Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

25 mai 2017

Les révoltés des ondes (article de 2008 publié par Le Monde Magazine)

Les révoltés des ondesPar notre envoyé spécial en Suède, Laurent Carpentier, Le Monde Magazine, 2 May 2008

En Suède, ils sont reconnus comme électrosensibles : Sylvia, Lars, Per ou Eva sont malades et se protègent. La cause des démangeaisons, des migraines ou des vertiges dont ils souffrent ? Eux accusent les ondes électromagnétiques, les scientifiques sont divisés. C'est le côté obscur des nouvelles technologies. Rencontres.

Avant de prendre le volant de sa Skoda rouge qui file sur les rocades de la banlieue de Stockholm, Ann a passé son casque antiradiations. Une sorte de moustiquaire, dont le grillage en argent la protège des micro-ondes répandues dans l'univers : portables, antennes relais, Wi-Fi… "Il y a d'abord cette chaleur qui me brûle le visage, et puis viennent les problèmes de concentration, je perds le fil et je perds mes mots, ma pensée devient confuse… Ce n'est pas quelque chose qu'on voudrait voir arriver pendant que je conduis…" Euh… non, on ne voudrait pas. Ann Rosenqvist Atterbom est "électrosensible". Cette grande femme au visage doux et aux épaules larges, dont les cheveux blonds se sont couverts du gris des années, présente les mêmes symptômes que les enfants des écoles françaises dont on a équipé les toits d'antennes relais. Elle se plaint des mêmes maux que les bibliothécaires de la Ville de Paris après l'installation de bornes Wi-Fi dans leurs locaux au mois d'août 2007 : migraines, érythèmes, nausées, troubles de la concentration, vertiges, palpitations, fourmillements… Partout dans le monde s'élèvent des voix, qui par milliers disent ainsi souffrir du support invisible des nouvelles technologies : les ondes électromagnétiques. La différence, en Suède, c'est qu'on ne dit plus que ces gens sont fous. On a admis depuis longtemps que leur mal était pour eux un handicap et qu'il devait être traité comme tel. En attendant de comprendre pourquoi.

24 mai 2017

L'électrohypersensibilité (EHS)

L'électrohypersensibilité (EHS)
Lettre du Jour, Courrier, Tribune de Genève, 24-25 mai 2017

Un grand merci à l’équipe du Temps présent pour l’émission, « Etre connecté peut nuire gravement à la santé ». Cet excellent documentaire a donné une voix aux personnes électrohypersensibles (EHS), largement marginalisées par un environnement saturé des ondes et une société accroc aux gadgets sans fil. En Suède, l’EHS est reconnue comme une invalidité fonctionnelle. C’est l’environnement qui est malade, pas la personne EHS.

Genève peut faire beaucoup plus pour aménager les lieux pour accommoder les personnes sensibles : immeubles, lieux de loisir et de travail, centres médicaux sans ondes. Au lieu de faire installer le Wi-Fi dans les transports publics, les TPG devraient bannir les appels téléphoniques – déjà une nuisance pour tout le monde.

Chacun de nous devrait apprendre à être plus attentif à la souffrance des autres : éteindre le Wi-Fi lorsqu’il n’est pas utilisé, surtout la nuit, dans les habitations et le smartphone en présence de nos voisins et nos amis EHS et particulièrement, de jeunes enfants, plus vulnérables aux ondes.

Nous ne devrions pas nous laisser être dominés par la technologie, contribuant à un monde où « l’argent est roi et notre santé est secondaire ». Le degré de civilisation d’une société est jugé par la compassion qu’elle étend à ses membres les plus vulnérables.

par Meris Michaels

Qui cherche des puces (magnétiques)?

Qui cherche des puces (magnétiques)?
par Luzia Mattmann/Christian Chevrolet, bonasavoir.ch, 19 mai 2017

Les experts doutent qu'une simple puce magnétique puisse protéger des ondes émises par un téléphone portable. Elles sont pourtant légion.

Le principe paraît simple: pour se protéger des ondes émises par les téléphones portables, il suffit de coller sur la coque de l'appareil une puce magnétique. L'une des dernières en date s'appelle «Vita-Chip». Proposée par la société Swissmedtechsolutions, à Winterthour, elle contient des cristaux et de la magnétite censés «harmoniser» les ondes et se vend 63 fr. 

22 mai 2017

"Mon fils a été trop exposé aux écrans, il souffre aujourd'hui de troubles autistiques"

"Mon fils a été trop exposé aux écrans, il souffre aujourd'hui de troubles autistiques"
Propos recueillis par Paulina Benavente, rmc.bfmtv.com, 18 mai 2017

Selon Anne-Lise Ducanda, médecin de PMI (protection maternelle et infantile), les jeunes enfants trop exposés aux écrans pourraient développer de sérieux troubles comportementaux. C'est ce qui est arrivé à Ivan, 4 ans. Son père, Philippe raconte, pour RMC.fr

Philippe a 38 ans. Il est le père d'Ivan, 4 ans qui est aujourd'hui victime de troubles autistiques après avoir été trop exposé aux écrans.

"Je suis installateur et intégrateur d'écrans. Et je suis aussi papa de deux enfants de 9 et 4 ans. Comme c'est mon métier, j'ai un certain nombre d'équipements, une facilité d'accès à ces équipements.

Mon fils de 4 ans présente aujourd'hui des troubles du spectre autistique. Il a des troubles de relation aux autres. Il est évident qu'avec le métier que j'exerce, j'ai pu très rapidement faire le lien. Un enfant victime du marketing peut devenir très rapidement accro à ces tablettes et à ces écrans. Et ça les coupe complètement du monde.

Concrètement, il a un retard important du langage. Il a des phénomènes proches de l'autisme, des troubles du comportement et de la relation. On a vu plusieurs spécialistes qui nous ont dit qu'il n'était pas autiste. Mais malgré tout, il est suivi par un psychomotricien, par un neuropédiatre et il en a besoin. Il est dans un spectre du trouble autistique qui s'élargit de jour en jour.

Téléphonie mobile : les normes actuelles sont-elles protectrices ?

Téléphonie mobile : les normes actuelles sont-elles protectrices ?
par Virginie Bagouet, APMNews,
17 mai 2017, publié sur le blog de Marc Arazi

PARIS, 17 mai 2017 (APMnews) – Certaines des normes actuellement appliquées aux téléphones portables ne seraient pas protectrices, selon un médecin militant, Marc Arazi, qui a récemment mené une action judiciaire pour que soient rendus publics les noms d’appareils qui dépassaient les seuils lorsqu’ils étaient placés au contact du corps.

Le débit d’absorption spécifique (DAS) indique la quantité d’énergie reçue par l’usager d’un appareil radioélectrique lorsqu’il fonctionne à pleine puissance pendant quelques minutes. L’absorption des champs électromagnétiques entraîne une élévation de température des tissus. Afin de prévenir cet effet thermique, des valeurs seuils ont été imposées.

Dans l’Union européenne, le DAS tête et le DAS tronc doivent être inférieurs à 2 W/kg, le DAS membre inférieur à 4W/kg. Le DAS tête est « très cadré », il intègre deux postures standardisées au contact de l’oreille et près de la bouche, a indiqué mardi à APMnews Gilles Brégant, directeur de l’Agence nationale des fréquences (ANFR). L’industriel doit faire figurer cette mesure de DAS tête sur les notices de leurs appareils. Globalement, le DAS tête a diminué, il est en moyenne égal à 1W/kg, selon le directeur de l’ANFR.

19 mai 2017

"N'importe quel jouet peut devenir une arme"

Reuben Paul
PAYS-BAS «N'IMPORTE QUEL JOUET PEUT DEVENIR UNE ARME»
Le Matin / afp/nxp, 16 mai 2017

Un cyber-prodige de 11 ans a montré à des experts comment ses jouets connectés pouvaient devenir des armes.

Un jeune garçon a épaté une galerie d'experts en sécurité mardi aux Pays-Bas en piratant le bluetooth de leurs appareils électroniques pour prendre le contrôle d'un ours en peluche et montrer à quel point les jouets interconnectés «peuvent devenir des armes».

«Des avions aux automobiles, des smartphones aux maisons intelligentes, n'importe quel objet ou jouet peut être un objet connecté» (IoT), a déclaré Reuben Paul, enfant prodige de onze ans, lors d'une conférence sur la cybersécurité à La Haye.

Connexion par bluetooth

Mais cela signifie également que «des terminators aux ours en peluche, n'importe quel objet ou n'importe quel jouet peut devenir une arme», a ajouté le garçon haut comme trois pommes sur l'immense scène du World Forum.

Être connecté peut nuire gravement à la santé : Emission du Temps Présent de la RTS

Excellent documentaire de 55 mn.

Être connecté peut nuire gravement à la santé
rts.ch, 18 mai 2017

Mettons-nous notre santé en danger à force de baigner continuellement dans le rayonnement électromagnétique des antennes relais, des téléphones, du wifi et des objets connectés? Cette question affole la communauté médico-scientifique qui voit se multiplier les cas d’électro-hypersensibilité et de malades au sein de la population.

On connaît tous l’histoire du téléphone qui chauffe la tête lors d’une longue conversation. Actuellement, l’effet thermique du téléphone mobile est reconnu et réglementé mais c’est désormais sur les autres effets des rayonnements électromagnétiques que porte le débat.

Antennes relais, téléphones, wifi, objets connectés, nous baignons dans un champ électromagnétique continu dont l’impact commence à se faire ressentir au sein de la population. Certaines personnes deviennent électro-hypersensibles, leur vie passant brusquement de la normalité au cauchemar, d’autres développent des tumeurs, ce qui a conduit la justice de différents pays à prononcer plusieurs jugements en leur faveur.

Les électrosensibles se rebellent contre le wifi dans les trains

Les électrosensibles se rebellent contre le wifi dans les trains
par Margaux Desdet (Reporterre),
16 mai 2017

Depuis décembre 2016, 19 rames de TGV proposent la connexion internet sur la ligne Paris-Lyon. Mais cette installation est jugée dangereuse par les personnes électrosensibles. Elles revendiquent « le droit de voyager dans des wagons sans wifi et sans ondes ».

Les radiofréquences sont un objet de préoccupations sanitaires et environnementales depuis plusieurs années, en France et à l’étranger. « Développer le wifi se traduit par une augmentation de notre exposition aux radiofréquences », dénonce le collectif Pour le droit de voyager en train sans wifi et sans ondes, soutenu par Priartem (l’association des électrosensibles de France), Réseau environnement santé, WECF et Agir pour l’environnement. Il a mis en ligne une pétition depuis le 10 avril contre le projet de la SNCF de déployer le wifi dans ses TGV. L’inauguration de cette technologie sans fil, depuis un train lancé à 300 km/h, remonte au 15 décembre 2016 et concerne, pour le moment, dix-neuf rames de la ligne Paris-Lyon. Cette nouveauté intervient après le tweet d’Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique, pressant le transporteur d’offrir ce service aux usagers des TGV : « Toc toc toc, la SNCF : on peut se voir pour discuter wifi dans le train ? » Ce à quoi le transporteur a répondu : « Rendez-vous est pris, Madame la secrétaire d’État. »

17 mai 2017

Un médicament contre l’ostéoporose provoque des fractures

Photo d'illustration.  Image:  DR
Un médicament contre l’ostéoporose provoque des fractures
par Francesca Sacco, Tribune de Genève, 
17 mai 2017

Santé : Cet effet indésirable inquiétant apparaît après l’arrêt du traitement. La Suisse est le premier pays à le signaler.

Voudriez-vous d’un médicament qui vous soulage sur le moment mais qui vous rende ensuite beaucoup plus fragile? C’est ce qui peut se produire avec le dénosumab, un médicament largement prescrit en Suisse contre l’ostéoporose. Swissmedic, l’autorité d’enregistrement des médicaments, vient de publier un avertissement: ce nouveau médicament pourrait provoquer des «fractures vertébrales multiples spontanées» à l’arrêt du traitement. Un comble, si l’on sait que l’ostéoporose se traduit précisément par une fragilité osseuse!

«On ne voulait pas y croire!»

La Suisse est le seul pays à avoir officiellement reconnu cet effet indésirable. «Au début, on ne voulait pas nous croire», déclare Olivier Lamy, chef au Centre des maladies osseuses du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Mais en décembre 2016, quatorze cas au moins ont été signalés en Suisse romande. Dans son édition du 19 avril, la Revue médicale suisse parle d’un effet rebond «très sévère». On observe en effet, après l’arrêt du traitement, un brusque «réveil synchronisé» de tous les facteurs cellulaires de destruction osseuse temporairement endormis par le dénosumab.

16 mai 2017

Bracelets connectés inutiles pour les enfants

Bracelets connectés inutiles pour les enfants
par Andreas Gossweiler, Bon à Savoir, 
15 mai 2017

Podomètres et autres traceurs d’activité n’ont aucun intérêt pour les bambins. Les spécialistes estiment même qu’ils peuvent avoir des effets pervers.

«Ce bracelet d’activité étanche, au look cool, encourage vos enfants à se dépenser.» Tel est l’argument que Garmin affiche sur son site internet pour promouvoir son bracelet Vivofit Junior. Et d’ajouter encore: «Vos enfants vont adorer l’application pour smartphone et ses fonctions de motivation et d’aventure. Vous pourrez suivre leur nombre de pas et de minutes d’activité, leur assigner des tâches et leur distribuer des bons points pour accéder à des jeux.» Tout un programme.

Du suivi des pas au sommeil en passant par les calories brûlées, les bracelets connectés visent désormais les plus jeunes (dès 4 ans). A l’image de Garmin, d’Adidas ou de Leapfrog, plusieurs fabricants se sont engouffrés dans le créneau. Les données collectées sont reliées au smartphone des parents qui peuvent contrôler l’activité de leurs chérubins. Or, pour Fritz Bebie, moniteur de fitness, ce genre de dispositifs est inutile: «Les enfants ont un besoin naturel de bouger. Au lieu de calculer leurs performances, il est préférable de les inciter à jouer dehors pendant leur temps libre ou à se rendre à l’école à pied, par exemple.»

14 mai 2017

Certains babyphones émettent un rayonnement plutôt élevé pour les nourrissons

(Choix d'image par la Rédactrice de
"Mieux Prévenir")
"Cinq modèles produisent des ondes pulsées:  Les effets de la pollution électromagnétique sur la santé ne sont pas très bien connus. Les personnes y étant sensibles endurent maux de tête et nausées. Certains médecins pensent que les rayonnements excessifs sont mauvais pour les nourrissons. En particulier les ondes à hautes fréquences pulsées. Des études suggèrent, en effet, qu’elles pourraient causer des insomnies. Sur les dix babyphones, cinq en émettent."

10 babyphones: bienvenue sur bébé fm!
par Jonas Arnold, Bon à savoir, 3 mai 2017

Les appareils testés sont plus efficaces que dans le passé. Mais certains ont un rayonnement plutôt élevé pour les nourrissons.

Les babyphones sont utiles pour s’assurer à distance que le bébé dort bien. Avec l’essor des smartphones, des applications qui imitent ces dispositifs de surveillance ont, depuis peu, également vu le jour. Le magazine allemand Stiftung Warentest les a récemment testés et a constaté des interruptions de transmission fréquentes. Elles ne représentent donc pas encore une alternative fiable aux moniteurs classiques.

11 mai 2017

France : Phonegate : Pas de pourvoi devant le Conseil d’Etat face à l’ANFR

"Cela a été une décision difficile de ne pas se pourvoir devant le Conseil d'Etat. Mais nous le savons ce sont des combats longs pour obtenir la transparence et la justice élémentaire sur des enjeux de santé publique. Merci en tout cas à tous ceux qui nous aident à obtenir gain de cause et notre détermination est entière pour informer et protéger les utilisateurs des téléphones portables de ce scandale à l'échelle planétaire qui fait malheureusement écho au dieselgate. N'hésitez pas à relayer et à prendre contact pour aider dans vos pays respectifs." -  Marc Arazi.

[Communiqué-Press release] Phonegate : Pas de pourvoi devant le Conseil d’Etat face à l’ANFR
Par Marc Arazi, Publié: 11 mai 2017

Suite à la décision rendue le 20 avril 2017 par le juge des référés du Tribunal Administratif de Melun en faveur de l’Agence nationale des fréquences (ANFR), nous n’avons pas fait de pourvoi devant le Conseil d’Etat. En effet, la durée extrêmement courte (quinze jours dont deux fériés), le coût de la procédure (5.000 euros), la nécessité de faire appel à un avocat habilité à plaider devant le Conseil d’Etat, mais, aussi, la difficulté supplémentaire de trouver un conseil n’ayant pas de conflits d’intérêts avec les industriels de la téléphonie mobile, ont été des obstacles malaisés à contourner, avant même de pouvoir étudier les chances de succès de cette démarche.

10 mai 2017

Genève : Du wi-fi gratuit embarqué dans les bus du bout du lac

Le test sera mené durant trois mois dans une trentaine de
véhicules (photo d'illustration).  
(Photo:  istock)
Le Wi-Fi sur les transports publics genevois va être un enfer pour les personnes électrohypersensibles et va rendre de plus en plus de personnes sensibles aux ondes.

Du wi-fi gratuit embarqué dans les bus du bout du lac
par Julien Culet, 20min.ch, 8 mai 2017

Les transports publics vont fournir un accès au Net dès le mois prochain. Un dispositif qui reste rare en Suisse.

Jeunes au forfait mobile limité, frontaliers ou encore touristes pourront surfer sur le web et visionner des vidéos durant leurs trajets. Les Transports publics genevois (TPG) vont tester, en juin, l’internet gratuit dans ses bus. Une trentaine de véhicules seront dotés de bornes wi-fi durant trois mois. Le fonctionnement sera le même que celui de nombre de réseaux publics. L’usager recevra un code d’identification par SMS. «Aucune donnée ne sera récoltée par l’Etat», assure François Mutter, porte-parole de la régie.

9 mai 2017

Suisse : Sortir du nucléaire: Oui mais...

Chapatte - La sortie du nucléaire
Sortir du nucléaire: Oui mais...
(ARA) www.alerte.ch, mai 2017
(Association romande alerte aux ondes
électromagnétiques)

Une grande majorité des Suisses souhaite la ferméture programmée des centrales nucléaires. L'issue de la votation du 21 mai 2017 semble donc presque déjà connue. Néanmoins, certains éléments de cette Loi sur l'énergie nous font craindre que son acceptation amène à une augmentation importante de la pollution électromagnétique. De plus, la nouvelle loi semble favoriser les grands projets centralisés et ceci au détriment de la beauté de nos paysages et des petites installations réalisées par des privés. Devrons-nous accepter ces effets "indésirables" comme une fatalité ou devrons-nous renvoyer ce texte au Conseil fédéral et au Parlement pour qu'ils revoient leur copie?

Le 21 mai prochain, le peuple suisse se prononcera sur le refus ou l’acceptation de la Loi sur l’énergie. L’ARA ne souhaite pas donner de consigne de vote particulière. Cependant, dans l'intérêt général, celui de la santé publique (et surtout celui des personnes électrohypersensibles) elle tient à le rendre attentif au sujet de l’article suivant, page 7515 (c’est l’ARA qui souligne) :

8 mai 2017

Genève : Après dix ans, les antinucléaires mettent fin à leur veille quotidienne devant l’OMS

Les manifestants antinucléaires ont brandi devant l'OMS
des photos de victimes de l'accident de Tchernobyl.
Image:  Magali Girardin
Après dix ans, les antinucléaires mettent fin à leur veille quotidienne devant l’OMS
par Antoine Grosjean, Tribune de Genève, 
27 avril 2017

Mobilisation Une stèle a été érigée en l’honneur de ces militants, qui réclament la vérité sur l’impact sanitaire de l’énergie nucléaire.

«Ce fut une belle aventure humaine! Elle va rester gravée ici dans le bronze.» C’est par ces mots empreints d’émotion que Paul Roullaud, l’instigateur du mouvement, a mis un terme mercredi à dix ans de veille quotidienne antinucléaire devant le siège de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour l’occasion, une stèle commémorant cette décennie de mobilisation a été inaugurée avec le soutien de la Ville de Genève et en présence du conseiller administratif Rémy Pagani, qui a salué une «action héroïque». Le monument est placé tout en haut de l’avenue Appia, à l’endroit même où les militants ont inlassablement tenu leur vigie chaque semaine, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, du lundi au vendredi, et de 8 heures à 18 heures, afin de réclamer la vérité sur l’impact sanitaire de l’énergie nucléaire.

Le poids du lobby nucléaire

6 mai 2017

Les écrans : un danger pour les enfants de 0 à 4 ans

Les écrans : un danger pour les enfants de 0 à 4 ans (21 mn. 1er mars 2017)

Effarée de ce qu’elle constate sur le terrain, un médecin de PMI (Protection maternelle infantile) en Ile de France a décidé de poster sur Youtube une vidéo dans laquelle elle alerte sur la surexposition massive des très jeunes enfants aux écrans. Elle en est convaincue, cette consommation excessive induit chez les 3-4 ans des troubles très semblables aux troubles du spectre autistique.

Lire l'article ci-dessous :





Écrans et autisme: un médecin de PMI lance l’alerte
par Gaëlle Guernalec-Levy, sabineduflofr, 7 mars 2017

France : Biocoop Demi-lune à Poitiers : les clients éteignent leur portable pour les personnes électro-sensibles

Après 8 semaines d'expérimentation, le Biocoop Demi-Lune
de Poitiers va généraliser ces matinées sans portables.
 
© Radio France - Mélanie Barbotin
Biocoop Demi-lune à Poitiers : les clients éteignent leur portable pour les personnes électro-sensibles
par Mélanie Barbotin, France Bleu Poitou et France Bleu, 9 avril 2017 

C'est une première à Poitiers. Un magasin Biocoop réduit au maximum ses émissions d'ondes pour accueillir les personnes sensibles aux ondes électromagnétiques. Tous les lundis matins, les clients sont invités à éteindre leur téléphone portable.

Aucun téléphone portable au magasin Biocoop Demi-Lune à Poitiers, les lundis matin. Les clients sont invités à les éteindre ou à les mettre en mode avion. Les clients, loin de s'en offusquer sont prêts à jouer le jeu. "Je ne suis pas une accro au portable alors ça ne me dérange pas", explique une cliente. "Je ne suis pas hypersensible, mais je suis sensible au problème des ondes et moi-même à la maison je fais attention et j'éteins mon portable", raconte un autre consommateur.

Une initiative expérimentée depuis huit semaines

Le magasin expérimente depuis 8 semaines l'opération et souhaite la généraliser, tous les lundis matin à partir de ce 9 avril. "Les clients sont curieux et demandent même des renseignements", confie la responsable de la boutique Valérie Lebon. Les employés aussi doivent s'adapter. "On garde seulement une ligne téléphonique. On éteint tout ce qui peut l'être comme les caisses enregistreuses ou encore la Wifi".

3 mai 2017

Italie : Tout comme Ivrea, Florence reconnaît qu’il y a un lien entre l’utilisation du téléphone portable et le développement d’une tumeur

A notre connaissance, les nouvelles de ce deuxième jugement n’ont pas été diffusées dans les médias francophones, et encore moins dans la Tribune de Genève, ni le 24 heures en Suisse Romande qui n’ont parlé de ces deux jugements très importants qui auraient pu servir d’avertissement sur les risques de l’usage intensif des téléphones portables.

Tout comme Ivrea, Florence reconnaît qu’il y a un lien entre l’utilisation du téléphone portable et le développement d’une tumeur
Résumé de l’article publié par le Corriere fiorentino, 25 avril 2017:

Après [le jugement de] la Cour d’Ivrea, Florence a également reconnu un lien entre l'utilisation du téléphone portable et le développement d'une tumeur. Le 21 avril 2017, le juge Vincenzo Nuvoli a condamné l'INAIL [Institut national d'assurance contre les accidents du travail] à verser une indemnité à vie (16 pour cent) à un homme qui, en 2014, a reçu un diagnostic de neurinome acoustique du nerf auditif droit. Pendant treize ans, Alessandro Maurri, 60 ans, affecté aux ventes d'une entreprise d'import-export, utilisait le téléphone portable pendant une durée moyenne de 2 à 3 heures par jour. Maurri a commencé à travailler en 1985 et gérait environ 800 clients dans toute la Toscane. Depuis 2002, lorsque le bureau a fermé, il a continué à travailler à domicile et à utiliser son téléphone portable pendant à peu près six heures par jour. En 2008, il a été diagnostiqué avec un neurinome acoustique qui a nécessité une intervention chirurgicale.

2 mai 2017

France: Mais pourquoi Paris réduit de 30% l'exposition aux ondes électromagnétiques?

"L'OMS recommande surtout d'utiliser un kit main libre. Pourquoi ce principe de précaution? Car " Une personne utilisant un téléphone mobile qui se trouve à 30-40 cm de son corps aura un niveau d'exposition aux champs électromagnétiques beaucoup plus faible que quelqu'un tenant son téléphone portable à proximité de son oreille."

"En effet, la puissance des ondes électromagnétiques diminue exponentiellement avec la distance. L'organisation recommande également de limiter la durée des appels et rappelle que "l'efficacité des dispositifs commerciaux qui prétendent réduire l'exposition aux radiofréquences n'a pas été démontrée." "

Mais pourquoi Paris réduit de 30% l'exposition aux ondes électromagnétiques?
par Gregory Rozieres,  huffingtonpost.fr, 2 mars 2017

AFP

Ces normes "extrêmement strictes" viennent de l'accord entre PS et EELV. Pour le moment, aucune preuve scientifique n'a démontré un impact des ondes sur la santé.

POLITIQUE - Paris va réduire de 30% l'exposition de ses habitants aux ondes électromagnétiques, en vertu d'une charte conclue avec les opérateurs de téléphonie mobile pour limiter le seuil maximal des antennes-relais à 5 V/m (volt par mètre), a annoncé ce jeudi 2 mars la mairie de Paris.

1 mai 2017

Les téléphones cellulaires les plus populaires ne respectent pas les normes de sécurité canadiennes – Enquête de CBC

Les téléphones cellulaires les plus populaires ne respectent pas les normes de sécurité canadiennes – Enquête de CBC
par Paloma Martínez, | francais@rcinet.carcinet.ca, 27 mars 2017

Vendredi dernier, le 24 mars 2017, l’émission de télévision du réseau anglais de Radio-Canada, CBC Marketplace, a révélé qu’en testant les trois principales marques de cellulaire – Apple, Samsung et LG -, les journalistes avaient constaté que toutes les normes canadiennes de sécurité échouaient lorsque les appareils étaient pressés contre la peau de l’utilisateur. Cela signifie qu’aucun d’entre eux n’est sûr si vous le touchez en cours d’utilisation.

Les réactions au reportage ont été nombreuses, mais la plus forte a été exprimée par Frank Clegg, chef de la direction de Canadian for Safe Technology (C4ST) et ancien président de Microsoft Canada. À son avis, le gouvernement fédéral devrait avertir la population canadienne que les téléphones cellulaires testés tels qu’ils sont utilisés par les Canadiens – contre la peau – ont échoué aux normes de sécurité de Santé Canada, mais sont toujours en vente.

The secret inside your cellphone Canadian Broadcasting Corporation (25 mars 2017 - 22 mn)



(Pour regarder la vidéo sous-titrée en français, cliquez sur le cercle (en bas à droit) "settings", "subtitles", "English auto-generated", "auto-translate", et choisisez "français")

https://www.youtube.com/watch?v=LCyhHKCJgyM

Téléphonie mobile : Le danger dissimulé

Téléphonie mobile : Le danger dissimulé (63 min. version française 2015)




Ce film documentaire met à la lumière : ... comment les normes d’émissions trompent les peuples ... comment notre santé est menacée de façon dramatique ... comment les dangers sont intentionnellement dissimulés « Téléphonie mobile : le danger dissimulé » Antennes de téléphonie mobiles Les dangers des ondes électromagnétiques sont de loin beaucoup plus menaçants que ce que nous croyons WIFI Installations radar La proportion de dommages causés aux personnes, aux animaux et aux plantes est déjà très avancée Téléphones portables Diagnostic : Cancer (chez un enfant de 7 ans) Les médias nous dissimulent l’étendue de faits clairs Les lobbies de la téléphonie mobile dissimulent intentionnellement les dangers BLUETOOTH Les autorités compétentes acceptent trop facilement les maladies graves...