Parlement sa pétition. 107‘765 personnes exigent, par leur signature, que la Suisse passe entièrement à un approvisionnement énergétique de sources renouvelables d'ici 2050 et qu'elle soutienne financièrement les pays en développement dans la protection du climat et les mesures d'adaptation.

Lors d'une conférence de presse, Rupa Mukerji, co-auteure du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et membre de la direction d'Helvetas, a rappelé que le changement climatique est une réalité depuis longtemps: "En Inde, on ne peut plus compter sur la mousson, pourtant vitale ; les nappes phréatiques baissent; l'exode rural a pris des formes dramatiques." Si l'on n'investit pas maintenant dans des mesures de protection du climat, il faut compter avec une augmentation globale de la température de 4 degrés Celsius d'ici la fin du 21ème siècle. La planète bleue ne peut supporter que 2 degrés au maximum.

France: Pour sauver le climat, le gouvernement choisit des sponsors très controversés

"EDF et Engie (GDF Suez), tout d’abord, sont deux entreprises fortement engagées dans le secteur du charbon au niveau mondial, comme vient de le rappeler un rapport d’Oxfam et des Amis de la Terre.  BNP Paribas est la championne européenne du financement des énergies fossiles - charbon, gaz et pétrole confondus."  

France: Pour sauver le climat, le gouvernement choisit des sponsors très controversés
naturealerte.blogspot.com, 28 mai 2015

On attendait depuis plusieurs semaines de connaître le nom des multinationales appelées à devenir les sponsors officiels de la Conférence climat de Paris (COP21), qui doit se tenir à la fin de l’année.

Le ministre des Affaires Étrangères Laurent Fabius vient de rendre publique la liste de ces sponsors, qui confirme les craintes des associations et des militants du climat.

Y figurent notamment des firmes énergétiques fortement investies dans le charbon – EDF et Engie (ex GDF Suez) – et une banque championne européenne du financement des énergies fossiles (BNP Paribas).

Sans fil et cancer : Santé Canada dénoncé dans le Journal de l’Association médicale canadienne

CMA journal
Sans fil et cancer : Santé Canada dénoncé dans le Journal de l’Association médicale canadienne
par André Fauteux, éditeur et rédacteur en chef, Maison du 21e siècle, 8 mai 2015

Des normes « désastreuses pour la santé publique », selon un oncologue suédois

Des scientifiques décrient les normes dépassées sur le Wi-Fi : tel est le titre d’un article embarrassant pour Santé Canada paru le 8 mai 2015 dans le Canadian Medical Association Journal (CMAJ). Au terme de trois jours d’audiences, les députés membres du comité permanent de la santé de la Chambre des communes ont renvoyé les fonctionnaires du Ministère refaire leurs devoirs après que des experts internationaux eurent dénoncé le fait qu’ils n’aient pas tenu compte de 140 études récentes indiquant qu’il faudrait resserrer le Code de sécurité 6 (CS6), ligne directrice canadienne limitant l’exposition aux radiofréquences émises par les antennes et les appareils sans fil.

Témoignant devant le comité, le médecin suédois Lennart Hardell a affirmé que les niveaux de radiofréquences permis par le CS6 dans les écoles, les résidences et les lieux de travail sont « désastreux pour la santé publique ». En entrevue avec le CMAJ, le Dr Hardell a expliqué que cette ligne directrice est basée sur une analyse scientifique « réfractaire ou incompétente pour évaluer la littérature scientifique actuelle ». Cet oncologue et épidémiologiste est coauteur d’études récentes démontrant que l’incidence du cancer du cerveau est plus élevée chez les gens qui utilisent un cellulaire fréquemment en l’appliquant contre leur tête pendant plus de 10 ans. Ce risque est jusqu’à cinq fois plus élevé que la moyenne chez les gens qui l’adoptent avant l’âge de 20 ans.

28 mai 2015

Des experts réclament la reconnaissance de l’électrohypersensibilité

3% des Canadiens ont reçu un diagnostic d'hypersensibilité
environnementale mais environ 10% des Européens se
plaignent de divers degrés d'intolérance aux champs
électromagnétiques.
« Nous avons créé un groupe de travail international indépendant destiné à faire reconnaître par l’OMS les hypersensibilités chimique et électromagnétique dans la classification internationale des maladies sur la base des nouvelles données scientifiques », explique l’organisateur du colloque [du 5e Appel de Paris, 18 mai 2015], l’oncologue parisien Dominique Belpomme.

Des experts réclament la reconnaissance de l’électrohypersensibilité
par André Fauteux, éditeur et rédacteur en chef, Maison du 21e siècle, 27 mai 2015

De 2001 à 2009, José Lévesque fut installateur de centrales de téléphonie sans fil commerciales. Ce résidant de Saint-Colomban (Laurentides) dit avoir soudainement développé, à partir de la fin 2005, une intolérance aux radiofréquences (RF) de type micro-ondes émises par ces appareils. « Au début, ça pinçait dans mon oreille lorsque je téléphonais. Ensuite, j’avais beau utiliser une oreillette, j’étais étourdi et mon oreille bourdonnait. Puis, en me levant un matin, je marchais comme un gars saoul et j’entendais un timbre comme un détecteur de fumée dans mon oreille. »

Maladies neuro-développementales : le billet d'André Cicolella

"Les coûts associés aux maladies neuro-développementales, causées par les perturbateurs endocriniens, ont été estimés à 132 Milliards d’euros en Europe."

Maladies neuro-développementales : le billet d'André Cicolella


André Cicolella est chimiste toxicologue et président du Réseau Environnement Santé, qui organise le 18 juin à l’Assemblée Nationale un colloque sur le thème « Pathologies neuro-développementales et Environnement ». Cet évènement est réalisé en partenariat avec la Fondation Autisme, le Collectif Autisme, les associations « Non au Mercure Dentaire », « Toxicologie Chimie », « Halte aux HORmones Artificielles pour les GrossessES » (HHORAGES) et « Familles de Victimes du saturnisme ».

Les maladies neuro-développementales les plus représentatives sont les Troubles du Spectre Autistique (TSA), le Trouble de l'Attention/Hyperactivité (TDAH) et certaines psychoses. Selon l’agence fédérale américaine Centers for Disease Control and prevention (CDC), elles affectent 10 à 15 % des enfants aux USA. L’autisme touchait 1 enfant sur 5000 en 1975 et concerne désormais 1 enfant sur 68 (données de 2010 [1]).

24 mai 2015

Ondes électromagnétiques. «Il faut gérer les risques» : Entretien avec Pierre Le Ruz, Président du Criirem

Pierre Le Ruz, Président du Criirem
Ondes électromagnétiques. «Il faut gérer les risques» 
par Hervé Queillé, letelegramme.fr, 
21 mai 2015

Le Rennais Pierre Le Ruz (*) fait partie des 206 scientifiques de 36 pays qui viennent de lancer un appel auprès de l'OMS et de l'ONU dans le but de mettre en place des mesures de prévention pour limiter les risques liés aux ondes électromagnétiques. 

Pourquoi cet appel ? 
Parce que, malgré les normes et directives, il existe un non-dit sur la dangerosité des ondes électromagnétiques et qu'en pratique, les préconisations ou recommandations, voire les lois, ne sont pas respectées. Et ce, que ce soit par les constructeurs de matériel, les opérateurs, les entreprises ou les utilisateurs. Or, compte tenu de la montée en puissance et de la multiplication des champs électromagnétiques, on va vers de gros problèmes, que ce soit en matière de santé ou de fonctionnement des appareils. Que les scientifiques continuent à discuter sur la dangerosité de ces ondes, c'est une chose ; mais, sur le terrain, il est temps de passer à l'action, c'est-à-dire à la gestion de risques qui ont été identifiés.

Suisse : Levée de boucliers contre une antenne à Brent

L'antenne, d'une hauteur de 25 mètres, doit être érigée à la
route de Brent, dans les hauts de Montreux.
Image: Claude Béda 
Téléphonie mobile : Pour des délibérations en pleine connaissance de cause
Courrier des lecteurs, 24heures, 21 mai 2015

A propos de l'article intitulé "Levée de boucliers contre une antenne" (24heures du 7 mai 2015)  [L'article suit ce commentaire.]

Les 140 opposants à cette antenne de 25m ont raison de se méfier des dangers présentés par les CEM (champs électromagnétiques). En Suisse, les valeurs limites légales sont basées uniquement sur les effets thermiques. Celles-ci permettent une augmentation de température des tissus d'un degré en seulement 6 minutes. Ces normes ne nous protègent pas des expositions chroniques à faible intensité qui sont courantes aujourd'hui. Les effets biologiques se manifestent à des millièmes de ces intensités autorisées.

Suisse : Faut-il craindre les antennes ?

Faut-il craindre les antennes ?
par Clémentine Prodolliet, leregional.ch, 12 mars 2015

Chexbres : Risque sanitaire, préjudice esthétique: la mise à l'enquête de trois antennes GSM-R dans le quartier du Carroz suscite l'inquiétude de nombreux riverains. Une séance d'information a permis de calmer les esprits. Grande absente des débats, la Municipalité.

«Nous avons tous un portable dans la poche. Mais dès qu'il s'agit de voir une antenne pousser dans notre jardin, c'est la panique.» C'est par ces mots que Bernard Guex ouvre la séance organisée fin février dans la salle du Conseil, au Caveau du Cour d'Or, à Chexbres. Objectif: informer la population des tenants et aboutissants du projet d'installation de trois antennes GSM-R le long des voies ferrées dans le quartier du Carroz, qui fait grand bruit depuis sa mise à l'enquête début février. «Le sujet est de toute évidence émotionnel. Il ne s'agit pas de nous fédérer contre les CFF mais de permettre une discussion objective en vous offrant la possibilité de poser toutes les questions nécessaires», avertit d'emblée l'organisateur devant la trentaine de Chats (sobriquet des habitants de Chexbres) présents.

23 mai 2015

Suisse : Marche mondiale contre Monsanto - 23 mai 2015

Dans le cadre d'une mobilisation mondiale contre le groupe
américain Monsanto, plus de 1000 personnes ont manifesté à
Morges.  Photo:  Keystone/EPA Keystone/ Laurent Gillieron
L’essence du libéralisme est mise à mal par Monsanto
François Meylan, Conseiller financier, 24heures, 21 mai 2015

L'invité François Meylan dit tout le mal qu'il pense d'une agriculture tenue en otage par des multinationales.

Tous les regards semblent se tourner sur Monsanto. Le 23 mai 2015 se tiendra la marche mondiale contre cette entreprise, mais également contre ses concurrents que sont le suisse Syngenta ou encore l’allemand Bayer. Ce n’est pas seulement contre les organismes génétiquement modifiés (OGM) que la rue gronde. C’est aussi contre les méthodes et les pressions employées par ces géants de la chimie.

Ils défient les principes du libéralisme que sont la transparence et la libre concurrence. En corollaire de la manifestation internationale pour une agriculture durable et une alimentation saine pour tous, le spécialiste dans les biotechnologies agricoles du Missouri (USA), fondé en 1901, par John Francis Queeny, veut racheter le bâlois Syngenta pour la coquette somme de 42 milliards de francs suisses.

«Électrosmog»: l'ONU sommée d'intervenir

«Électrosmog»: l'ONU sommée d'intervenir
par André Fauteux, Éditeur et rédacteur en chef du magazine La Maison du 21e siècle
courriel, Le Huffington Post Québec, 
13 mai 2015

À l'heure du tout-au-sans-fil et où les preuves de la nocivité des faibles expositions répétées aux radiofréquences s'accumulent, 190 scientifiques venant de 39 pays lancent un appel urgent en faveur de lignes directrices plus sévères concernant l'exposition aux champs électromagnétiques (CEM).

Le 11 mai, au siège de l'Organisation des Nations unies (ONU) à New York, ces scientifiques ont pressé les pays membres de l'ONU ainsi que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de mieux protéger la santé humaine et animale. Auteurs de plus de 2000 études sur le sujet, ils demandent que l'on réduise les niveaux d'exposition aux CEM - la forme de pollution qui augmente le plus rapidement aujourd'hui - et que l'on éduque le public au sujet des risques sanitaires, en particulier pour les enfants et les femmes enceintes.

Europe : Trafic d'influence à Bruxelles autour des perturbateurs endocriniens

Les pays européens s0impatientent : la Commission sont
établir une définition des perturbateurs endocriniens.
(Shutterstock)
Trafic d'influence à Bruxelles autour des perturbateurs endocriniens
euractiv.fr, 22 mai 2015

La Commission européenne et l'industrie chimique ont activement cherché à ralentir la définition des critères nécessaires à la réglementation des perturbateurs endocriniens, selon des emails révélés par une ONG.

Le 20 mai, les membres de l'Observatoire de l'Europe industrielle et la journaliste indépendante Stéphane Horel ont publié un rapport révélant des échanges entre des représentants de la Commission et des groupes industriels. Ils assurent avoir découvert les techniques utilisées par les lobbyistes de l'industrie pour retarder l'adoption d'une stratégie européenne sur les perturbateurs endocriniens.

Le rapport, intitulé « A Toxic Affair », mentionne des mails du Conseil européen de l'industrie chimique (CEFIC), de l'Association européenne de protection des cultures (ECPA) et des deux géants de l'industrie chimique allemande, BASF et Bayer. Les organisations auraient fait pression pour empêcher les réglementations contre les substances perturbant le système endocrinien, qui régule les hormones, de voir le jour.

21 mai 2015

Canada : Les chercheurs ne s'entendent pas quant aux dangers des appareils sans-fil

Les craintes relativement à l'exposition aux champs
électromagnétiques de radiofréquences ont récemment été
soulevées devant le Comité permanent de la santé du
Parlement.  Photo: Archives Bloomberg
Les chercheurs ne s'entendent pas quant aux dangers des appareils sans-fil
Sheryl Ubelacker, La Presse Canadienne, Toronto, 7 mai 2015

Les appareils sans-fil comme les téléphones intelligents et les tablettes ont assurément facilité les communications, et plonger dans l'univers numérique n'a jamais été aussi facile et à portée de main.

Mais l'omniprésence de la technologie est également une source d'inquiétudes pour ceux qui craignent les effets nocifs sur la santé de l'exposition aux ondes électromagnétiques émises par ces appareils.

Les craintes relativement à l'exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences ont récemment été soulevées devant le Comité permanent de la santé du Parlement, qui a écouté pendant trois jours les exposés d'experts médicaux internationaux, de groupes de pression et d'acteurs de l'industrie à ce sujet.

France : Téléphones, Wifi… Vers une révision des valeurs limites d’exposition ?

Les enfants utilisent de plus en plus massivement les tablettes.
Téléphones, Wifi… Vers une révision des valeurs limites d’exposition ?
par AnneXaillé, JournalDesFemmes.com,
5 mai 2015

L’Agence nationale des fréquences (ANFR) annonce le lancement d’une consultation publique visant à actualiser les valeurs limites d’exposition aux ondes électromagnétiques. L’occasion de faire le point sur les effets des portables et tablettes sur notre santé.

Dans un contexte de développement rapide des technologies, l'Agence nationale des fréquences (ANFR), dont le rôle est de veiller au respect des valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques, vient de lancer une consultation publique, ouverte jusqu'au 15 juin. Objectif : faire évoluer le protocole de mesure de l'exposition des individus aux ondes électromagnétiques. Fixé par décret, celui-ci date en effet de… 2011. Depuis, nos usages ont évolué, le Wifi s’est développé et la 4G est arrivée.

Pourquoi nos smartphones se déchargent plus vite dans une voiture ?

Pourquoi nos smartphones se déchargent plus vite dans une voiture ?
actu.meilleurmobile.com, 3 mai 2015

Vous avez remarqué que votre smartphone se déchargeait plus rapidement quand vous êtes en voiture ou dans un train ? C’est normal, on vous explique pourquoi .
Comme dirait mon ancien prof de physique, » à chaque problème sa solution » . Ce célèbre proverbe s’applique également au fait que votre smartphone se décharge plus rapidement quand vous êtes en voiture et dans un train. D’ailleurs , il y a plusieurs raisons qui expliquent cela.

La recherche constante de réseau

La Suisse reconnaît officiellement la profession de naturopathe


La Suisse reconnaît officiellement la profession de naturopathe
posté par Florian, naturo-passion.com, 5 mai 2015

Un article de notre ami journaliste et essayiste Jean-Luc Martin-Lagardette.

Le secrétariat d‘Etat suisse à la formation, à la recherche et à l’innovation (Sefri) vient d’approuver l’examen professionnel supérieur pour les naturopathes. Il donne un titre reconnu et protégé dans tout le pays : praticien de naturopathie avec diplôme fédéral.

La profession de naturopathe connaît quatre disciplines :

– médecine ayurvédique,
– homéopathie,
– médecine traditionnelle chinoise (MTC)
– médecine naturelle traditionnelle européenne (MTE).

Cette reconnaissance est l’une des revendications centrales de l’article constitutionnel 118a Médecines complémentaires (voir ci-dessous), à savoir la création de diplômes nationaux pour les branches non-médicales de la médecine complémentaire.

Le métier de naturopathe a une longue tradition en Suisse. Il constitue d’ores et déjà une part importante de l’offre sanitaire : 2500 naturopathes exercent aujourd’hui dans l’ensemble des cantons. Le naturopathe avec diplôme fédéral est un professionnel de la santé qui « traite, conseille et suit des gens souffrant de troubles de la santé selon une méthode globale de médecine alternative ».

Un défi à l'école: apprendre à se passer des écrans


Un défi à l'école: apprendre à se passer des écrans
par Philomène Bouillon, canoe.ca,
14 mai 2015

«Qui a une télévision ou un écran dans sa chambre ?» Dans cette classe de CM1 (équivalent de la 4e année au Québec) de l'Ain, de nombreux enfants lèvent la main: 15 sur 25. L'intervenant, le Québécois Jacques Brodeur, n'est pas surpris.

Pour cet enseignant à la retraite, inventeur du défi «dix jours sans écrans» et fondateur du site internet Edupax, spécialisé dans la prévention de la violence et l'éducation aux médias, se sevrer de la télévision, des consoles et autres tablettes «est aussi difficile que d'arrêter de fumer».

Brodeur va d'école en école au Canada et fait une «tournée» printanière en France, de la région parisienne à la Bretagne en passant par la Touraine et Rhône-Alpes, pour sensibiliser enfants et parents sur les méfaits des écrans.

Les demandes de chirurgie esthétique augmentent avec la mode des selfies

© istock
Les demandes de chirurgie esthétique augmentent avec la mode des selfies
par Emilie Cailleau, topsante.com,
3 décembre 2014

Les autoportraits qui inondent les réseaux sociaux ont eu effet inattendu sur le marché de la chirurgie plastique.

Le narcissisme ne connaît-il donc pas de limites ? Certains sont prêts à tout pour apparaître sous leur meilleur profil sur les photos postées sur les réseaux sociaux. La dernière lubie américaine consiste à se faire refaire le nez, se faire greffer des cheveux ou même corriger les paupières pour être "au top" sur Instagram, Facebook ou Twitter.

L’électrosensibilité fait son entrée dans le dictionnaire Larousse

L’électrosensibilité fait son entrée dans le dictionnaire Larousse
par Priartem et le Collectif des Electrosensibles de France,
18 mai 2015

Ce lundi, le vénérable dictionnaire Larousse dévoile les 150 nouveaux mots de son édition 2016, parmi eux : l’électrosensibilité, avec cette définition :

"ensemble des troubles physiques dus, selon la description des personnes atteintes, à une sensibilité excessive aux ondes et aux champs électromagnétiques ambiants".

Pour Sophie Pelletier, porte-parole d’Electrosensibles de France / Priartem, c’est un symbole extrêmement fort : « Après son entrée en janvier dernier dans la loi Abeille sur la sobriété en matière d’ondes, le terme électrosensibilité est maintenant validé par une référence de la langue française. Cette définition, simple, consacre la réalité somatique des troubles tout en évitant habilement l’ornière de la controverse sur leur origine ».

Ondes électromagnétiques et tumeurs

Ondes électromagnétiques et tumeurs
par Priartem, 13 avril 2015

Suite à une série de publications préoccupantes, Priartem saisit la Ministre de la Santé
Communiqué de presse du 13 avril 2013


Quelle ironie du calendrier... Le 6 mars, alors que le SCENIHR rendait enfin public son rapport, concocté par un groupe d’experts électrosceptiques totalement acquis à la thèse de l’absence d’effets des champs électromagnétiques sur la santé1, une nouvelle étude scientifique était publiée, faisant l’effet d’un coup de tonnerre.

Cette nouvelle étude, menée chez la souris, pendant une très longue durée d’exposition a de quoi surprendre à plus d’un titre. Cette réplication (Lerchl, 2015) d’une étude pilote (Tillmann, 2010) vise à étudier le rôle des radiofréquences (RF) dans la promotion des tumeurs, à long terme (voir le protocole d’étude dans la note jointe). Les animaux ont été exposés à des doses différentes : 0,04 W/kg, 0,4 W/kg, 2W/kg. Pour mémoire, les valeurs réglementaires actuelles sont fixées à 0,08W/kg pour une exposition du corps entier et 2W/kg pour une exposition locale (par exemple les téléphones portables, les tablettes...) ; ces valeurs sont cinq fois plus élevées concernant les expositions professionnelles.

20 mai 2015

Colloque historique sur les hypersensibilités environnementales

Dr Dominique Belpomme
"Le Dr Belpomme et ses collègues souhaitent que l’OMS reconnaisse les récentes études qui identifient les biomarqueurs mesurables tant chez les humains que les animaux atteints d’électrohypersensibilité. Son étude en cours a démontré que ses patients sont atteints d’une souffrance cérébrale évidente."

Colloque historique sur les hypersensibilités environnementales
par André Fauteux, éditeur et rédacteur en chef, Maison du 21e siècle, 14 mai 2015

Ce samedi je m’envolerai pour Bruxelles où l’oncologue parisien Dominique Belpomme m’a invité afin de couvrir, lundi prochain le 18 mai, un événement historique qu’il organise à l’Académie Royale de Bruxelles : le 5e Colloque de l’Appel de Paris, sous le thème Intolérances environnementales idiopathiques: quel rôle pour les champs électromagnétiques et les produits chimiques multiples? La plupart des sommités en la matière y seront conférenciers, notamment les Drs David Carpenter, Lennart Hardell, Olle Johansson, Michael Kundi et WJ Rea, en passant par l’expert slovaque en radiations Igor Belyaev, l’épidémiologiste américaine Devra Lee Davis et la toxicologue canadienne Magda Havas. (Cliquez ici pour lire le programme et les résumés de conférences.)

Le Dr Belpomme traite plus de 1 200 personnes devenues intolérantes aux champs électromagnétiques (CEM). Selon lui, la moitié d’entre elles le sont devenues en se surexposant aux radiofréquences émises par les téléphones cellulaires ou sans fil.

L'amiante et la Convention de Rotterdam : Le sabotage annoncé

Amiante et Convention de Rotterdam : Le sabotage annoncé
andeva.fr, Genève 12 mai 2015

Les représentants de 164 pays se réunissent aujourd’hui à Genève pour la Conférence des Parties de la Convention de Rotterdam qui a lieu les les 12,13 et 14 mai au Centre International de Conférence.

Pourquoi l’amiante chrysotile n’est-il pas inscrit sur la liste des produits dangereux ?

La vrai réponse est que l’amiante est justement trop dangereux et qu’il est difficile d’en vendre en avertissant honnêtement des dangers. Les producteurs d’amiante considèrent donc vital pour leur commerce de ne pas avertir des dangers les utilisateurs.

Etats-Unis : Un plan national pour sauver les abeilles

Selon la dernière enquête fédérale, les apiculteurs ont
perdu environ 40% de leurs colonies d'abeilles ces
douze dernier mois.
Un plan national pour sauver les abeilles
afp/Newsnet, 19 mai 2015

Un plan national d'action visant a endiguer le déclin des abeilles a été dévoilé par la présidence américaine.

La Maison Blanche a dévoilé mardi 19 mai un plan national d'action pour enrayer le déclin inquiétant des populations d'abeilles domestiques et d'autres pollinisateurs aux Etats-Unis qui jouent un rôle crucial dans la production de fruits et de légumes, et pour l'environnement.

«Les insectes pollinisateurs sont essentiels pour l'économie nationale, la sécurité alimentaire et l'état de l'environnement», a expliqué John Holdren, l'un des principaux conseillers scientifiques du président Barack Obama, sur le site de la présidence.

«La pollinisation par les seules abeilles compte pour plus de 15 milliards de dollars de récoltes agricoles annuellement» dans le pays, a-t-il précisé. Mais «ces pollinisateurs souffrent».

Obama, la fin du président écolo

350.org
(Photo choisie par la Rédactrice de "Mieux Prévenir")
Obama, la fin du président écolo
par Jean-Cosme Delaloye, de New York, 24heures, 17 mai 2015

Le président vient d’autoriser Shell à forer dans l’océan Arctique. Tollé chez les défenseurs de l’environnement, qui se sentent trahis.

Par centaines, canoës et kayaks ont encerclé samedi la plate-forme pétrolière de Shell, stationnée dans le port de Seattle en attendant son transfert en Alaska. Le slogan des militants, qui s’opposent aux projets de cette compagnie dans l’Arctique, est clair: «Shell No!» Ce jeu de mots transforme la locution anglaise Hell No! (qui en français se dit plutôt «Mon Dieu, non!») résonne au sein des mouvements de défense de l’environnement depuis que Barack Obama a autorisé la semaine dernière un forage dans l’Arctique. «Notre nourriture vient de cet océan!» s’insurge Mae Hank, militante d’une tribu indienne de l’Alaska. «Pourrions-nous forer dans votre jardin potager? Dans les prairies où paissent vos vaches? Non!»

Un Européen sur 20 souffre d'électrosensibilité

Maux de tête, du mal à s'endormir, fatigue excessive,...: souffrez-vous d'éléctrosensibilité
?
rtl.be, 18 mai 2015 (Voir le vidéo de 2 min.)

Un Européen sur 20 souffre d'éléctrosensibilité. Des maux de tête, du mal à s'endormir, une fatigue excessive. Cette hypersensibilité est due à certaines ondes et certains produits chimiques que nous utilisons au quotidien.

Des GSM, des antennes, des produits ménagers de toute sorte ou encore des savons. Ils font partie de nos quotidiens et pourtant ils peuvent nuire à notre santé. Les symptômes: des maux de tête, du mal à s'endormir, une fatigue excessive. Dominique Belpomme, président de l’association pour la recherche thérapeutique anticancéreuse, indique: "L’éléctrosensibilité de même que la sensibilité aux produits chimiques sont caractérisés par des symptômes fonctionnels qui consistent d’abord et avant tout à des maux de tête, une fatigue chronique et surtout par des troubles cognitifs, c’est-à-dire un déficit d’attention et de concentration et de mémoire immédiate."

17 mai 2015

Suisse : Il faut s’accrocher pour devenir lanceur d’alerte

Pascal Diethelm et Jean-Charles Rielle (à droite).
Image:  Pierre Abensur / Patrick Martin
Il faut s’accrocher pour devenir lanceur d’alerte
par Charlotte Onfroy-Barrier, Tribune de Genève, 12 mai 2015

Le Conseil national renvoie un texte qui protégerait les lanceurs d’alerte. A Genève, trois d’entre eux se souviennent.

Douze ans que les lanceurs d’alerte attendent un nouveau cadre juridique qui entoure leurs révélations et les protège de représailles. Et ils devront encore patienter. Mardi, le Conseil national a prié le gouvernement fédéral de revoir sa copie et de proposer un texte «plus simple». Une situation que déplorent des Genevois qui ont pris le risque de dénoncer des irrégularités et de bousculer le système.

«On s’est senti très seul et assez sali, c’était très difficile.» En mars 2001, Pascal Diethelm, président de l’association de lutte contre le tabagisme OxyRomandie, découvre que Ragnar Rylander, professeur à l’Université de Genève, réalise des études minimisant ou niant les effets néfastes du tabac. Plus encore, il entretiendrait des relations étroites avec Philip Morris, la célèbre entreprise américaine de cigarettes blondes. Avec l’aide de Jean-Charles Rielle, médecin et tabacologue à Genève, il révèle au grand jour les manœuvres du professeur.

16 mai 2015

Swisscom présente la première voiture sans conducteur suisse

Swisscom a présenté à Zurich la première voiture sans conducteur de
Suisse, dans le cadre partenariat avec le DETEC et le laboratoire allemand
Autonomos Labs.  (12 mai 2015)  Image:  Keystone
Swisscom présente la première voiture sans conducteur suisse
ats/Newsnet, 12 mai 2015

Swisscom a présenté mardi à Zurich la première voiture sans conducteur de Suisse.

Swisscom veut aussi se pencher sur la mobilité du futur. Dans le cadre d'un partenariat avec le Département fédéral des transports (DETEC) et le laboratoire allemand Autonomos Labs, le numéro un helvétique des télécommunications a présenté mardi à Zurich la première voiture sans conducteur de Suisse.

Le véhicule, une Volkswagen Passat, a été équipé par Autonomos Labs de plusieurs capteurs, ordinateurs et logiciels, explique Swisscom. L'électronique embarquée guide, conduit, manœuvre et freine la voiture de manière autonome.

Un éventail de caméras vidéo, complété d'un radar et d'un scanner laser, permettent de détecter les autres véhicules ainsi que les piétons. Analysant les données recueillies, un logiciel identifie les situations et lance les commandes de conduite appropriées.

Nanomédicaments: le grand pouvoir de l’infiniment petit

"Si les nanotechnologies promettent beaucoup dans tous les domaines, elles inquiètent aussi sur le plan sanitaire. Les nanomédicaments n’échappent pas à la règle, notamment en raison de la toxicité potentielle des nanovecteurs. Un sujet que n’élude pas Patrick Couvreur, l’un des pontes du domaine: 'Les nanovecteurs doivent être biodégradables, afin de disparaître lorsque le composé actif a été délivré, explique le chercheur. Sinon, ils vont s’accumuler dans les tissus et engendrer une toxicité à long terme. Il faut se méfier des effets d’annonces autour de nanomédicaments qui utilisent comme vecteur des matériaux non biodégradables tels que l’or. Ils n’arriveront probablement jamais sur le marché en raison des effets secondaires potentiels.'"

Nanomédicaments: le grand pouvoir de l’infiniment petit
par Bertrand Beauté, Tribune de Genève, 16 mai 2015

Les nanotechnologies permettent de développer des thérapies innovantes, mieux tolérées par les patients

C’était il y a très longtemps. A l’aube du XXe siècle, l’immunologiste allemand Paul Ehrlich, Prix Nobel de médecine en 1908 et considéré comme le père de la chimiothérapie, imaginait la mise au point de «balles magiques», définies comme des médicaments capables de cibler spécifiquement certains tissus dans le corps humain. Plus d’un siècle plus tard, sa vision commence à devenir réalité, grâce au développement des nanotechnologies dont le potentiel semble énorme dans la lutte contre le cancer.

Fibromyalgie : La maladie invisible

Vicky Gauthier est atteinte de la fibromyalgie, une maladie
chronique incurable.  Patrick Woodbury, ledroit
Voir aussi ce bref reportage - vidéo - de la RTS Suisse : "400'000 personnes sont potentiellement atteintes de Fibromyalgie en Suisse"

La maladie invisible
par Denis Gratton,
Patrick Woodbury, lapresse.ca, 13 mai 2015

Saviez-vous qu'hier, le 12 mai, était la Journée mondiale de la fibromyalgie ? Je devine - sans me tromper, j'en suis sûr, que la majorité d'entre vous l'ignoriez.

C'est normal. Cette maladie chronique qui touche 3 % de la population - des femmes de plus de 35 ans dans la grande majorité des cas - est très mal connue. Bien que l'existence de ce syndrome soit reconnu depuis 1992 par l'Organisation mondiale de la Santé.

Vicky Gauthier, 19 ans, de Clarence-Rockland, a tenu à sensibiliser les gens à cette maladie, hier. Cette jeune étudiante en théâtre et en sciences des religions à l'Université d'Ottawa a donc décidé de sillonner les rues du centre-ville d'Ottawa en distribuant aux gens plus de 200 rubans bleu royal aux couleurs de la lutte contre la fibromyalgie, des rubans qu'elle a fabriqués.

14 mai 2015

Effets du téléphone cellulaire sur la santé: des scientifiques tirent la sonnette d'alarme

Effets du téléphone cellulaire sur la santé: des scientifiques tirent la sonnette d'alarme
par Jean-Philippe Daoust, journaldequebec.com, 12 mai 2015

Les gouvernements nous protègent-ils suffisamment contre les possibles effets à long terme que pourraient avoir nos téléphones cellulaires sur notre santé? Plus de 190 scientifiques provenant de 38 pays considèrent que non.

Dans une lettre publiée hier, dont Mother Jones reprend les grandes lignes, des scientifiques appellent l’ONU, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les gouvernements nationaux à mieux encadrer l'utilisation des appareils qui produisent des champs électromagnétiques, comme nos téléphones cellulaires.

«En nous appuyant sur des articles scientifiques publiés à la suite d'un examen par les pairs, nous avons de sérieuses préoccupations en ce qui concerne notre exposition constante et grandissante aux champs électromagnétiques produits par nos appareils électroniques portables» peut-on lire dans la lettre.

13 mai 2015

Une étude de Greenpeace confirme les soupçons : Les pesticides peuvent rendre malade

Les agriculteurs et les jardiniers sont
particulièrement exposés.  
©Greenpeace/Lim
"De nombreuses études montrent toutefois qu'il y a une relation statistique entre l'exposition à des pesticides et un risque accru de troubles du développement, des perturbations neurologiques et immunologiques, ainsi que certains types de cancer. Les agriculteurs et les jardiniers sont particulièrement exposés ; les foetus et les enfants en bas âge sont particulièrement exposés. Le chlorpyriphos fait par exemple partie des nombreuses substances actives potentiellement nocives pour la santé et autorisées en Suisse."

Une étude confirme les soupçons
Les pesticides peuvent rendre malade

Greenpeace, 12 mai 2015

Les pesticides sont soupçonnés contribuer au déclenchement de la maladie de Parkinson, de maladies auto-immunes, du cancer des glandes lymphatiques et de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Les relations causales n'ont jamais été prouvées – mais elles n'ont jamais été exclues. Une étude de Greenpeace fait maintenant le point sur la littérature médicale existante. Elle fait réfléchir. Les pesticides constituent un important risque pour la santé publique.

12 mai 2015

Appel international des scientifiques au sujet des champs électromagnétiques

Appel international des scientifiques au sujet des CEM
Business Wire, 11 mai 2015

NEW YORK--(BUSINESS WIRE)--Aujourd'hui (11 mai 2015), 190 scientifiques de 39 pays ont fait appel aux Nations Unies, aux états membres de l'ONU et à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), leur demandant d'adopter des directives plus protectrices quant à l'exposition aux champs électromagnétiques (CEM) et à la technologie sans fil face à un risque de plus en plus évident. Ces expositions sont une forme de pollution environnementale qui augmente rapidement dans le monde entier.

L' « Appel international des scientifiques au sujet des CEM » demande au Secrétaire Général et aux organismes affiliés à l'ONU de promouvoir des mesures préventives afin de limiter les expositions aux CEM, et d'éduquer le public sur les risques sanitaires, en particulier pour les enfants et les femmes enceintes.

L'Appel met en exergue les positions contradictoires de l'OMS en ce qui concerne le risque posé par les CEM. Le Centre international de recherche sur le cancer de l'OMS a classé le rayonnement de radio-fréquences en tant que « Carcinogène potentiel» de Groupe 2B en 2011, et de champs de fréquences extrêmement basses en 2001. Néanmoins, l'OMS continue d'ignorer les recommandations de sa propre agence et favorise les directives recommandées par la Commission internationale sur la protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP). Ces directives, développées par un groupe auto-sélectionné d'initiés du secteur, sont depuis longtemps critiquées comme étant non protectrices.

11 mai 2015

Appel International: Les scientifiques demandent une protection efficace contre les expositions à des champs électromagnétiques d’ondes non-ionisantes

Voir le vidéo de la présentation du Dr Martin Blank en français

Appel International: Les scientifiques demandent une protection efficace contre les expositions à des champs électromagnétiques d’ondes non-ionisantes
emfscientist.org, 11 mai 2015

Aux : Honorable Mr. Ban Ki Moon, Secretary-General of the United Nations; Honorable Dr. Margaret Chan, Director-General of the World Health Organization; U.N. Member States

Appel International: Les scientifiques demandent une protection efficace contre les expositions à des champs électromagnétiques d’ondes non-ionisantes 

Nous sommes des scientifiques engagés dans l’étude des effets biologiques et médicaux des champs électromagnétiques non ionisants (EMF). Sur base de recherches et de publications, nous avons de sérieux soucis concernant les expositions ubiquistes et sans cesse croissantes à des champs électromagnétiques générés par des appareillages électriques ou ‘sans fil’. Cela inclut – mais ne se limite pas à cela ‒ les appareils émettant des radiations en radiofréquences (RFR), les téléphones sans fil et leur station de base, les Wifi, les antennes de communication, les smart-phones et leurs stations relais, et les baby phones, ainsi que les appareils électriques et les infrastructures (utilisées pour délivrer de l’électricité) qui génèrent des champs électromagnétiques d’ondes à très basses fréquences (ELF EMF). 

Support scientifique de notre préoccupation commune 

8 mai 2015

Parlement du Canada: Comité permanent de la santé: Rayonnement des radiofréquences: 28 avril 2015: Présentation par la Dre Riina Bray

"Nous observons l’HSE [EHS] chez des gens qui ont des facteurs de stress prédisposants comme des arythmies cardiaques, des pathologies neurologiques, un épuisement physique et mental et d’anciennes expositions prolongées à des CEM, comme les enseignants et les techniciens travaillant dans des établissements sans fil, les travailleurs de l’industrie du transport aérien, les gens spécialisés en informatique ou en technologies de l’information et les professionnels de la santé travaillant dans des établissements où la surveillance est assurée par la technologie sans fil.

"Compte tenu de ce que j’ai observé et lu, je pense que les personnes les plus susceptibles de souffrir d’HSE sont les foetus, les enfants, les aînés, les handicapés et les gens ayant des affections prédisposantes — habituellement de nature cardiaque ou neurologique — ou une surcharge toxique. Ces risques pour la santé environnementale sont une création humaine, mais ils sont peu étudiés et insuffisamment réglementés. Ils peuvent avoir des effets nocifs sur la santé de tous ces gens. Ces risques, ce sont les ondes radio et les micro-ondes dont la fréquence oscille entre 10 kilohertz et 10 gigahertz, voire des centaines de gigahertz." : Dre Riina Bray

Parlement du Canada:  Comité permanent de la santé : Témoignages sur le rayonnement des radiofréquences, 28 avril 2015  (Traduction)

Dre Riina Bray (directrice médicale, Environmental Health Clinic, Women’s College Hospital, Maple, Ontario, à titre personnel):

 Bonjour. Je m’appelle Riina Bray. J’ai un baccalauréat en génie chimique et une maîtrise en pharmacologie avec spécialisation en toxicomanie et en toxicologie. J’ai étudié en médecine à l’Université de Toronto, et je me suis spécialisée en médecine familiale. De plus, je suis titulaire d’une maîtrise en sciences de la santé et en santé publique avec spécialisation en médecine familiale et communautaire.

Parlement du Canada : Comité permanent de la santé : Procès verbal sur l'exposition aux radiofréquences : 23 avril 2015 : Présentation par la Dre Magda Havas

"Les écoles qui ont installé des systèmes Wi-Fi, les compagnies de télécommunication qui ont installé des antennes dans les hôpitaux et les milieux résidentiels et les gouvernements provinciaux et les administrations municipales qui n'ont pas d'expertise en la matière se cachent tous derrière le Code de sécurité 6 de Santé Canada. Ils croient à tort qu'ils sont protégés. Ils ne se rendent pas compte que cette ligne directrice a été conçue pour protéger le personnel militaire contre le chauffage des tissus sur une période moyenne de six minutes. L'objectif n'était pas de protéger un bébé dans un berceau à côté d'un interphone de surveillance pour bébé qui émet des micro-ondes 12 heures par jour" : Dre Magda Havas

Parlement du Canada
Procès verbal sur l'exposition aux radiofréquences : Comité permanent de la santé, 23 avril 2015  (Traduction)


Mme Magda Havas (professeure, Études environnementales et des ressources, Trent University, à titre personnel):

Merci beaucoup de m'avoir invitée à participer à la discussion aujourd'hui. Je suis Magda Havas. Je suis professeure agrégée en Études environnementales et des ressources à l'Université Trent, à Peterborough, en Ontario.

Au cours des 25 dernières années, j'ai enseigné à des étudiants de l'université et je leur parle des effets biologiques des champs électromagnétiques et du rayonnement électromagnétique, ce que nous appelons de façon générale le « smog électrique ». Selon moi, le smog électrique est un nouvel enjeu en matière de santé publique, en grande partie — mais pas entièrement — en raison de la prolifération rapide des technologies sans fil. Les professionnels de la santé et le public sont de plus en plus préoccupés tandis que les maladies chroniques augmentent, tout comme les soins de santé.

Parlement du Canada : Comité permanent de la santé : Procès verbal sur l'exposition aux radiofréquences : 23 avril 2015 : Présentation par M. Frank Clegg

"Nous demandons au comité de prendre trois mesures décisives.  Premièrement, réaliser une campagne nationale de sensibilisation à l'intention des Canadiens sur les méthodes permettant de réduire l'exposition aux radiofréquences, interdire les systèmes Wi-Fi dans les garderies et les maternelles et interdire la commercialisation d'appareils sans fil aux enfants.  Deuxièmement, protéger les personnes sensibles aux radiofréquences en prenant des mesures d'adaptation et en adoptant des niveaux sécuritaires d'exposition aux systèmes sans fil dans les milieux de travail fédéraux et les domaines de responsabilité fédérale.  Et enfin, troisièmement, créer un système de rapport des effets indésirables à l'intention des Canadiens ainsi qu'une base de données publique permettant de recueillir de meilleures données concernant les liens potentiels entre les effets sur la santé et l'exposition aux radiofréquences" : Frank Clegg

Parlement du Canada
Procès verbal sur l'exposition aux radiofréquences : Comité permanent de la santé, 23 avril 2015  (Traduction)

M. Frank Clegg (directeur général, C4ST, Canadiens pour une techonologie sécuritaire):

 Monsieur le président, membres du comité, je tiens à vous remercier de m'avoir invité pour discuter avec vous cet après-midi et d'avoir choisi de consacrer du temps à l'étude de Code de sécurité 6.
Lorsque j'étais responsable des opérations canadiennes de Microsoft, j'ai appris qu'il était essentiel de miser sur le processus. Aujourd'hui, en tant que membre du conseil d'Indigo Books and Music, mon rôle a changé, et je m'occupe davantage de gouvernance et de surveillance. Dans les deux cas, le processus est essentiel à la réussite. Le gouvernement est la plus grosse organisation, ses processus sont donc d'une importance primordiale. J'examine régulièrement les situations de réussite et d'échec, et je crois que je peux vous expliquer pourquoi le processus du Code de sécurité 6 est un échec sur toute la ligne et qu'il laisse les Canadiens sans protection.

Parlement du Canada : Comité permanent de la santé : Procès verbal sur l'exposition aux radiofréquences : 23 avril 2015 : Présentation par Dr Anthony Miller

"Ces études viennent appuyer les données probantes selon lesquelles les champs de radiofréquences sont non seulement un cancérigène possible chez l'humain, mais un cancérigène probable, ce qui lui vaudrait la classification 2A. Si c'est le cas, il devrait être impossible de faire fi d'un tel danger dans les approches réglementaires" : Dr Anthony Miller

Parlement du Canada
Procès verbal sur l'exposition aux radiofréquences : Comité permanent de la santé, 23 avril 2015 (Traduction)

Dr Anthony Miller (professeur émérite, Dalla Lana School of Public Health, University of Toronto, à titre personnel):

Monsieur le président, membres du comité, merci beaucoup de me donner l'occasion de parler de l'examen fait par Santé Canada des données probantes liées au Code de sécurité 6, qui, selon moi, a mené à des conclusions dangereuses.

Je suis médecin épidémiologiste spécialisé en étiologie, en prévention et en dépistage du cancer. J'ai fait des recherches sur le rayonnement ionisant et le cancer, les champs électromagnétiques et d'autres aspects des causes du cancer. J'ai siégé à de nombreux comités chargés d'évaluer la cancérogénicité de diverses expositions, y compris de groupes de travail du Centre international de recherche sur le cancer, qu'on appelle couramment le CIRC, et dont le Canada est membre. J'ai été le premier membre canadien de son conseil scientifique.

7 mai 2015

L'électrohypersensibilité : vers une nouvelle médecine environnementale ?

Selon une étude conduite par
des neurologues américains, le
déclenchement des symptômes
d'EHS se produirait en présence
de champs électromagnétiques
pulsés.
L'électrohypersensibilité : vers une nouvelle médecine environnementale ?
par Christine Campagnac (ARTAC)Biocontact - no. 257mai 2015

Nouveau syndrome qui touche un nombre croissant de personnes dans le monde, l'électrohypersensibilité, ou EHS, se caractérise par de multiples symptômes, plus ou moins handicapant, pour lesquels des stratégies de diagnostic et de thérapie existent aujourd'hui dans le cadre d'une médecine environnementale.

L'électrohypersensibilité, une nouvelle pathologie environnementale, est apparu ces vingt dernières années à la faveur du développement rapide de la téléphonie mobile et des technologies sans fil qui lui ont emboîté le pas.  Elle entre dans le cadre des nouvelles maladies environnementles multisystématiques et constitue, avec l'intolérance chimique multiple (MCS), ce que l'on appelle "intolérance environnementale idiopathique".

6 mai 2015

Le Wi-fi est dangereux pour la santé de votre bébé, de vous-même et de votre entourage, y compris vos voisins !

Combien d’année votre organisme supportera-t-il la WiFi avant que vous ne soyez Malade?
par abaachouane, eco-ecolo.com

Wi-FI : pourquoi c’est dangereux ?
[Voir vidéo dans l'article original.]

La Wi-fi est dangereuse pour la santé de votre bébé, de vous-même et de votre entourage, y compris vos voisins !
Qu’est ce que la wi-fi ?

Comme la dernière génération de téléphones portables, la wi-fi utilise la même fréquence que celle des micro-ondes (2 400 MHz), mais émet sur des distances beaucoup plus courtes et à moindre puissance. Exemple : en restant un an à côté d’une borne wi-fi, on reçoit la même dose électromagnétique qu’en téléphonant d’un mobile pendant 20 minutes ! Officiellement, le wi-fi ne présente donc aucun risque pour la santé et peu d’études lui sont consacrées. Reste que, à la différence des téléphones portables, l’exposition est continue, ce qui pousse l’Agence européenne pour l’Environnement à réclamer davantage de mesures pour réguler son installation. Au nom du principe de précaution, l’Autriche et l’Allemagne ont recommandé l’an dernier d’éviter le wi-fi dans les écoles.

Sécurité : Et si on fermait le smartphone quand on garde un enfant?

Sécurité : Et si on fermait le smartphone quand on garde un enfant?
santelog.com, 29 avril 2015

Deux études présentées à la Réunion annuelle des Pediatric Academic Societies (PAS) appellent les parents à conserver le sens des priorités quand il s’agit de la surveillance des enfants. Le smartphone est devenu une telle addiction qu’il est aujourd’hui le second facteur de distraction et d’interruption de surveillance de l’enfant, contribuant ainsi indirectement aux 200.000* arrivées aux urgences d’enfants de moins de 14 ans, pour chutes et blessures dans les aires de jeux.

La plupart des parents qui emmènent leurs enfants au parc, ne sortent pas sans leur smartphone et, finalement vont l’utiliser pour envoyer un sms ou consulter Facebook. Cette étude d’observation de 7 aires de jeux de New York, précise l’impact des smartphones sur la distraction des parents qui relâchent la surveillance de l’enfant.

Colloque : Les pathologies neuro-développementales et l’environnement : Paris, 18 juin 2015

COLLOQUE 

Les pathologies neuro-développementales et l’environnement

Jeudi 18 juin 2015 de 9h00 h à 17h00

Salle Victor Hugo, 101, rue de l'Université, 75007 Paris


Ouverture
Jean-Louis Roumegas, Député EELV de l’Hérault, président du Groupe Santé-Environnement à l’Assemblée nationale 

André Cicolella, Chimiste-Toxicologue, Président du Réseau Environnement Santé (RES)

1ère CONFÉRENCE INTRODUCTIVE 
« Pollutions, thyroïde et maladies neuro-développementales » 
Barbara Demeneix, Professeure au laboratoire évolution des régulations endocriniennes (CNRS/MNHN) 

Une loi santé sans la question environnementale

"L’environnement est en cause et, en toute logique, dans une optique de prévention, c’est sur lui qu’il faudrait aussi agir en révisant le modèle médical hégémonique actuel du tout curatif, du tout pharmacologique - un modèle qui engraisse les labos -, qui a ses limites. De plus, face à ces nouvelles pathologies, la médecine environnementale, encore sous-développée, est impuissante à les éradiquer."

Une loi santé sans la question environnementale

par Albert Levy, liberation.fr, 27 avril 2015

La loi de santé, adoptée en première lecture à l’Assemblée, a surtout donné lieu à un vif débat sur la généralisation du tiers payant. Il y était aussi question de prévention, mais on n’en voit pas bien les contours. Aucun diagnostic n’est posé sur la crise sanitaire que nous traversons, l’«épidémie» de maladies chroniques et son origine, la dimension environnementale et urbaine de ces pathologies du monde moderne semble éludée.

Nous venons pourtant de connaître en mars 2015 une réplique de la semaine de pollution atmosphérique vécue en mars 2014, condamnant les habitants des grandes villes à respirer un air dangereux, chargé de particules fines, d’ozone et de dioxyde de soufre (l’origine se trouve non seulement dans le trafic routier, mais aussi dans l’agriculture intensive et ses intrants chimiques). Nous savons, par l’OMS, que l’effet cancérigène de ces particules est certain (40 000 morts en France, 458 000 en Europe), et que les affections longue durée provoquées (maladies respiratoires, cardio-vasculaires, allergies, asthme) ont un coût exorbitant pour l’assurance maladie.

Comment couper le Wifi chez vous car il présente un danger potentiel pour votre santé

Comment couper le Wifi chez vous car il présente un danger potentiel pour votre santé
sante-nutrition.org, 1 avril 2015

Par défaut, la plupart des « box » ADSL ont l’option wifi activée, source permanente (*) d’émission « type téléphonie mobile » dont la toxicité a été prouvée scientifiquement.(**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s’en protéger et ne plus en faire « profiter » ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l’ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.

4 mai 2015

Suisse : Remise en question des normes de l'électrosmog : Lettre au Conseil national

Antennes de téléphonie mobile en Suisse
(image choisi par la Rédactrice de Mieux Prévenir)
Remise en question des normes suisses de l'électrosmog
Document destiné à la presse, Association Romande Alerte aux ondes électromagnétiques (ARA), 4 mai 2015

MORGES, le 4 mai 2015 – Ces derniers jours, l'Association Romande Alerte aux ondes électromagnétiques (ARA) a envoyé à chacun des 200 membres du Conseil national suisse un dossier d'information sur les risques de la pollution électromagnétique. Ce dossier consiste en la plaquette «Ondes Electromagnétiques - Elles donnent mal à la tête depuis bientôt 100 ans » par Pierre Dubochet, le DVD « Ondes, Science et Manigances » par Septième Factory, ainsi que d'une lettre d'accompagnement en français et en allemand.

L'été prochain, le Conseil national devra débattre des solutions relatives à une saturation du réseau de téléphonie mobile vu l'augmentation incessante de la demande. Malgré de nombreuses études scientifiques démontrant que des champs électromagnétiques, même à faibles doses, ont des effets biologiques, nos parlementaires restent mal informés quant aux enjeux sanitaires. Une grande majorité des parlementaires se croient protégés par des normes limites de l'ORNI (l'ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant) sans savoir que ces normes sont uniquement basées sur des effets thermiques.

3 mai 2015

Suisse : Le Wi-Fi : l'amiante de demain ? (article de 2009)

La population suisse fera bien de se rappeler cet article paru dans le journal "Lausanne-Cité" en 2009. !  

Le rayonnement des bornes crée le débat - Wi-fi: l'amiante de demain?
par Fabio Bonavita, Lausanne-Cité,
26 février 2009

Les bornes wi-fi sont-elles dangereuses pour la santé de la population?

En Europe, les études sanitaires se multiplient par précaution. A Lausanne, les responsables du wi-fi ignorent les conclusions scientifiques!

«Je suis pour la suppression pure et simple du wi-fi à Lausanne car ses effets sur la population sont désastreux et incluent, entre autres, des symptômes aussi variés que les désordres bipolaires, l'hypertension, l'addiction à la morphine, l'obésité, les troubles du comportements comme l'autisme, les désordres cognitifs, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC), l'agressivité, l'irritabilité, la dépression, l'anxiété, sans compter le syndrome de fatigue chronique (SFC) qui regroupe une centaine de symptômes». Philippe Hug (1), président de l'association ARA (Association romande pour la non prolifération d'antennes de téléphonie mobile) n'y va pas avec le dos de la cuillère lorsqu'il s'agit d'évoquer les dégâts supposés des ondes électromagnétiques sur la population. En cause, notamment, le wi-fi et ses risques sanitaires potentiels. Depuis quelques mois, la prise de conscience est mondiale.

Lausanne au ralenti

Lignes électriques, 4G : la France va mieux mesurer les effets

Lignes électriques, 4G : la France va mieux mesurer les effets
par Julie Levallois, pourquoidocteur.fr, 
30 avril 2015

L’Agence nationale des fréquences veut améliorer la mesure des ondes électromagnétiques. Elle lance une consultation publique pour redéfinir le protocole.

Les effets des champs électromagnétiques sur la santé sont encore mal définis. Les mesures, elles, demandent à évoluer. C’est pourquoi l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a lancé ce 29 avril une consultation publique. Elle vise à améliorer encore la manière de mesurer l’exposition aux ondes électromagnétiques.

L’émergence de la 4G

2 mai 2015

Amiante : Trois nouveaux procès seront ouverts contre Stephan Schmidheiny pour homicide volontaire

Trois nouveaux procès seront ouverts contre Stephan Schmidheiny pour homicide volontaire 
Par Claudio Carrer, paru dans AREA, le 4 mars 2015.
Comité d'aide et d'orientation des victimes de l'amiante

Voici un article concernant l'audience préliminaire d'Eternit à Turin, prévue pour le 12 mai prochain. Le procureur Raffaele Guariniello a demandé que Stephan Schmidheiny soit à nouveau traduit en justice. Il sera jugé par la juge Federica Bompieri. Cette fois S. Schmidheiny est accusé d'homicide volontaire aggravé pour le décès de 258 personnes dans les régions où se trouvaient les usines d'amiante du groupe Eternit SpA. D'après Claudio Carrer, S. Schmidheiny aurait déjà trouvé une parade: "Il ne pourrait être jugé deux fois de suite sur la même plainte". Affaire à suivre… 

Pour le milliardaire suisse Stephan Schmidheiny, que la Cour de cassation a "pardonné" en prescrivant sa condamnation suite à une première procédure où il était accusé de "catastrophe environnementale", une nouvelle action en justice pourrait bientôt être engagée en Italie. Elle concerne toutes des victimes de l'amiante décédées des suites de leur exposition dans l'entreprise de la multinationale Eternit, dont S. Schmidheiny était à la tête pendant les années septante et huitante. Il s'agit là du premier des trois procès en cours qui entrera dans sa phase décisive à Turin avant l'été prochain, après qu'une "enquête préliminaire"évaluera les plaintes des victimes pour homicide volontaire aggravé. 

Sauvons nos filles en bannissant le cellulaire du soutien-gorge

Il n'est pas normal qu'une femme de 21 ans ait le cancer du sein, encore
moins de multiples tumeurs.   
© www.ehtrust.org
Sauvons nos filles en bannissant le cellulaire du soutien-gorge
par Dr Devra Davis, maisonsaine.ca,  13 avril 2015

Un grand nombre de jeunes femmes portant leur téléphone cellulaire dans le soutien-gorge ne savent pas qu’elles s’exposent directement au rayonnement de micro-ondes. Ce n’est pas une bonne idée. En fait, les téléphones sont livrés avec des avertissements spécifiques des fabricants contre ce genre de pratique.

Le Dr John West et ses collègues de Breast Care, en Californie du Sud, ont travaillé avec la Dre Lisa Bailey, ancienne présidente de la Société américaine du cancer de la Californie et l’un des meilleurs chirurgiens du sein de la nation. Avec la Dre Bailey et l’équipe du Dr West, nous avons réuni sept cas de jeunes femmes atteintes de cancers du sein très inhabituels, dont aucune n’avait des antécédents familiaux ni facteur de risque génétique de développer cette maladie.

Des cancers inhabituels