Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

16 mai 2017

Bracelets connectés inutiles pour les enfants

Bracelets connectés inutiles pour les enfants
par Andreas Gossweiler, Bon à Savoir, 
15 mai 2017

Podomètres et autres traceurs d’activité n’ont aucun intérêt pour les bambins. Les spécialistes estiment même qu’ils peuvent avoir des effets pervers.

«Ce bracelet d’activité étanche, au look cool, encourage vos enfants à se dépenser.» Tel est l’argument que Garmin affiche sur son site internet pour promouvoir son bracelet Vivofit Junior. Et d’ajouter encore: «Vos enfants vont adorer l’application pour smartphone et ses fonctions de motivation et d’aventure. Vous pourrez suivre leur nombre de pas et de minutes d’activité, leur assigner des tâches et leur distribuer des bons points pour accéder à des jeux.» Tout un programme.

Du suivi des pas au sommeil en passant par les calories brûlées, les bracelets connectés visent désormais les plus jeunes (dès 4 ans). A l’image de Garmin, d’Adidas ou de Leapfrog, plusieurs fabricants se sont engouffrés dans le créneau. Les données collectées sont reliées au smartphone des parents qui peuvent contrôler l’activité de leurs chérubins. Or, pour Fritz Bebie, moniteur de fitness, ce genre de dispositifs est inutile: «Les enfants ont un besoin naturel de bouger. Au lieu de calculer leurs performances, il est préférable de les inciter à jouer dehors pendant leur temps libre ou à se rendre à l’école à pied, par exemple.»

Plus de mal que de bien

Expert à la Clinique du sport à Zurich, Matthias Ludwig partage un avis identique. Il estime même que ces traceurs mettent une pression inutile sur les bambins. Il dénonce aussi l’idée de faire miroiter une récompense pour pousser les jeunes à se bouger. Au lieu d’acheter un bracelet connecté à leurs enfants, il conseille aux parents d’entreprendre des activités en famille comme le vélo ou des balades en forêt.

De son côté, le moniteur de fitness bernois Andreas Lanz va même jusqu’à penser que ces bracelets font plus de mal que de bien. «Si l’enfant se fie quotidiennement aux données affichées, il perd la capacité de sentir ce qui est bon pour lui et de quelle manière ça lui fait du bien de bouger.»

Nous avons mis Garmin face aux critiques de ces experts. Il nous a répondu ne pas vouloir promouvoir les performances sportives chez les petits, mais la joie d’adopter un mode de vie actif.

Andreas Gossweiler / yng

https://www.bonasavoir.ch/925347-bracelets-connectes-inutiles-pour-les-enfants

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire