Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

31 mai 2016

Le portable est cancérigène selon une étude fédérale américaine

"Selon Etienne Cendrier porte-parole de Robin des Toits : 'Il va être difficile de réfuter une étude fédérale officielle. J'appelle les autorités sanitaires françaises à informer le public sans ambiguïté et plus sérieusement qu'elles ne l'ont fait jusqu'ici, sur les risques que nous encourons tous : le risque d'apparition de tumeur cérébrale, du nerf auditif ou des glandes salivaires est jusqu’à cinq fois plus élevé chez les gens qui utilisent le portable avant l’âge de 20 ans'."

Le portable est cancérigène selon une étude fédérale américaine.

Robin des toits, 30 mai 2016

http://biorxiv.org/content/early/2016/05/26/055699

http://ntp.niehs.nih.gov/

Encore non publiée, cette étude, la plus ambitieuse jamais entreprise par Le Programme National de Toxicologie Américain (PNT), devrait convaincre tous les sceptiques. Elle a coûté 25 millions de dollars et duré plus de dix ans. Le PNT devrait annoncer sous peu qu’elle a démontré que les rats exposés au rayonnement de portables ont développé les mêmes types de tumeurs dont sont atteints les gros utilisateurs à long terme.

30 mai 2016

Une étude massive du gouvernement fédéral américain conclut que le rayonnement du téléphone portable provoque le cancer du cerveau

Une étude massive du gouvernement fédéral américain conclut que le rayonnement du téléphone portable provoque le cancer du cerveau
Auteur : Mike Adams de NaturalNews
le 27 mai 2016
- Traduction Ciel voilé le 28 mai 2016

(NaturalNews) Après des décennies de refus et d'attaques des médias traitant le public préoccupé par le rayonnement des téléphones portables de "conspirationnistes électrosensibles", une vaste étude pluriannuelle financée par le gouvernement fédéral conclut aujourd'hui que oui, le rayonnement du téléphone portable provoque le cancer du cerveau.

L'étude publiée ici est intitulée : " Rapport sur les résultats partiels du Programme National de Toxicologie d'études sur la génèse des carcinomes par les ondes des téléphones portables : exposition du corps entier de rats à ces ondes".

"Les résultats, qui montrent un nombre sans précédent de rongeurs soumis toute leur vie à un rayonnement électromagnétique, présentent la preuve la plus solide à ce jour que cette exposition entraîne la formation de cancers rares dans au moins deux types de cellules du cerveau et du cœur des rats ", rapporte le journal Scientific American:

Suisse : Employés stressés ? Les patrons s’en fichent

«Les patrons individualisent ces problématiques. Il y a cette idée que si quelqu’un souffre de stress, c’est de sa faute; il n’est pas assez «solide». Les entreprises n’ont pas compris que l’organisation joue un rôle important contre les maladies liées au stress.»

Employés stressés ? Les patrons s’en fichent
par Marie Nicollier, Tribune de Genève, 
30 mai 2016

La Suisse est un mauvais élève européen en gestion des risques professionnels

«C’est honteux.» Spécialiste de la médecine du travail à l’Institut universitaire romand de santé au travail (IST), basé à Lausanne, la professeure Brigitta Danuser connaît le désintérêt des patrons suisses pour ces questions.

Et les résultats de la seconde enquête de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (ESENER-2), publiés fin mars, montrent que la riche Helvétie n’a pas rattrapé son retard. Elle pointe à la 34e place, sur 36 pays sondés, en matière d’évaluation régulière des risques physiques et psychologiques. «Il y a une vraie négligence, regrette la professeure Danuser. Presque tous les pays européens, même avec des taux de chômage plus élevés, font un effort plus important.»

29 mai 2016

Où et comment vivre ? Enquête sur des habitats adaptés pour les électro-hypersensibles

Une route, un hiver, en revenant d'un séjour chez des
personnes électro-hypersensibles
L'auteur mène depuis trois ans une enquête sociologique dans le cadre de l’EHESS (https://www.ehess.fr/). En septembre, il rendra un mémoire sur l'électro-hypersensibilité, analysant les mécanismes d'exclusion et de réintégration sociale qui sont propres à ce syndrome.

L’année prochaine, en Master 2 de sociologie de la santé, il travaillera sur le diagnostic médicosocial et l’élaboration de politiques de santé...


Où et comment vivre ?
par Alexandre Pieroni, fr.ulule, mai 2016

Enquête sur des habitats adaptés pour les électro-hypersensibles

Où vivre, et comment, quand vous ne pouvez pas dormir à côté d’une box wifi et que les téléphones portables vous provoquent des malaises ? Comment, dans ce cas, vous adapter à une société aussi "connectée" que la nôtre ?

Cette enquête, dans laquelle je souhaite vous impliquer, se penche sur ces questions vitales en s’intéressant à des expériences d’habitat adapté pour les personnes électro-hypersensibles. Réalisées ou en projet, ces expériences doivent être étudiées pour mieux comprendre et traiter ce problème sanitaire qui est un facteur d’exclusion sociale.

L'électro-hypersensibilité est un syndrome environnemental qui peut entraîner des difficultés d'adaptation à la vie quotidienne, notamment par rapport à l'habitat : obligation d'aménager son logement, voire de déménager, incertitude quant aux conditions et au lieu de vie, et parfois même errance, désocialisation et finalement isolement.

La toute nouvelle étude fédérale américaine prouvant la causalité des radiations téléphoniques sur les tumeurs

"Les cadres supérieurs du NTP jugent que la population doit être informée au plus vite des dangers réels de santé publique engendrés par la téléphonie mobile car toute la population est immergée en permanence dans ce smog d'ondes...

"Quant à savoir ce que nos Autorités fédérales feront des résultats de cette étude, c'est une autre question. Et pourtant les signes de santé publique ne manquent pas pour prendre au sérieux ce travail remarquable mené outre-Atlantique."

[Et surtout, étant donné le projet du gouvernement suisse d'augmenter les valeurs limites des antennes mobiles ce qui à son tour augmentera l'usage des téléphones cellulaires.]

La toute nouvelle étude fédérale américaine prouvant la causalité des radiations téléphoniques sur les tumeurs
par Sosthène Berger (www.gigasmog.ch), 28 mai 2016

On serait tenté de dire qu'il ne s'agit là que d'une énième étude supplémentaire démontrant des effets cancérogènes des radiofréquences micro-ondes. Seulement, il s'avère que cette étude sur 10 ans et au coût de 25 millions a été développée dans le cadre du National Toxicolgy Program (NTP) du gouvernement américain, en vue de démontrer que les radiofréquences de la téléphonie mobile ne provoquent aucun effet sur la santé.

27 mai 2016

Une étude américaine renforce les soupçons d’un lien entre cancers et téléphonie mobile (Le Monde)

« Vu l’usage mondial généralisé des appareils de communications mobiles, par des utilisateurs de tous âges, même une augmentation très faible de l’incidence d’une maladie résultant d’une exposition aux rayonnements électromagnétiques pourrait avoir des conséquences importantes pour la santé publique », notent en effet les chercheurs du NTP dans leur compte-rendu.

Une étude américaine renforce les soupçons d’un lien entre cancers et téléphonie mobile
par Stéphane Foucart, Le Monde, 28 mai 2016

Ce ne sont pour l’heure que des résultats partiels, mais ils sont de mauvais augure. Le National Toxicology Program (NTP) américain a mis en ligne, jeudi 26 mai au soir, la première partie d’une étude toxicologique de grande ampleur, suggérant un lien entre deux cancers rares et l’exposition à des radiofréquences de 900 MHz, modulées selon deux normes de téléphonie mobile : GSM et CDMA. Les données rendues publiques mettent en avant une « incidence faible » de gliome cérébral et d’une tumeur très inhabituelle, le schwannome cardiaque, chez les rats mâles ayant été exposés à ces radiofréquences. Aucun des rats du groupe témoin n’a développé ce type de cancers.

Santé et mobiles : une étude US trouve un lien entre exposition et apparition de tumeurs chez le rat

"Le rapport souligne que, étant donné la diffusion du téléphone portable à toutes les couches de la population et à tous les âges, même une faible augmentation de l'émergence de ces tumeurs du fait de l'usage des téléphones portables pourrait avoir de grandes répercussions en matière de santé publique, relève le Wall Street Journal..."

Santé et mobiles : une étude US trouve un lien entre exposition et apparition de tumeurs chez le rat

par Christian D., generation-nt.com, 27 mai 2016 - Source : Wall Street Journal

Une grande étude menée aux Etats-Unis conclue à un lien de faible incidence entre exposition aux radiofréquences des mobiles et apparition de tumeurs chez le rat, de type gliome et schwannome.

L'effet des ondes émises par les téléphones portables sur les organismes vivants fait régulièrement débat et si des effets de court terme semblent pouvoir raisonnablement être écartés, les conséquences d'expositions de long terme, sur plusieurs dizaines d'années, font toujours débat, notamment du fait du manque de recul et de données.

Les ondes « boosteraient » le taux de cancer chez les rats : Etude du Programme National de Toxicologie U.S.

Les ondes « boosteraient » le taux de cancer chez les rats
jay / electrosensible.info, 26 mai 2016

Source : « Cell Phone Radiation Boosts Cancer Rates in Animals, $25 Million NTP Study Finds Brain Tumors » – microwavenews.com – 25 mai 2016

U.S. Government Expected To Advise Public of Health Risk

La controverse concernant la question du téléphone portable et du cancer ne sera plus jamais la même.

Le Programme National de Toxicology U.S. (NTP) s’apprête à émettre une annonce publique comme quoi les radiations du téléphone portable présentent un risque de cancer pour les humains. Cette annonce fait suite à la récente finalisation d’une étude scientifique qui démontre une augmentation statistique significative du cancer chez les rats qui ont été exposés à un signal GSM ou CDMA pendant 2 ans.

Des discussions sont en cours avec les agences fédérales sur la manière dont la nouvelle sera annoncée au public à propos de ces récentes constatations. Un des hauts responsables du NTP pense que ces résultats devraient être publiés aussi vite que possible car tout le monde est exposé à ces technologies sans fil à longueur de temps et donc que tout le monde encourt potentiellement un risque.

26 mai 2016

Le cellulaire cause les mêmes tumeurs chez les rats que chez les humains, selon une nouvelle étude fédérale américaine

Le cellulaire cause les mêmes tumeurs chez les rats que chez les humains, selon une nouvelle étude fédérale américaine
par André Fauteux, Editeur et Rédacteur en chef, maisonsaine.ca, 26 mai 2016

Adapté de Microwave News)

(Photo:)  Le risque de tumeur cérébrale, du nerf auditif ou des glandes salivaires est jusqu’à cinq fois plus élevé chez les gens qui adoptent le cellulaire avant l’âge de 20 ans.

Le gouvernement Obama jongle avec une patate très chaude cette semaine. C’est qu’une étude de son Programme national de toxicologie (NTP) aurait révélé que les radiations du téléphone cellulaire augmentent le taux du cancer du cerveau chez les rats. Ses auteurs auraient recommandé que Washington en informe le public car les risques s’appliquent aussi aux humains, selon une source proche du dossier qui s’est confiée à Microwave News (MWN), publication new-yorkaise réputée pour sa crédibilité auprès des grands médias.

Encore non publiée, cette étude, la plus ambitieuse jamais entreprise par le NTP, contredirait tous les sceptiques. Elle a coûté 25 millions de dollars et duré plus de dix ans. Le NTP devrait annoncer sous peu qu’elle a démontré que les rats exposés aux radiations du cellulaire ont développé les mêmes types de tumeurs dont sont atteints les gros utilisateurs du cellulaire à long terme.

Tous les usagers seraient à risque

Le cancer du sein à 21 ans, ce n'est pas normal

Le cancer du sein à 21 ans, ce n'est pas normal
par André Fauteux, Éditeur et rédacteur en chef du magazine La Maison du 21e siècle - courriel, Huffington Post Québec,
20 avril 2015

Sept cas de cancer du sein inhabituels ont été découverts aux États-Unis chez des jeunes femmes qui ont porté leur téléphone cellulaire allumé dans leur soutien-gorge pendant des années, ignorant qu'elles s'exposaient directement au rayonnement de micro-ondes. «Ce n'est pas une bonne idée, dit l'ancienne conseillère de Bill Clinton en matière de sécurité des produits chimiques, l'épidémiologiste Devra Davis. En fait, les téléphones sont livrés avec des avertissements spécifiques des fabricants contre ce genre de pratique.»

Mises en garde des fabricants

En effet, Apple recommande de tenir l'iPhone à au moins 10 mm du corps à tout moment et d'utiliser un casque d'écoute ou un haut-parleur durant un appel. Cette mise en garde est disponible dans l'iPhone sous la rubrique «Settings» puis en sélectionnant «General> About> Legal> RF exposure». Le BlackBerry et autres téléphones intelligents comportent des avertissements similaires, comme « Ne gardez pas le téléphone dans la poche » et « Gardez le téléphone à 2,54 cm de distance de l'abdomen des femmes enceintes ou des adolescents. » « Contrairement à la plupart des autres contenus de l'iPhone, le texte de cette mise en garde ne peut être agrandi ni copié », déplore Devra Davis.

Des pesticides inutiles en Suisse

En Suisse, plus de 2'000 tonnes de pesticides sont
utilisées chaque année.  
©Greenpeace/Kelly
Des pesticides inutiles en Suisse
Greenpeace Suisse, 26 mai 2016

La Suisse utilise nettement plus de pesticides que nécessaire. Le Plan de réduction des pesticides proposé par l'association Vision Landwirtschaft et soutenu par Greenpeace montre que l'utilisation de pesticides pourrait être réduite de 50 % d'ici à 2020.

Le "Plan d’action visant à la réduction des risques et à l’utilisation durable des produits phytosanitaires" de la Confédération entrera prochainement en consultation et se mesurera à l'aune du Plan de réduction des pesticides. Le Plan de réduction des pesticides, de l'association Vision Landwirchaft, montre la faisabilité des alternatives à l'utilisation actuelle de pesticides. Il se base sur une analyse systématique de la situation en Suisse et sur les expériences faites dans d'autres pays qui ont déjà élaboré un plan d'action sur la réduction des produits phytosanitaires.

La Suisse peut réduire ses pesticides de moitié d'ici 4 ans, selon un rapport

Un hélicoptère effectuant le sulfatage d'un vignoble
(image d'illustration). [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
La Suisse peut réduire ses pesticides de moitié d'ici 4 ans, selon un rapport
ats/hend, 25 mai 2016

La Suisse utilise beaucoup trop de pesticides par rapport aux besoins réels, pointe un rapport publié mardi. Selon ce dernier, il serait possible de diminuer les quantités de ses substances de plus de moitié d'ici 2020.

Elaboré par des acteurs de l'agriculture et de l'environnement, ce plan présente des alternatives possibles à l'utilisation actuelle des pesticides. Il vise à compléter celui du Conseil fédéral sur les produits phytosanitaires, qui sera mis en consultation ces prochaines semaines, a expliqué la Société Suisse de l'Industrie du Gaz et des Eaux.

La large alliance d'acteurs estime que les alternatives aux pesticides n'ont jusqu'ici pas été assez exploitées par la Confédération. Grâce à des mesures réalisables, il est possible de diminuer la quantité de ces substances de 40 à 50% dans l'agriculture et même de 80% dans les secteurs privés.
2000 tonnes de pesticides répandues chaque année

25 mai 2016

France : Epatant : 400.000 tonnes de nanoparticules « dans la nature »

Epatant : 400.000 tonnes de nanoparticules « dans la nature »….
par Olivier TOMA, politiquedesante.fr, 2 décembre 2014

C’est à peine croyable,…
Nous savions déjà grâce à de nombreux rapports sur le sujet, que les molécules à l’état nano-particulaires sont considérées dangereuses pour la santé humaine. C’est pourquoi le Grenelle 2 avait obligé les industriels à déclarer les quantités utilisées….sans pourtant en interdire leur utilisation !!! 
Mais c’était un premier pas….

Et voilà que l’on apprend, grâce à un tout récent rapport publié (novembre 2014) par la Direction Générale de la Prévention des Risques – Service de la Prévention des Nuisances et de la Qualité de l’Environnement ( en pièce jointe) que nous utilisons en France, près de 400 000 tonnes de nanoparticules…et 8.000.000 de tonnes dans le monde !

Oui, on a bien lu : 400 000 tonnes ! : » Les quantités produites et importées déclarées en 2014 représentent globalement 400 000 tonnes de substances à l’état nano-particulaire. » lit-on dans ce rapport.

On apprend aussi leur répartition par type de produits :
– 24 % pour les matériaux de rénovation,
– 23 % pour les cosmétiques !!!
– 22% pour les produits phyto pharmaceutiques,
– 2% pour les produits pharmaceutiques,
– et même 0,5 % dans les parfums…

Filtres solaires à l’oxyde de zinc : danger écotoxicologique !

Filtres solaires à l’oxyde de zinc : danger écotoxicologique !
par Olivier Toma, politiquedesante.fr, 24 mai 2016

L’oxyde de zinc sous sa forme nano et non-nano vient d’être autorisé par la commission européenne (qui n’en rate pas une) dans son annexe VI du Règlement Cosmétique.

L’oxyde de zinc est désormais libre d’utilisation comme filtre UV dans nos produits cosmétiques.

Cette information doit alerter nos lecteurs : ils doivent savoir que la composition des crèmes solaires qu’ils utiliseront cet été (et même avant) pourra comporter des nanoparcicules d’oxyde de zinc….pourtant reconnues toxiques pour les organismes aquatiques !

Il faudrait donc interdire de se baigner en cas d’usage de ces crèmes ! Ce serait ubuesque mais on a vu pire….

Pourquoi cette autorisation ?

Parce qu’on attribue à l’oxyde de zinc des effets antimicrobiens et protecteurs de la peau d’une part. De plus, il a été approuvé aux États-Unis pour la protection contre les UVA. Et comme nous avons pris l’habitude d’imiter les USA en ce qu’ils peuvent présenter de meilleur et de pire…..

Les dispositions

23 mai 2016

Pourquoi Syngenta est tombé au champ d’honneur de la guerre de l’agrobusiness

Pourquoi Syngenta est tombé au champ d’honneur de la guerre de l’agrobusiness
par Federico Franchini, lacite.info,
7 mars 2016

L’enjeu: dominer le marché des semences. La retentissante offre de rachat de l’entreprise agrochimique helvétique par le groupe public chinois ChemChina fait partie des grandes manœuvres dans ce secteur essentiel. Seules les firmes capables de rémunérer les actionnaires l’emporteront.

États-Unis, 1980. La Cour suprême prend cette décision lourde de conséquences: un organisme vivant — en l’occurrence, une bactérie génétiquement modifiée — peut être breveté. Aussitôt, le secteur privé investit massivement dans la recherche agricole en lieu et place des institutions publiques. L’histoire de l’offre d’achat de Syngenta par ChemChina remonte à cette origine. À l’époque, Syngenta n’existait pas encore. C’est le groupe Monsanto qui est le premier à saisir le potentiel économique des biotechnologies, c’est-à-dire les OGM (organismes génétiquement modifiés). Ce groupe avait bâti sa fortune sur des produits extrêmement toxiques comme l’agent orange, défoliant utilisé par l’armée américaine au Vietnam.

Tumeur et portable : Une nouvelle étude contradictoire ?

Tumeur et portable : Une nouvelle étude contradictoire ?
jay / electrosensible.info, 23 mai 2016

Décidément, la question des ondes électromagnétiques de la bande des radiofréquences et de leurs effets possibles sur la santé n’en finit pas de faire couler de l’encre. Pour l’instant, la littérature scientifique est assez contradictoire sur le sujet des tumeurs au cerveau lié à une exposition au téléphone portable, plusieurs études démontrent une augmentation des tumeurs pour les utilisateurs intensifs, la dernière en date, l’étude CERENAT démontrait un risque accru de méningiome après plus d’une demi-heure d’exposition par exemple. En contre-partie, d’autres études, soit ne démontrent pas d’augmentation notable depuis l’arrivée de la téléphonie mobile, ou soit ne montrent tout simplement pas de lien statistique entre l’utilisation du portable et de ces types de tumeurs.

« Les OGM sont des éponges à herbicides »

Gilles-Eric Séralini: "Les études des grandes firmes
sont totalement malhonnêtes."
Thomas Jouanneau, via Wikimedia Commons
Quels seraient les risques pour l’humain?
"Nos travaux évoquent des perturbations hormonales, rénales, des problèmes de fertilité et des dangers pour les femmes enceintes. En clair, l’humanité tout entière est concernée. En effet, 80% des organismes génétiquement modifiés (OGM) sont créés pour absorber de grosses quantités de désherbant."

«Les OGM sont des éponges à herbicides»
par Florian Erard, Le Courrier, 19 mai 2016

Le professeur Gilles-Eric Séralini juge les études toxicologiques sur les organismes génétiquement modifiés ou les pesticides peu sérieuses.

Critiques du monde scientifique, attaques de la presse, tentatives de corruption... Il en aurait fallu plus pour déstabiliser Gilles-Eric Séralini qui revendique son attachement à une science transparente et indépendante. Chercheur, professeur en biologie moléculaire aux universités de Caen, il est également président du Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN). Son étude, «Toxicité à long terme d’un herbicide Roundup et d’un maïs tolérant au Roundup génétiquement modifié», a reçu un écho planétaire. En effet, le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC), citant ses travaux, a classé, en mars 2015, l’herbicide phare de la multinationale Monsanto au rang d’«agent probablement cancérogène», soit la deuxième marche du podium en termes de nocivité.

Le Canada autorise le saumon transgénique à la consommation

La commercialisation d'un premier animal GM dans le monde, a été approuvé au Canada sans aucune consultation et sans études indépendantes. L'étiquetage des OGM n'est toujours pas obligatoire.

Le Canada autorise le saumon transgénique à la consommation
par Linda Dib, La Presse Canadienne Ottawa, 19 mai 2016

Le ministre de l'Agriculture assure qu'il serait prêt à manger
de ce saumon, rappelant que, déjà, bon nombre de céréales
canadiennes sont génétiquement modifiées.  Photo PC
Un saumon génétiquement modifié a été approuvé pour utilisation dans l'alimentation humaine et animale par Santé Canada et l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Les deux agences fédérales ont annoncé, jeudi, qu'elles avaient complété des examens scientifiques du saumon AquaAdvantage, la dernière étape à franchir avant qu'il ne se retrouve sur les tablettes des épiceries au pays.

Toutefois, les ministres fédéraux de l'Agriculture et de la Santé assurent que le saumon ne sera pas dans les assiettes canadiennes tout de suite.

«Bien que ce soit le premier produit de cette nature (un animal génétiquement modifié pour consommation humaine), ce ne sera probablement pas le dernier, a souligné la ministre de la Santé, Jane Philpott. Et il est important que les gens sachent que ce sera dans plus d'un an et demi que ce produit viendra sur le marché», a ajouté la ministre.

22 mai 2016

Réalité virtuelle, attention les yeux

Attention, parents !   
Les casques de réalité virtuelle, comme le Gear VR (Galaxy S6) ne doit pas pas être utilisé par des enfants de moins de 13 ans, comme indiqué dans le manuel.

Réalité virtuelle, attention les yeux
par Fabien Goubet, Le Temps, 
4 avril 2016

Une grosse fatigue visuelle, la lumière bleue potentiellement toxique: les casques de réalité virtuelle, qui se démocratisent, ont leurs défauts

Oculus Rift de Facebook, Gear VR de Samsung, Vive Pre de HTC ou encore PlayStation VR de Sony… Tous les poids lourds de la réalité virtuelle commercialiseront leurs produits en 2016. Très attendus, ces casques promettent de nouvelles expériences de jeu vidéo et de cinéma en 3D et à 360 degrés en immergeant l’utilisateur dans un monde virtuel, son champ de vision étant réduit à un écran placé sur son nez.

Comme toute technologie, ces casques suscitent des interrogations quant à leur effet sur la santé ou aux risques qu’ils impliquent, notamment pour les yeux. La notice de l’Oculus Rift suggère ainsi de prendre au moins 10 à 15 minutes de pause toutes les heures, et déconseille l’usage du casque aux enfants de moins de 13 ans. Samsung a des recommandations comparables.

Mais ces conseils n’ont rien de scientifique à proprement parler. «Tout va très vite, il n’y a pas encore d’étude clinique significative sur le sujet», affirme Pierre-François Kaeser, responsable de l’unité de strabologie et ophtalmologie pédiatrique à l’hôpital ophtalmique Jules-Gonin à Lausanne.

Vandana Shiva : « Ils ont transformé l’agriculture en guerre chimique »

Vandana Shiva : « Ils ont transformé l’agriculture en guerre chimique »
par La Relève et La Peste, 20 mai 2016

Alors que la Marche Mondiale contre Monsanto se déroulera ce samedi 21 mai, une de leur plus grande opposante, Vandana Shiva, nous livre ses réflexions sur l’agriculture chimique et le culte de la rentabilité. Retour sur le portrait d’une femme aussi exceptionnelle qu’engagée.

L’engagement sans faille d’une indienne cultivée

Vandana Shiva est une Indienne qui a eu de la chance. Contrairement à beaucoup de petites filles de son pays, elle a pu avoir accès à une haute éducation, sa famille appartenant à une des castes supérieures du système inégalitaire qui régit encore l’Inde de nos jours. Et c’est sans doute sa formation qui lui a permis d’être ce qu’elle est aujourd’hui : dans sa jeunesse, elle étudie d’abord la physique-chimie, avant de se lancer dans des études de philosophie, dont elle est diplômée d’un doctorat en 1978, pour finalement se spécialiser dans les politiques environnementales. Lier sciences et questions morales, c’est bien là tout l’engagement de Vandana Shiva.

Agir pour son pays mais aussi pour la planète

Il y a un cyberpirate dans la maison !

Alex Green
Il y a un cyberpirate dans la maison !
par Stéphane Loignon, leparisien.fr, 
1er avril 2016

De la télé à la poupée, les objets du quotidien seront bientôt tous connectés. Une aubaine pour les hackers, nous avertissent les auteurs d’un essai dont nous publions des extraits en exclusivité.

Anand Prakash, 22 ans, aurait pu pirater votre compte Facebook. Cet informaticien indien a décelé, il y a quelques semaines, une fragilité dans le réseau social lui permettant de prendre possession de n’importe quel profil.

Heureusement, il en a informé le groupe américain, qui a corrigé le tir et lui a offert 13 000 euros de récompense.

20 mai 2016

Journal d’une électrosensible : notre résistance immunitaire diminue – serait-ce à cause des micro-ondes ?

Le nombre de personnes immuno-
déprimées semble augmenter.
©Thinkstock
Journal d’une électrosensible : notre résistance immunitaire diminue – serait-ce à cause des micro-ondes ?
par Hélène Vadeboncoeur PhD, Maison du 21e siècle, 
19 mai 2016

De plus en plus, je rencontre des gens qui ont eu, depuis une couple d’années, qui une pneumonie, qui une grippe s’étant souvent éternisées. Ou qui ont été aux prises avec une toux pendant un mois, deux mois, sans bronchite ni pneumonie. D’autres qui ont eu un zona, parfois même plus d’une fois. Et je ne parle pas des rhumes… Je connais aussi des gens (personnellement ou des proches d’amis) dans la vingtaine, la trentaine ou le début quarantaine, qui sont aux prises avec un cancer du cerveau.[1]

J’avais déjà 25 ans lorsqu’un ami de mes parents, alors dans la cinquantaine, est décédé du cancer. Le premier cas de cancer à ma connaissance et le seul pendant quelques dizaines d’années. Mais plusieurs de mes propres amis, tous des hommes, sont décédés du cancer depuis 2010 : l’un était au début de la cinquantaine, les autres au début de la soixantaine. Ce n’est pas une question d’âge, et pour des gens jusque-là en santé, ce fut non seulement très triste, mais inhabituel.

Des enfants sont malades à répétition, souvent affectés par des affections respiratoires. Et il y a vraiment de plus en plus d’enfants atteints d’autisme ou de troubles de déficit d’attention et hyperactivité.

Cellulaire et cancer: quand la science berne les journalistes

Cellulaire et cancer: quand la science berne les journalistes
par André Fauteux, Éditeur et rédacteur en chef du magazine La Maison du 21e siècle
courriel, Le Huffington Post Québec, 
19 mai 2016

« Ne raccrochez pas... Le cellulaire ne cause pas le cancer », tranchait la chroniqueuse de La Presse Suzanne Colpron la semaine dernière. Elle se basait sur une récente étude épidémiologique qui concluait que l'incidence des tumeurs cérébrales malignes n'avait pas augmenté en Australie depuis la commercialisation des cellulaires, il y a 29 ans.

Dommage que Mme Colpron n'ait pas interviewé des experts indépendants pour avoir l'autre côté de la médaille. Ils lui auraient souligné que les auteurs de l'étude ont sciemment évité de se centrer sur les types de tumeurs bénignes et malignes spécifiquement associés à l'usage du cellulaire. Ce qui fait dire à Joel M. Moskowitz, directeur du Centre de médecine familiale et communautaire de l'Université de Berkeley, que leur étude fut « conçue pour servir de propagande ». D'ailleurs, son auteur principal, Simon Chapman, a déjà été financé par l'industrie du cellulaire et n'a pas divulgué le nom de ses bailleurs de fonds cette fois-ci. Il a récemment traité d'alarmiste l'épidémiologiste américaine Devra Davis qui prône la précaution en matière d'exposition aux radiofréquences, à l'instar de nombreux organismes et pays qui veulent notamment protéger les enfants davantage.

18 mai 2016

Les dangers des casques de réalité virtuelle

Les dangers des casques de réalité virtuelle
Mieux Prévenir, 18 mai 2016

Récemment, il y avait beaucoup d'articles sur la réalité virtuelle (VR), mais très peu sur les dangers de l'exposition à ces nouveaux écrans, surtout pour la santé de l'enfant.  Un article paru dans les journaux en Suisse romande cite le sociologue, Sami Coll : "Les spécialistes préconisent de ne pas exposer les enfants trop jeunes aux écrans. Mais, comme pour le reste, il me semble difficile de dire à un enfant de 6 ans qu’il n’a pas le droit d’utiliser un casque de réalité virtuelle mais que son grand frère de 14 ans, lui, peut. L’enfant va forcément s’y intéresser. Les contraintes morphologiques vont peut-être répondre en partie à cette crainte: les têtes des enfants sont trop petites pour les casques adultes. Mais certains constructeurs envisagent déjà la fabrication de casques pour enfants… "

C’est une évolution inquiétante. Il s'agit là d'un exemple de mettre en danger la santé de jeunes enfants qui sont plus vulnérables aux risques du rayonnement des fréquences radio émis par de tels équipements comme les casques de réalité virtuelle.

15 mai 2016

Ces enfants vivent sans écran ni tablette

Ces enfants vivent sans écran ni tablette. Les belles photos de Niki Boon.
par Axel Leclercq, positivr.fr, 14 avril 2016

Ces superbes images en noir et blanc transpirent l'énergie, le bonheur et la liberté. Un choix de vie original... mais terriblement inspirant !

Après avoir longtemps travaillé comme physiothérapeute en Ecosse, Niki Boon a fait le choix de revenir s’installer dans son pays natal, la Nouvelle-Zélande. Là, elle a pu fonder une famille, mais aussi renouer avec ses deux passions : la nature et la photo noir et blanc. Et quand Niki Boon mélange ses trois raisons de vivre, ça donne des images absolument magnifiques !

Avec ses quatre enfants, Niki Boon vit dans une propriété de 4ha vierges de toute technologie moderne. Chez elle, il n’y a ni télévision, ni internet, ni smartphone, ni tablette… Rien que le nécessaire. Résultat ? Ses enfants ne s’ennuient pas une seconde et Niki Boon ne se lasse jamais de les photographier dans leurs activités favorites !

Car, quand les enfants n’ont rien d’autre à faire que de s’inventer des jeux, il n’y a rien qui peut les arrêter ni brider leur imagination : ils vivent leur liberté à fond… et avec énergie ! Et pour une maman qui aime la photo, c’est juste le bonheur !

14 mai 2016

Suisse : Conseil fédéral : Réduire le nombre de prestations médicales inefficaces et inefficientes

Réduire le nombre de prestations médicales inefficaces et inefficientes
Confédération suisse, Administration fédérale Berne, 4 mai 2016

Le Conseil fédéral entend faire réévaluer systématiquement l'utilité des technologies de santé et des prestations médicales et, ainsi, augmenter l'efficience et la qualité dans le système de santé. Il s'agit d'intensifier l'identification des prestations inefficaces ou inefficientes afin de les exclure du remboursement par l'assurance obligatoire des soins (AOS). Les ressources nécessaires pour l'évaluation des technologies de santé (HTA, Health Technology Assessment) à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) devront être renforcées.

La loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal) établit que toutes les prestations remboursées par l'assurance obligatoire des soins (AOS, assurance de base) doivent satisfaire aux critères d'efficacité, d'adéquation et d'économicité, et qu'elles doivent être réexaminées périodiquement à l'aune de ces critères. Parmi ces prestations, on trouve notamment des médicaments, des analyses de laboratoire, des moyens et appareils ainsi que des procédés médicaux diagnostiques et thérapeutiques.

Conférences médicales gratuites sur l’électrosmog (13 août à Montréal)

Dre Rina Bray, directrice médicale
de l'Environmental Health Clinic
affiliée à l'Université de Toronto.
Conférences médicales gratuites sur l’électrosmog (13 août à Montréal)
par André Fauteux, Editeur et Rédacteur en chef, maisonsaine.ca, 12 mai 2016

Le magazine La Maison du 21e siècle est fier de présenter cet été les conférences de deux professeurs de médecine très respectés, la Dre Riina Bray de l’Université de Toronto et le docteur en physique Paul Héroux de l’Université McGill. Ces conférences, sur le traitement de l’électrohypersensibilité et sur les effets néfastes des faibles expositions chroniques aux champs électromagnétiques (CEM), compteront parmi les allocutions les plus attendues dans le cadre de la Foire Écosphère Montréal, le samedi 13 août 2016, au Parc Jarry. (Obtenez une récompense – dont des produits biologiques Druide – de valeur équivalente à votre don en nous aidant ici à financer la diffusion de ces conférences ainsi que d’autres.)

Notre conférencière vedette Dre Riina Bray, directrice médicale de la Clinique de santé environnementale du Women’s College Hospital, à Toronto, prononcera son allocution en anglais, de 12:30 à 14h. Son thème : Essais et tendances en matière de soins aux patients atteints d’hypersensibilité électromagnétique offerts à l’Environmental Health Clinic (EHC) de l’Ontario. Voici ce dont elle compte parler.

13 mai 2016

France : Pollution délibérée du ciel : plainte au Procureur de la République

Pollution délibérée du ciel : plainte au Procureur
Publié par Ciel Voilé, 
12 mai 2016

Monsieur Le Procureur De La République
Tribunal de Grande Instance
40 Boulevard Carnot
13100 Aix En Provence

Simiane Collongue - avril 2016

Lettre RAR

Objet: demande d’enquête sur les épandages aériens sur la population

Monsieur,

Je vous adresse ce courrier afin de vous informer d’une situation, qui commence à préoccuper beaucoup de personnes, (citoyens) qui sont malades, (handicap respiratoire, fatigue intense, dégradation musculaire atrocement douloureuse )!!! Perte de mémoire, maladies qui augmentent (fibromyalgie, myalgie à ce jour les cas sont sérieusement en augmentation), une amie est traitée à l’hôpital. Je suis atteint d’handicap musculaire qui me dégrade physiquement et, m’empêche de dormir.

Perturbateurs endocriniens : les bons gestes à adopter

Pour le maquillage, il est recommandé de
se trouver vers des produits marqués de
l'Ecolabel européen.   (Cultura Creative/
Ingolf Hatz)
Perturbateurs endocriniens : les bons gestes à adopter
par Christine Mateus, leparisien.fr,  12 mai 2016

LE FAIT DU JOUR. Des médecins lancent ce jeudi une campagne de prévention contre ces substances qui détraquent notre organisme.

Impossible d'éviter totalement l'exposition aux perturbateurs endocriniens, toutefois elle peut être considérablement diminuée en suivant quelques conseils.

Je meuble mon appartement

Confortable et pratique ne doivent pas être les seuls critères pour choisir son mobilier.

Au salon, attention au canapé et aux tapis qui ont pu être traités avec des composés perfluorés, des perturbateurs de la glande thyroïde qui causent, entre autres, la naissance de bébés de petit poids. On les retrouve aussi très souvent dans les tissus des meubles qui les rendent résistants aux taches et au feu. Préférez donc les meubles en bois plein.

Bébé arrive, je prépare sa chambre

Les enfants en bas âge sont particulièrement sensibles aux substances nocives : privilégiez les peintures ou les enduits naturels. Evitez les revêtements plastifiés pour le sol et les murs : ils peuvent contenir des phtalates, une famille de substances chimiques que l'on trouve dans quasiment tous les objets en polychlorure de vinyle (PVC) tels que les jouets. Ils perturbent le système reproducteur et pourraient favoriser les tumeurs du foie et les cancers hormono-dépendants tels que le cancer du sein. Revenons aux jouets. Difficile en effet de faire plaisir à son enfant uniquement avec des jouets en bois brut sans vernis. Solution ? Variez les joujoux pour éviter le tout-plastique.

Cosmétiques, produits ménagers : des médecins alertent sur les poisons du quotidien

Cosmétiques, produits ménagers : des médecins alertent sur les poisons du quotidien
par Claudine Proust , leparisien.fr, | 12 mai 2016


LE FAIT DU JOUR. Des médecins lancent ce jeudi une campagne de prévention contre ces substances qui détraquent notre organisme.

Incolores, pas toujours inodores et loin d'être indolores, les perturbateurs endocriniens se nichent tout autour de l'homme moderne. Dans l'air qu'il respire : en attestent les résultats dévoilés mercredi d'une campagne de mesures menée par Airparif durant tout 2014, en Ile-de- France.

Une quarantaine de pesticides y flottent en permanence dans l'atmosphère, à la ville comme aux champs. Sous abri, ce n'est pas mieux. De la poêle où l'on cuit son steak, de la salade qui l'agrémente, à la peinture égayant la chambre d'enfant, en passant par le produit ménager avec lequel on croit tout assainir, ou la teinture dont on colore ses cheveux, ils sont là : invisibles ennemis qui détraquent notre système endocrinien, cette tour de contrôle hormonale de l'organisme. Avec des dégâts déjà constatés sur notre santé et une amplification à venir : fertilité en berne, maladies métaboliques en hausse et bébés déjà pollués in utero.

La médecine du Big Data n'est pas sans danger

Le professeur Jean-Pierre Hubaux (EPFL) est un pionnier
de la confidentialité des informations génomiques.  Il a été
mandaté pour sécuriser la Biobanque Institutionnelle de
Lausanne, qui stocke déjà l'ADN de plus de 20'000
Vaudois dans des congélateurs. Image:  Patrick Martin
La médecine du Big Data n'est pas sans danger
par Marie Nicollier, Tribune de Genève,
9 mai 2016

Médecine génomiquela Biobanque institutionnelle de Lausanne rattachée au CHUV stocke les échantillons sanguins de 23'536 personnes.

L’avènement de la médecine du Big Data exploitant notre matériel génétique est proche. Ses munitions: l’ADN de volontaires, stocké dans des biobanques en vue de percer les mystères de certaines maladies, prédire leur évolution et développer des traitements personnalisés. Comment assurer la protection de ces données hautement sensibles? Comment les mettre à disposition des chercheurs tout en rendant impossible l’identification du patient? Le sujet fait suer les spécialistes de la sécurité informatique aux quatre coins du monde.

12 mai 2016

Ondes : Robin des Toits attaque l’Etat en Justice

Ondes : Robin des Toits attaque l’Etat en Justice 
Robin des Toits, 12 mai 2016

Par courrier en date du 24 Novembre 2015, Robin des Toits a demandé au Premier ministre d’abroger certaines dispositions du décret 2002-775 du 3 Mai 2002 fixant les valeurs limites d’exposition du public aux ondes électromagnétiques puisque ce décret est illégal car contraire au principe de précaution.

Le Premier ministre n'a pas répondu à cette demande, signifiant par là un refus implicite.

C'est ce refus qui est contesté devant le Conseil d’État de façon que l’État soit contraint d'abroger ces valeurs limites d'exposition illégales et fixe de nouvelles normes respectant le principe de précaution.

De nombreuses études scientifiques démontrent aujourd'hui les risques potentiels des ondes électromagnétiques à des niveaux bien inférieurs aux seuils fixés par le décret de 2002.

11 mai 2016

Suisse : Essert-Pittet lutte contre une antenne

"Nous ne voyons donc pas l’utilité d’une nouvelle installation, qui plus est à l’intérieur du village et à moins de 150 mètres d’une école."

Essert-Pittet lutte contre une antenne
par Laureline Duvillard, 24 heures, 10 mai 2016

Téléphonie : Le Tribunal cantonal a forcé le village à octroyer le permis de construire d’une nouvelle installation destinée à Sunrise et Salt. La Commune veut faire recours.

La Commune d’Essert-Pittet et ses 164 habitants font office de petit village gaulois dans le combat qui l’oppose à Sunrise et à Salt. Et elle vient de subir un cuisant revers. Dans un arrêt du 18 avril, la Cour de droit administratif et public oblige les autorités à accorder aux deux opérateurs le permis de construire d’une nouvelle station de base de téléphonie mobile, d’une hauteur de 25 mètres, sur un terrain privé à l’extrémité nord du village. Un permis que la Municipalité avait refusé en raison des 46 oppositions déposées lors de la mise à l’enquête, principalement dues au fait que la localité compte déjà une antenne de 16 mètres, exploitée par Swisscom, qui accepte de la partager avec Sunrise et Salt.

Suisse : Collombey-Muraz teste un modèle de ville du futur

[Du Wi-Fi partout : un enfer pour les personnes électrohypersensibles - et l'occasion d'exposer la population en générale au rayonnement électromagnétique : "Le «smartcity» prévoit effectivement la mise à disposition, dans l’ensemble de l’espace public, d’une connexion Internet très puissante. «Avec le signal émis par nos appareils, 900 personnes pourraient regarder des films en streaming en même temps.»]

Collombey-Muraz teste un modèle de ville du futur
par Lucie Monnat, Tribune de Genève, 
5 mai 2016


Innovation :  La commune valaisanne teste un système de «smart city», pionnier en Europe.

Belle opportunité

L’arrivée à Collombey-Muraz de Wells Lighting, une entreprise coréenne leader sur le marché du LED, représente une belle opportunité. L’entreprise a choisi pour implanter son premier siège européen la commune valaisanne pour sa situation centrale - à 60km seulement de l’aéroport de Genève - et pour son côté moins procédurier que les grandes villes. Le siège de Collombey-Muraz est destiné à devenir le premier centre marketing et opérationnel sur le Vieux-Continent. Wells Lighting compte y investir une centaine de millions d’ici à 2021, et créer quelque 80 places de travail d’ici 2017. Un joli réconfort après la fermeture en 2015 de la raffinerie Tamoil, qui a coûté plus de 250 emplois à la commune.

L'exposition systématique de la population mondiale à l'électropollution est une violation du Code de Nuremberg

(Choix d'image par la Rédactrice de "Mieux Prévenir")
Extrait du bulletin no. 56 de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique
10 mai 2016 - http://www.cqlpe.ca/

Si vous vous demandez s'il existe une loi internationale interdisant de prendre les citoyens pour des cobayes sans leur consentement, une loi sur laquelle nous pourrions nous appuyer pour nous défendre, puisque la majorité de la population est irradiée sans être dûment informée des risques et sans pouvoir donner son consentement éclairé, il y a le Code de Nuremberg et le Statut de Rome qui a été rédigé par la suite et signé par le Canada en 1998 - voir 124 countries are States Parties to the Rome Statute of the International Criminal Court - "Signature status: Canada signed the Rome Statute on 18 December 1998. Ratification and Implementation Status: Canada deposited its instrument of ratification of the Rome Statute on 7 July 2000." - Tiré de http://bit.ly/1SUUDgB - Pour lire le Statut de Rome, cliquer ICI (téléchargement très lent!).

Malheureusement, cela ne s'applique pas directement au problème de l'exposition systémique de toute la population mondiale à cette électropollution, puisque le Statut de Rome concerne uniquement les « expériences médicales acceptables ». Mais la lecture du Code de Nuremberg (voir plus bas) offre néanmoins une perspective utile pour comprendre à quel point il est immoral, à défaut d'être criminel en vertu d'une loi, de favoriser ainsi l'exposition de pratiquement toute la population mondiale à un contaminant électromagnétique qui devrait maintenant être considéré comme un agent cancérogène avéré...

Advergames: on ne joue pas avec la nourriture

Parler du marketing aurait toute sa place dans les
familles et à l'école.  Jean-Luc Barmaverain
Notre commentaire : Cette pratique nuit aux enfants pas seulement en les attirant vers les produits alimentaires malsains, mais aussi en les encourageant davantage d'utiliser les tablettes et les smartphones dès une jeune âge - et donc, les exposant au rayonnement des ondes électromagnétiques, surtout nocives pour les jeunes enfants. J'invite les lecteurs en Suisse à commenter sur cet article ici, mieux, à écrire à la Fédération romande des consommateurs afin de l'informer des risques de l'exposition des jeunes enfants à ce rayonnement (classifié par le Centre international de recherche sur le cancer "peut-être cancérogène pour l'homme,"), une réalité trop souvent ignorée par des consommateurs.  
(Courriel : info@frc.ch)

Advergames: on ne joue pas avec la nourriture
par Aude Haenni, Mieux Choisir (magazine de la Fédération romande des consommateurs), 3 mai 2016

Internet et smartphones s’empoignent presque au berceau! L’industrie agroalimentaire l’a compris et s’est engouffrée dans le jeu vidéo pour promouvoir marques et produits. Décryptage.

Les yeux rivés à l’écran, il tapote frénétiquement sur son smartphone. Vous pensez que votre enfant joue sur Minecraft, Clash of Clans ou Candy Crush? Eh bien non, l’objet de toute son attention est une mascotte qu’on retrouve généralement sur des biscuits ou des yogourts à boire… Bienvenue dans le monde pas merveilleux de l’advergame, cette pub qui avance masquée.

9 mai 2016

Canada: Alberta: Des feux de forêt dantesques ravagent la capitale canadienne du pétrole

MIS A JOUR : La progression de l'incendie à Fort McMurray est ralentie, ont annoncé ce dimanche 8 mai les autorités locales. Au total, depuis la semaine dernière et le déclenchement des feux dans la province canadienne de l'Alberta, 1 600 km2 de fôrets sont partis en fumée. Autres chiffres impressionnants, 100 000 personnes ont été évacuées et 1 600 habitations auraient été touchées.

Des feux de forêt dantesques ravagent la capitale canadienne du pétrole
par Clara Baillot (Reporterre), 5 mai 2016

[Lire aussi, "En Alberta, « l’avènement d’une humanité... inhumaine » "  du 21 mai 2015 / Entretien avec Nancy Huston, célèbre romancière et essayiste, originaire de l’Alberta.]

Depuis plusieurs jours, les flammes ravagent la ville de Fort McMurray dans la province de l’Alberta au Canada. Mercredi 4 mai, ses 88.000 habitants ont été évacués. Construite pour exploiter une des plus grandes réserves de sables bitumineux au monde, la ville pourrait bien être totalement réduite en cendres.

Moncton, Canada, correspondance

Imaginez Poitiers ravagée par les flammes, entièrement évacuée et menacée de disparition. C’est la situation de Fort McMurray au Canada. Depuis dimanche, des feux de forêts, alimentés par un temps chaud, sec et venteux, engloutissent cette ville construite au beau milieu d’une forêt boréale et devenue le plus grand chantier d’extraction pétrolière de la planète.

France : Perturbateurs endocriniens : des médecins alertent les femmes enceintes

poznyakov/epicturia
Perturbateurs endocriniens : des médecins alertent les femmes enceintes
par Julien Prioux, pourquoidocteur.fr, 
7 mai 2016

L’association "Alerte des médecins sur les pesticides" lance une campagne sur les perturbateurs endocriniens. Elle vise à protéger les couples désirant un enfant.

« Perturbateurs endocriniens : la société doit protéger les femmes enceintes et leurs bébés », c'est le message de l'action initiée par l’association « Alerte des médecins sur les pesticides » qui va lancer bientôt une campagne d'information sur les perturbateurs endocriniens. Elle vise à protéger les femmes enceintes et leurs bébés.
« Parce qu'il est temps de traduire les données de la recherche en objectifs de prévention, des associations de médecins endocrinologues, généralistes, gynécologues obstétriciens ainsi que deux services hospitaliers (1) s’associent pour lancer une campagne de sensibilisation des jeunes couples désirant un enfant », écrivent ces médecins dans un communiqué.

Des conseils aux futures parents

7 mai 2016

Le fonctionnement de l'être humain, qui est électrique, peut être perturbé par les champs électromagnétiques


Le fonctionnement de l'être humain, qui est électrique, peut être perturbé par les champs électromagnétiques
par André Chappuis et Anton Fernhout, alerte.ch, mai 2016

Le corps humain est un « appareil » électronique sophistiqué et, comme nos objets électroniques, son fonctionnement est susceptible d'être perturbé par des agressions d'origines techniques, dont les champs électromagnétiques. Ces perturbations sont à l'origine de l'électro-hypersensibilité et d'autres maladies « environnementales » liées à notre vie moderne. Télécharger l'article par André Chappuis et Anton Fernhout, Association Romande Alerte.

L'être humain est fait de telle sorte qu'il puisse subsister et se perpétuer dans la nature en résistant aux conditions extrêmes qui peuvent se présenter : grandes chaleurs sous les tropiques et grand froid à l'intérieur des cercles polaires ou en altitude, mais il n'est pas prévu pour résister à la plupart des pollutions provoquées par notre civilisation occidentale et il en subit certains dommages. Les « maladies environnementales » sont très variées et peu maîtrisées par le secteur médical. Elles peuvent trouver leur origine dans la pollution chimique (par exemple les pesticides, métaux lourds, additifs dans certains aliments, médicaments et dentifrices, etc.) dans l'augmentation de la radioactivité (accidents dans les centrales nucléaires, essais nucléaires, etc.), l'absorption de substances nocives (tabac, drogues, alcool, etc.), l'augmentation du bruit, et tant d'autres agressions induites par notre mode de vie moderne. Un facteur relativement récent et encore largement ignoré est l'augmentation de la pollution électromagnétique, telle que produite par le Wi-Fi, le DECT et la téléphonie mobile. Quelques traitements de chimiothérapie ont un impact durable sur les fonctions cognitives car certaines de leurs molécules sont des plus toxiques pour le cerveau.1

6 mai 2016

Une écolière électro-hypersensible retrouvée morte

6 MAI 2016 : La mère de Jenny Fry vient d'écrire l'histoire (en anglais) de sa fille qui a été retrouvée pendue à un arbre près de son domicile le 11 juin 2015.  Jenny a souffert d’électro-hypersensibilité et se cachait dans les salles de classe inutilisées dans l’école pour travailler et échapper au WiFi.  Sa mère  avait parlé à un enseignant responsable de l’école à propos de la sensibilité de Jenny mais il avait dit qu’il y a beaucoup d’informations disponibles prétendant que le WiFi est sans risques.  Les parents de Jenny sont maintenant en campagne pour retirer le WiFi des crèches et des écoles.  Lire "Why Die for Wi-Fi?  My Child Did - Will Yours?".

Une écolière retrouvée morte après avoir développé une allergie au WiFi
anguillesousroche.com, 1er décembre 2015

Une écolière de 15 ans a été retrouvée morte après avoir développé une allergie au WiFi qui a fait de sa vie un enfer.

Jenny Fry a souffert d’électro-hypersensibilité (EHS), qui lui a fait ressentir une grosse fatigue, des maux de tête et des problèmes de vessie, selon ses parents.

D’autres symptômes de l’EHS comprennent des nausées, des palpitations, la dépression et des problèmes de peau.

La mère de Jenny, Debra Fry, a dit que ses symptômes sont apparus parce qu’elle était allergique aux connexions Internet sans fil de son école.

Le corps de Jenny a été retrouvé pendu à un arbre à Brooke Woods, près de son domicile dans Chadlington, Oxfordshire, à 16h20 le 11 juin.

Sa mère a dit : «Jenny est morte après avoir demandé de l’aide. Elle a envoyé un texto à son amie en lui disant qu’elle avait l’intention de mourir, et lui a dit où elle se trouvait. Si elle avait eu l’intention de se suicider, elle n’aurait pas dit où elle était. Malheureusement son amie n’avait pas son téléphone et n’a pas vu le message à temps ».

Swisscom va installer des antennes sous les routes

[Mauvaises nouvelles pour les personnes électrosensibles, les enfants et les bébés...]

"C’est en 2020 que devrait apparaître la 5G, très certainement d’abord chez Swisscom, avec un débit théorique possible de 1 Go/s, soit environ cinq fois le débit actuel."

Swisscom va installer des antennes sous les routes
par Anouch Seydtaghia, Le Temps, 
8 octobre 2015

L'opérateur placera des cellules de téléphonie mobile sous le bitume à Lausanne, Bâle et Zurich

C’est une première mondiale, a affirmé jeudi Swisscom. D’ici quelques semaines, l’opérateur installera des antennes de téléphonie mobile sous les routes. Dans le cadre d’une nouvelle mise à jour de son réseau, Swisscom a décidé d’explorer cette voie pour éviter un engorgement du fait de l’explosion du volume de données transmises. Il n’y a pour l’heure pas de risque de saturation, a voulu assurer l’opérateur lors d’un événement jeudi à Zurich, mais la législation suisse demeure trop contraignante pour lui.

5 mai 2016

France : Areva : D'anomalies en falsifications, le dangereux déclin de la filière nucléaire française

Areva : D'anomalies en falsifications, le dangereux déclin de la filière nucléaire française
michele-rivasi.eu, 3 mai 2016

L’audit mené après la découverte d’une « anomalie » sur la cuve de l’EPR de Flamanville a révélé des incohérences dans les dossiers de fabrication des composants nucléaires sur le site d’Areva au Creusot. Selon les informations recueillies par les Échos, il pourrait s’agir de falsifications.

Réaction de Michèle RIVASI, eurodéputée écologiste: « Depuis le début de l’affaire de la cuve du réacteur de l’EPR de Flamanville, les révélations se suivent et ne se ressemblent pas. L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) n’avait été informée qu’en 2015 des anomalies dans la cuve, par un document d’Areva datant de…2010 ! L’entreprise la moins rentable de France avait donc sciemment dissimulé ces informations à l’ASN, alors même que l’ensemble des pièces des cuves des réacteurs français ont été construits dans la même usine du Creusot.

Le glyphosate visé par une plainte en France

glyphosat_krebserregend_who_bfr_offener_brief
Photo: dpa
Le glyphosate visé par une plainte en France
par Romain LouryJournal de l'environnement, 3 May 2016

L’association Générations futures a annoncé le dépôt prochain d’une plainte en justice, pour mise en danger de la vie d’autrui et tromperie aggravée. Un article de notre partenaire, leJournal de l’Environnement.

Après les justices autrichienne et allemande début mars, voici la justice française à son tour saisie du dossier glyphosate par Générations futures, qui s’apprête à déposer sa plainte «dans les jours qui viennent», a indiqué son porte-parole François Veillerette au JDLE.

Comme les plaintes déposées début mars à Vienne et à Berlin, celle-ci vise l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR, l’Allemagne est l’Etat membre rapporteur du dossier glyphosate) et le Glyphosate Task Force (GTF), groupement de fabricants du produit cornaqué par Monsanto –celle déposée à Vienne ne visait pas le GTF, mais seulement Monsanto.

4 mai 2016

#TTIPleaks : le droit de savoir… à quelle sauce on veut nous manger

Projection des documents secrets sur la Reichstag, en
Allemagne.  
© Daniel Müller / Greenpeace
#TTIPleaks : le droit de savoir… à quelle sauce on veut nous manger
Greenpeace France, 2 mai 2016

Greenpeace Pays-Bas dévoile aujourd’hui environ les deux tiers du texte confidentiel [EN] des négociations du traité de libre-échange entre l’Europe et les États-Unis, confirmant les pires craintes sur ce qu’il recèle en termes de menace pour l’environnement et la santé et révélant la pression exercée par les négociateurs américains.

Le TTIP, c’est quoi ?

Depuis presque trois ans est négocié dans le plus grand secret le traité de libre-échange entre les États-Unis et l’Union européenne, plus connu sous le nom de traité transatlantique ou encore TTIP ou TAFTA (Transatlantique Free Trade Agreement).

Extrait de "Comment naissent les maladies" par Pr Dominique Belpomme : Les enfants exposés aux champs électromagnétiques

Comment naissent les maladies... Et que faire pour rester en bonne santé
par Dominique Belpomme, avril 2016

Extrait du livre à propos des enfants exposés aux champs électromagnétiques (pp. 218-219)

"C'est chez l'enfant, en raison de son extrême vulnérabilité, que la survenue de troubles majeurs liés aux champs électromagnétiques est le plus à redouter.  J'ai vu en consultation des gamins de deux à trois ans et même des nourrissons de trois à quatre mois hurler de douleur en montrant leur tempe avec leurs doigts, lorsque par hasard, ils se trouvaient à proximité d'une borne Wi-Fi.  J'ai examiné des enfants plus grands et des adolescents présentant des maux de tête, des troubles de l'attention, de la concentration et de la mémoire, alors qu'il m'était rapporté qu'à l'école, au collège ou au lycée, là où on venait d'installer une antenne relais ou des ordinateurs avec Wi-Fi, l'enseignant ne comprenait pas pourqoui ces enfants ou adolescents présentaient une dyslexie ou des troubles du comportement.  Or l'intolérance chez l'enfant peut devenir telle que celui-ci, ne pouvant plus pénétrer dans sa classe, refuse purement et simplement d'aller à l'école.  A terme, il est clair que le risque de psychose ne peut être exclu, bien qu'en l'état actuel de nos connaissances nous n'en ayons pas la preuve.

Nanoparticules dans nos assiettes: le Grand Secret!

Excellente émission de la RTS Suisse, "Bon Entendeur".  Cliquez ici.

Nanoparticules dans nos assiettes: le Grand Secret!
rts.ch, 3 mai 2016

On les retrouve dans notre alimentation et dans des centaines d’objets de notre quotidien. Pourtant, elles passent complètement inaperçues. Et pour cause ! Les nanoparticules, dont la taille est 100'000 plus petite qu’un cheveu, peuvent avoir des propriétés étonnantes. Toutefois, ces nanomatériaux ne sont que très rarement indiqués dans la liste des composants d’un produit. Et surtout, on ne sait pas à quel point ils présentent des risques pour la santé des consommateurs.

Les nanos quoi?

Des nanoparticules de synthèse, on en trouve dans des articles de sport, des textiles, des cosmétiques ou encore dans l'alimentation. Fabriquées par des ingénieurs moléculaires, ces particules extrêmement petites ont des propriétés très intéressantes dans nombre de domaines et leur avenir économique et scientifique paraît radieux. Le problème, c’est qu’il en existe des centaines, toutes différentes, et qu’elles suscitent le débat: leur définition-même pose problème. Leur(s) risque(s) potentiels pour la santé sont encore peu connus, et le retard des réglementations officielles inquiète. Pour mieux comprendre, nous avons soumis quelques produits au Professeur Yves-Jacques Schneider, président de l'Institut des sciences de la vie à l'Université Louvain-la-Neuve en Belgique.

De la toxicité des nanoparticules

Différentes expériences et recherches montrent que certaines nanoparticules traversent les barrières naturelles de notre corps. Par ingestion ou par inhalation, ces nanos peuvent pénétrer jusqu’à l’intérieur de nos cellules. Quelles sont les réactions de notre organisme? A quelles doses sommes-nous exposés?

3 mai 2016

Syngenta mis à nu dans un livre noir

Ueli Gähler (Multiwatch) et Celso Barbosa (Mouvement
des sans-terre du Brésil) unis face à Syngenta.  CKR
Recueil de presque 140'000 signatures pour la pétition exhortant le Président Obama d'empêcher la méga-fusion entre Syngenta et ChemChina. 

Syngenta mis à nu dans un livre noir
par Christophe Koessler, Le Courrier, 2 mai 2016

Monsanto a un frère jumeau en Suisse. La firme Syngenta s’attire les mêmes critiques que son aîné, et collectionne des «affaires», désormais réunies dans un livre noir.

Ce n’est pas un polar mais il en partage la noirceur. L’imposant ouvrage de 300 pages Le livre noir de Syngenta1, rédigé par la coalition d’ONG et de syndicats Multiwatch2, passe en revue les activités contestées de la multinationale domiciliée à Bâle. Ainsi que nombre d’affaires dans lesquelles s’est illustré ce champion de l’agroindustrie.

Parmi d’autres: la production de pesticides toxiques, dont le redoutable Paraquat, et leur impact sur la santé et l’environnement, son recours systématique au travail temporaire, sa responsabilité dans l’assassinat d’un paysan au Brésil (lire ci-dessous), son implication supposée dans le coup d’Etat de 2012 au Paraguay et son rôle probable dans l’hécatombe des abeilles en Europe et aux Etats-Unis3.

2 mai 2016

Suisse : Face aux pesticides toxiques, des collectivités passent au vert

Face aux pesticides toxiques, des collectivités passent au vert
par Philippe Mach et Katharina Kubicek, rts.ch, 
1er mai 2016


Herbicides au glyphosate et insecticides aux néonicotinoïdes: si les pouvoirs politiques tardent à reconnaître la nocivité de ces substances, de nombreuses collectivités ont d'ores et déjà abandonné leur usage. Mise au point a mené l'enquête.

L'Union européenne doit se décider le 19 mai prochain d'interdire ou de prolonger pour 10 ans l'usage comme désherbant du glyphosate - récemment jugé cancérogène probable par l'OMS et principe actif du Round Up de Monsanto. De son côté, la Suisse attend la décision de Bruxelles. Or, des collectivités et enseignes romandes ont pris les devant, en renonçant aux pesticides, a constaté Mise au point dans son enquête diffusée dimanche.

L'ONG Greenpeace a d'ailleurs commencé à répertorier les communes vaudoises et genevoises qui continuent d'utiliser du glyphosate.

Morges, commune modèle