Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

27 févr. 2017

Nouvelles récentes sur le rayonnement de radiofréquence des technologies sans fil et la santé

Et votre cerveau?
(Choix d'image par la rédactrice de "Mieux Prlvenir")

Nous allons publié au futur de brèves descriptions des développements dans le domaine de la téléphonie mobile pas rapportés par les médias francophones. Veuillez prendre en considération que la rédactrice de ce blog est anglophone. Le texte ici est par "Google translate" avec quelques corrections.



1. Nouvelle étude : Le taux croissant de l'incidence du cancer chez les adolescents aux États-Unis

Ci-dessous se trouve un commentaire à l'étude récente sur le taux croissant de l'incidence du cancer chez les adolescents aux États-Unis, publié par le journal PLOS ONE le 24 février 2017 :
(lien au texte intégral de l'étude en anglais).

Cancer des testicules chez les adolescents: le rayonnement du téléphone cellulaire est-il un facteur de risque pour les jeunes garçons qui portent leur téléphone cellulaire sur une ceinture ou dans une poche devant?
par Cindy Sage, [co-rédactrice du Rapport BioInitiative], PLOS ONE, 26 février 2017
(lien au commentaire en anglais)

Un iPhone 7 Plus prend feu, Apple lance une enquête

capture d'écran - Twitter
Un iPhone 7 Plus prend feu, Apple lance une enquête
par Elodie, journaldugeek.com
24 février 2017

Un fait pour l’instant isolé qui n’est pas sans rappeler la catastrophe industrielle du Galaxy Note 7 de Samsung.

Apple est actuellement sur des charbons ardents après la révélation d’un incident survenu sur son dernier flagship sorti en octobre dernier en France, l’iPhone 7 Plus (notre test).

Le 23 février, Brianna Olivas publie la vidéo de son iPhone en feu. Vidéo qui deviendra vite virale, avec plus d’1,3 million de vues, et fera se gausser les utilisateurs d’Android, ravivant la guéguerre entre les deux OS. Sur la vidéo, l’appareil n’en finit plus de dégager de la fumée et sa coque a littéralement fondu sur le côté droit du téléphone.

Le spectre de la catastrophe du Galaxy Note 7

26 févr. 2017

Suisse : Appel pour une campagne de sensibilisation des risques pour la santé de la technologie sans fil

Bien que la plupart de ces commentaires sur la technologie sans fil et la santé rédigée par la rédactrice de ce blog figure déjà ici, nous aimerions rééditer les plus récents dans l'espoir que d'autres personnes contribueront aux opinions publiés sur ce thème par la Tribune de Genève, 24 heures et autres journaux.  Nous plaidoyons pour une campagne de sensibilisation de la population des risques de cette technologie et des mesures pour réduire l'exposition au rayonnement.  Nous avons écrit à Mauro Poggia, conseiller d'Etat chargé de la santé à Genève, dans l'espoir d'être écoutés.


Tablettes : quels autres effets pour les enfants?
Tribune de Genéve, 14 janvier 2016

Bien que l'article "La tablette n'est pas une baby-sitter", paru dans la Tribune de Genève du 9 janvier, parle des risques de l’usage intensif des tablettes par de très jeunes enfants, tels que les troubles de l’apprentissage et du comportement, et la tendance à l’addiction, il néglige de mentionner les effets biologiques dus à l’exposition aux champs électromagnétiques (CEM) émis par ces appareils: risque du cancer, dommage de l’ADN, effets neurologiques.

Les médecins et certains sites dédiés aux "jeunes et les médias" citent souvent le mantra du Dr Serge Tisseron, psychiatre appelé "commis voyageur de l'industrie numérique", sur l’usage des appareils électroniques par de jeunes enfants, en parlant des effets psychologiques et sociaux.

On ignore tout simplement l'état du savoir scientifique qui constate majoritairement des effets négatifs biologiques sur l’enfant, comme les 217 scientifiques de 40 pays dans leur appel aux Nations Unies et à l’OMS de mai 2015, demandant une protection efficace, surtout des enfants et des femmes enceintes, contre les expositions à des CEM.

Une tablette, surtout connectée au Wi-Fi qui expose le corps de l’enfant aux CEM, représente un danger sanitaire qui envahit les écoles et les maisons à travers le monde. C’est ce message-là que les médecins et les médias devraient diffuser à la population.

Suisse : La prévention des addictions paie le virage à droite du Parlement

Pour Addiction Suisse, la Suisse est le paradis de l'industrie
du tabac.  Image:  Keystone
"Zéro en prévention." 

La prévention des addictions paie le virage à droite du Parlement
par Lucie Monnat, 24 heures, 16 février 2017

Santé:  Le rapport d’addiction suisse contient un plaidoyer contre la politique actuelle de lutte contre les addictions.

En Suisse, on boit et on fume toujours autant depuis des années. Cette stagnation, couplée avec plusieurs décisions prises au cours des derniers mois par le Parlement, frustre au plus haut point Addiction Suisse. «Les conflits d’intérêts paralysent la politique des addictions», titre la fondation en préambule de son panorama des addictions 2017, publié jeudi. «Les problèmes restent, mais les addictions ne font plus partie des priorités de l’agenda politique, regrette Irene Abderhalden, directrice d’Addiction Suisse. Entre la force des lobbys et un Parlement moins sensibles aux intérêts de santé publique, ce sont les intérêts économiques qui priment.»

24 févr. 2017

Axe, L'Oréal, Yves Rocher... L'UFC-Que Choisir recense 400 cosmétiques avec des ingrédients "indésirables"

Axe, Dove, John Frieda, L'Oréal, Yves Rocher... l'UFC-
Que Choisir recense 400 cosmétiques contenant des
ingrédients "indésirables" (AFP/LE HUFFPOST)
Axe, L'Oréal, Yves Rocher... L'UFC-Que Choisir recense 400 cosmétiques avec des ingrédients "indésirables"
par Jean-Baptiste Duvalhuffingtonpost.fr
21 février 2017

Beaucoup de grandes marques sont épinglées par cette liste.

SANTÉ - L'association UFC-Que Choisir recense désormais "près de 400 produits" cosmétiques "contenant un ou plusieurs ingrédients indésirables" et appelle ce 21 février les pouvoirs publics à "instaurer des mesures réglementaires plus protectrices".

Depuis son lancement en février 2016, cette liste a plus que doublé, déplore dans un communiqué l'organisme de protection des consommateurs.

UFC-Que Choisir a dans sa ligne de mire "onze substances ou familles de substances indésirables préoccupantes", dont les perturbateurs endocriniens tels que le BHA ou les butyl- et propyl-parabens, ainsi que des allergènes comme la methylisothiazolinone (MIT).

23 févr. 2017

Pourquoi les risques de l'électrosmog ne sont-ils toujours pas reconnus?

Pourquoi les risques de l'électrosmog ne sont-ils toujours pas reconnus?

Extrait de l'article d'Olivier Cachard, professeur de droit à la faculté de Nancy, Institut François-Gény, paru dans "Le Monde Diplomatique" de février 2017. Le professeur Cachard est également avocat et auteur de l'ouvrage "Le Droit face aux ondes électromagnétiques", LexisNexis, Paris, 2016.

Plusieurs facteurs expliquent pourquoi la science et les autorités traînent à reconnaître les risques de la pollution électromagnétique.  Le texte suivant est tiré de son article.

Les citoyens aspirent à ce que les choix politiques relatifs à l'environnement et à la santé soient débattus sur la base d'une information honnête et vérifiée. Or, à ce jour, trois obstacles ralentissent l'émergence d'un consensus sur la nocivité des ondes électromagnétiques. Le premier est la fragmentation des disciplines scientifiques concernées. L'étude des ondes appartient au domaine de la physique, mais celle de leurs effets sur le corps humain relève à la fois de spécialités médicales (neurologie, médecine interne, immunologie, génétique, épigénétique...) et de spécialités de la biologie. La constitution de réseaux internationaux de chercheurs, avec, par exemple, la publication des études de référence du réseau BioInitiative, permettra de surmonter cette difficulté.

21 févr. 2017

Vaccin contre le HPV : Comment les labos arrivent à laver le cerveau des médecins et des patients par des campagnes d'intoxication à l'échelle planétaire

La vaccination contre le HPV est dangereux et pas nécessaire dans un pays développé comme la Suisse. Selon cet article,  "Berne lance une stratégie nationale de vaccination
- Bras-de-fer en vue. Quelles sont les armes pour convaincre?
", en Suisse, depuis 2008, la vaccination contre le HPV des filles figure dans les recommandations de base. Depuis juillet 2016, la piqûre (recommandée à titre complémentaire) est gratuite pour les garçons de 11 à 26 ans."

Regarder ce vidéo de 29 minutes sur la vaccination contre le HPV : La parole à des experts sur la réalité de la menace de cancer du col ainsi que sur l'efficacité réelle du vaccin et ses effets secondaires. Comment les labos arrivent à laver le cerveau des médecins et des patients par des campagnes d'intoxication à l'échelle planétaire. 

Gardasil - à regarder absolument avant de vous faire vacciner ou de vacciner votre fille
(14 mars 2015 - 29 mn.)

16 févr. 2017

Japon : Niveau de radioactivité hallucinant à Fukushima

Sur les six réacteurs que comprenait la central nucléaire de Fukushima-
Daiichi - on voit ici une vue aérienne de deux des enceintes détruites -.
quatre ont été ravagés par le tsunami du 11 mars 2011.  Getty Images
Niveau de radioactivité hallucinant à Fukushima
par Blaise Calame, illustre.ch, 
13 février 2017

Les médias n’en parlent plus, mais pas de méprise: la catastrophe nucléaire qui s’est produite en mars 2011 à Fukushima, au Japon, se poursuit. Et cela n’a vraiment rien de rassurant.

La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, au nord-est du Japon, ravagée par le tsunami survenu le 11 mars 2011, a annoncé avoir observé en un endroit de l'enceinte de confinement du réacteur numéro 2 un niveau de radiations inédit et proprement hallucinant.

Selon cette évaluation, que des soucis techniques avait empêchée jusqu’à aujourd’hui, la radioactivité mesurée à l’intérieur de l'enceinte atteint 650 sieverts par heure! A ce taux, un être humain serait tué en 30 secondes.

Autisme et vaccination : Interview avec Pr Luc Montagnier

Autisme et vaccination : des zones d'ombre... (10 février 2017 - 6 mn)
Interview avec Pr Luc Montagnier


Cliquer ici pour regarder le vidéo sur YouTube.

Le phénomène touche désormais tous les continents : les cas d'autisme chez les enfants augmentent. En Corée du sud, l'incidence est même de 1 enfant sur 38. En Europe, et particulièrement en France, le doute sur l'innocuité de certains vaccins va grandissant.

France : Pollution industrielle à Fos : deux fois plus de cancers, de diabète et d’asthme

Photo : Thibaud Teillard
Pollution industrielle à Fos : deux fois plus de cancers, de diabète et d’asthme
par Clémentine Vaysse, marsactu.fr
13 février 2017

Une étude réalisée auprès d'une partie des habitants de Fos-sur-Mer et de Port-Saint-Louis-du-Rhône montre que la pollution industrielle fait exploser le nombre de maladies dont les cancers, le diabète ou encore l'asthme. L'étude est à lire en intégralité, au bas de l'article.

15 févr. 2017

CRIIRAD : Détection d’iode 131 dans l’air ambiant en Europe en janvier 2017 - Il faut déterminer l’origine du phénomène

Source : Institut de Radioprotection et de Surêté Nucléaire,
France.  Voir l'article du 13 février 2017.
Détection d’iode 131 dans l’air ambiant en Europe en janvier 2017 - Il faut déterminer l’origine du phénomène 
NOTE CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité), Valence,
14 février 2017 

Une présence anormale d’iode 131 dans l’air ambiant 

Dans un communiqué de presse du 13 février 2017, l’IRSN a indiqué1 que "De l’iode 131, radionucléide d’origine artificielle, a été détecté, courant janvier 2017, à l’état de traces dans l’air au niveau du sol en Europe".  L’iode 131 a été détecté du 9 au 16 janvier en Norvège, Finlande et Pologne, du 17 au 23 janvier en Tchéquie, du 16 au 30 janvier en Allemagne, du 18 au 26 janvier en France , du 17 au 24 janvier en Espagne. 

L’iode 131 est un radionucléide artificiel, émetteur de rayonnements bêta et gamma, de période relativement courte (8 jours). 

Informations sur le WLAN (Wi-Fi) sur le site de l'Office fédérale de la santé publique suisse (20 octobre 2016)

Nouvelles informations sur le WLAN sur le site de l'Office fédérale de la santé publique (20 octobre 2016) :

(A notre avis, ces informations sont incomplètes.)

WLAN

Fiche d'information - WLAN (PDF, 432 kB, 09.11.2016)

Extraits

La force du rayonnement dépend de la puissance d’émission et du transfert des données. Le rayonnement atteint sa plus forte intensité lorsqu’il y a le maximum de données échangées. Il diminue fortement en fonction de la distance par rapport à l’émetteur. Même lorsque la puissance de rayonnement et le trafic des données sont à leur maximum, le rayonnement est dix fois inférieur à la limite recommandée lorsque l’on se trouve à 20 cm de l’émetteur, et 40 fois inférieur lorsque l’on se trouve à 1 m.

On ne sait pas encore si les champs électromagnétiques générés par le réseau WLAN représentent un danger pour la santé. En général, le rayonnement des appareils WLAN est faible ; des mesures de précaution peuvent être recommandées lorsque les ordinateurs portables, les agendas électroniques ou les téléphones Internet sont utilisés près du corps.

Nous conseillons les mesures de précaution suivantes aux personnes qui désirent réduire au maximum les champs électromagnétiques induits dans leur logement ou sur leur lieu de travail :

Informations sur les téléphones mobiles sur le site de l'Office fédérale de la santé publique suisse (11 octobre 2016)

Nouvelles informations sur les téléphones mobiles et les smartphones sur le site de l'Office fédérale de la santé publique (11 octobre 2016) : 

(A notre avis, ces informations sont incomplètes.)

Téléphones mobiles


Fiche d'information - Téléphones mobiles et smartphones (PDF, 1 MB, 09.11.2016)

Extraits

Le rayonnement est généré principalement lorsque le téléphone mobile émet des signaux, et la charge de rayonnement est donc faible lorsque le téléphone est inactif. En outre, le rayonnement diminue rapidement avec la distance. 

10 févr. 2017

Genève : L’Etat élabore une stratégie de promotion et de prévention de la santé

Cet article qui parle d'une stratégie de la prévention à tous les âges de la vie des habitants de Genève pour "vieillir en bonne santé" est très important : Voici une occasion d'aborder la question de l'exposition au rayonnement de radiofréquence émis par les technologies sans fil, car elle contribue à l'explosion des maladies chroniques, de l'électrohypersensitivité, de la dépression, et d'autres troubles de santé. 

Genève veut aider ses habitants à vieillir en bonne santépar Sophie Davaris, Tribune de Genève, 9 février 2017

L’Etat énonce des objectifs ambitieux mais reste vague quant à leur réalisation

Un Genevois vit en moyenne 80 ans; une Genevoise 85 ans. Mais l’espérance de vie en bonne santé se limite à 67 ans*. Genève souhaite combler ce fossé en maintenant plus longtemps ses habitants en forme. Le Canton nourrit même l’ambition de se situer à l’avant-garde en matière «d’espérance de vie en bonne santé et de bien-être physique, mental et social» en 2030. Comment? En misant sur la prévention à tous les âges de la vie. Le Conseil d’Etat a dévoilé hier ses bonnes intentions, sans trop entrer, pour l’heure, dans le détail de leur concrétisation.

Les défis ne manquent pas

9 févr. 2017

Lettre à Mme Esther Alder, Conseillère administrative, Ville de Genève, sur la technologie sans fil

Lettre à Mme Esther Alder, Conseillère administrative en charge du Département de la cohésion sociale et de la solidarité de la Ville de Genève, signée par un membre du Comité, Association Romande Alerte aux ondes électromagnétiques.

Genève, le 7 février 2017

Madame,

Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour la ville de Genève. Votre soutien quant aux activités des seniors est particulièrement apprécié.

En tant que senior, j'ai souvent assisté aux événements organisés par Cité Seniors. La variété des activités est très enrichissante.

Nous avons remarqué que le programme de février à juin 2017 offre nombre de cours informatiques, ce qui est très bien. Cependant, certaines de ces technologies, surtout le Wi-Fi et les smartphones - qui émettent un rayonnement de radiofréquence classifié «carcinogène possible» pour l'humain par le Centre international de recherche sur le cancer / l'Organisation mondiale de la santé - représentent des risques pour la santé.

Des ondes ont-elles causé le black-out du chauffeur?

© Fournis par 20 minutes
Des ondes ont-elles causé le black-out du chauffeur?
msn.com/fr-ch, 9 février 2017

Un car postal a terminé sa course dans un arbre, la semaine passée à Saint-Gall. Un écobiologiste de la construction pense que l'accident a été provoqué par les radiations d'une antenne de téléphonie mobile.

Un accident spectaculaire s'est produit la semaine dernière à Saint-Gall. Pris d'un malaise, le chauffeur d'un car postal a perdu la maîtrise de son véhicule. Le bus est allé percuter frontalement un arbre situé devant un immeuble, de l'autre côté de la chaussée. Les six passagers ont été légèrement blessés, de même que le chauffeur qui a dû être désincarcéré.

Tandis que la police enquête encore pour trouver les causes de l'accident, Hansueli Stettler, écobiologiste de la construction saint-gallois, pense savoir ce qui a provoqué le malaise du conducteur. Interrogé mercredi par le «St. Galler Tagblatt», il met en cause un «fort rayonnement de téléphonie mobile». Dans ce cas précis, l'instant de faiblesse du chauffeur combiné avec l'antenne installée sur le toit d'une station-service, située non-loin du lieu de l'accident, aurait provoqué l'accident.

7 févr. 2017

Vieillir? Jamais sans mon robot

Nous étions très troublés par cette émission de la RTS qui a aussi présenté "Paro" (bébé phoque robotisé), critiqué pour être un "robot infantilisant".  Lire le commentaire de Martial et Anne-Claude Juillerat Van der Linden qui suit...

Vieillir? Jamais sans mon robot
36.9, rts.ch, émission du 1er février 2017

Aujourd'hui déjà, quelques EMS en Suisse romande utilisent des robots comme outils thérapeutiques. Certains robots de compagnie apaisent des angoisses et permettent de réduire certaines médications. C’est même une scientifique genevoise, Nadia Magnenat Thalmann, qui met au point, à Singapour, un robot androïde parmi les plus évolué pour rompre la solitude des personnes âgées. Ce robot qui lui ressemble et qu'elle a appelé Nadia, est capable d’exprimer 22 émotions différentes.

Le numérique reflète-t-il encore les valeurs de notre société humaine?

16.4131 Interpellation :
Comment la Suisse peut-elle participer aux recherches sur l'intelligence artificielle de façon à assurer une bonne représentation des valeurs morales universelles au travers du numérique?

Déposée par: Claude Bégué, Groupe PDC, au Conseil national, Parlement Suisse
16 décembre 2016 (non encore traité au conseil)

Texte Déposé

Avec de plus en plus de prestations numériques, de décisions prises par des algorithmes, de relations humaines remplacées par des clics de clavier, l'espace numérique occupe une place grandissante dans notre société.

Or, ce dernier a bien souvent une priorité principale: l'efficacité. Comment vendre plus? Comment séduire l'internaute? Comment réduire le service pour baisser les coûts? Comment déléguer le tri et le choix à des machines pour gagner en temps et en précision?

Cette évolution irrépressible pose une question clé: le numérique reflète-t-il encore les valeurs de notre société humaine? Le Pape s'en est alarmé, en novembre dernier, en refusant "de laisser l'univers du numérique transformer le monde en un monde inhumain" et en appelant à la transmission de "hautes valeurs universelles", transmission qui incombe aux religions, mais aussi aux politiques et aux entreprises qui façonnent le numérique.

4 févr. 2017

Canada: Fukushima : des saumons irradiés en Colombie-Britannique

Des saumons sockeye.  Photo:  iStock/iStockPhoto
Fukushima : des saumons irradiés en Colombie-Britannique
ici.radio-canada.ca, 2 février 2017

Des traces de radiation provenant de la catastrophe nucléaire de Fukushima ont été détectées pour la première fois dans des saumons en Colombie-Britannique, annonce l'Université de Victoria (UVic).

Le cesium-134 est précisément l’empreinte isotope de Fukushima, une sorte de carte d’identité permettant d’affirmer que la minuscule quantité de radiation trouvée dans des saumons sockeye britanno-colombiens provient bel et bien de la catastrophe nucléaire nipponne survenue en 2011.

C’est dans le lac Okanagan, durant l’été 2015, que les poissons irradiés ont été prélevés : un total de 8 sur 156 ont présenté des traces de radiation au cesium-137, un autre isotope radioactif généré par l’activité humaine, mais pas nécessairement rattaché à Fukushima. Assez, tout de même, pour tirer la sonnette d'alarme et éveiller la curiosité des chercheurs.

Des radiations présentes durant 60 ans

Japon : Un niveau de radiations record détecté à la centrale nucléaire de Fukushima

Les images prises par la caméra insérée dans le réacteur 2
de la centrale de Fukushima (Japon) montrant un trou,
le 30 janvier 2017 
© Handout / Reuters / Reuters
Un niveau de radiations record détecté à la centrale nucléaire de FukushimaLe Monde.fr avec AFP, 3 février 2017

Une caméra a permis à la fin du mois de janvier de détecter un niveau de radiation extrêmement élevé d’environ 530 sieverts par heure dans le réacteur 2 de la centrale de Fukushima.

Grâce à une petite caméra envoyée à la fin janvier à l’intérieur de l’enceinte de confinement du réacteur 2 de Fukushima, la compagnie Tepco, opérateur de la centrale nucléaire, a pu y observer des niveaux de radiations records ainsi qu’un trou, a-t-elle annoncé vendredi 3 février.

Le réacteur 2 est, à l’instar des 1 et 3, l’un des plus endommagés et responsables de dégagements massifs de substances radioactives dans la nature après la mise en péril du site par le tsunami gigantesque de mars 2011.

Suisse : L’ultime combat des Valaisans contre l’autoroute électrique

L’ultime combat des Valaisans contre l’autoroute électrique
par Xavier Lambiel, letemps.ch, 
3 février 2017

Les Valaisans déposent le recours de la dernière chance contre une ligne à très haute tension dans la vallée du Rhône. Malgré leur unanimité, les ténors de la politique semblent impuissants

En pleine campagne électorale, les politiciens valaisans semblent à la fois unanimes et impuissants. Pour le président de Grône, Marcel Bayard, «ce projet est irresponsable et malhonnête». A quelques kilomètres de Sion, les citoyens de trois communes militent pour l’enfouissement de la ligne à très haute tension qui doit les survoler. A Grône, un pylône surplombera même l’école. Projeté à une centaine de mètres de l’établissement, il respecte les normes légales d’exposition aux champs électromagnétiques. Marcel Bayard se fâche: «Nos enfants ne sont pas des rats de laboratoire.»

Nouvelles de Genève : Les cancers s’envolent

"En 2000 en Suisse, 180 000 personnes vivaient avec un cancer;  il y en avait 320 000 en 2015.  Et ce nombre va doubler d’ici à 2030."

Voici notre commentaire sur l'article qui suit :


Cancers: les causes sont partout
par Meris Michaels, Courrier, Tribune de Genève, 4 février 2017

Le cancer constitue un problème de santé publique qui augmente de manière incroyable (voir "Tribune de Genève" du 2 février). Trop souvent, on réduit la dévastation engendrée par le cancer aux chiffres. On ne doit pas prendre à la légère la souffrance et l’angoisse de ceux qui subissent un traitement et vivent avec un cancer. Je sais de quoi je parle...

Ce n’est pas seulement le vieillissement ou l’évolution démographique de la population, mais aussi les facteurs environnementaux qui expliquent la hausse des cancers, venant des pollutions telles que les émissions des voitures et de l’aviation, le rayonnement des technologies sans fil et les perturbateurs endocriniens présents dans les produits quotidiens. Comme toujours, le diagnostic et le traitement contre le cancer sont plus rentables pour l’industrie que la prévention.

Les autorités, même le milieu médical, doivent prendre plus de responsabilité pour sensibiliser la population concernant ces facteurs de risque. Il faut aussi prêter attention au surdiagnostic et surtraitement...


Les cancers s’envolent, les progrès suivent
par Par Sophie Davaris, Tribune de Genève, 2 février 2017

Santé : Plus vieux et plus nombreux, davantage de Genevois sont touchés par la maladie. L’Hôpital se réorganise face à la multiplication et la complexité des traitements

3 févr. 2017

Suisse : Et si on renonçait à rembourser certains soins médicaux?

Et si on renonçait à rembourser certains soins médicaux?
par Alexandre Haederli et Catherine Boss,
Le Matin,  29 janvier 2017

Économies : L’idée sonne comme une provocation. Et pourtant: le rationnement des soins se pratique déjà, mais de manière implicite. Certains médecins estiment qu’il est nécessaire d’ouvrir la discussion pour définir ce que les assurés sont prêts à payer.

Combien est-on prêt à payer pour maintenir une personne en vie? À partir de quand traiter un cancer devient-il trop cher? Les personnes âgées doivent-elles toutes pouvoir bénéficier d’une prothèse de la hanche? Délicates, dérangeantes, ces questions ont longtemps été éludées. Mais l’explosion des coûts de la santé – et donc des primes d’assurance-maladie – les ramène au premier plan.

L’économiste de la santé Stefan Felder n’y va pas par quatre chemins: «Ce n’est pas parce qu’un traitement médical existe qu’on peut le payer», affirme-t-il. Pour lui, le financement de thérapies très coûteuses par l’ensemble des citoyens via l’assurance de base a atteint ses limites.

Les seniors aussi risquent l'addiction à la Toile

Les seniors aussi risquent l’addiction
par Pascale Bieri, Le Matin, 3 février 2017

Internet : Des chercheurs genevois lancent une grande enquête pour savoir ce que les plus de 60 ans font sur le Web. Et si, comme les ados, ils peuvent en devenir dépendants.

Si les jeunes délaissent Facebook, au profit d’autres réseaux sociaux, c’est l’inverse pour les aînés, qui, eux, y sont toujours plus présents. Jusqu’à devenir addict?

Pour la première fois, une étude se penche sur la question. Menée, en parallèle, par des chercheurs des HUG, de l’Université de Genève et celle de Kazimierz Wielki, en Pologne, elle a pour objectif de déterminer, plus précisément, quel est l’usage que les plus de 60 ans font d’Internet et si, comme d’autres catégories d’âge, ils développent des addictions à la Toile.

1 févr. 2017

France : Enquête de santé : Les nouveaux poisons de notre quotidien

Excellent documentaire  : « Perturbateurs endocriniens : tous intoxiqués ? » réalisé par Cécile Tartakovsky sera suivi d’un débat.

A REVOIR. Enquête de santé, Les nouveaux poisons de notre quotidien
Présenté par Michel Cymes et Marina Carrère d'Encausse, allodocteurs.fr,
Diffusé le 31-01-2017

Les nouveaux poisons de notre quotidien

Patrick rêvait d’une retraite de jardinier… L’usine au bout de son champ l’a rendu malade. Sophie et Alain vivent dans l’angoisse de voir leurs enfants contaminés par la pollution autour de leur maison… Nathan lui, a été opéré pour une malformation de l’appareil génital à cause d’un médicament pris par sa grand-mère il y a 60 ans.

Pesticides, bisphénols, phtalates, parabens…. Des milliers de substances chimiques ont envahi notre quotidien. Utilisées depuis des décennies pour protéger les récoltes, améliorer les emballages alimentaires ou la conservation des cosmétiques, ces molécules ont fini par révêler leur pouvoir toxique.

Suisse : Les primes d’assurance maladie vont devenir insupportables

Le système de santé suisse s'avére coûteux s'il est comparé
avec ceux d'autres pays industrialisés.  
Image:  archives Keystone
Les primes d’assurance maladie vont devenir insupportables
par Philippe Rodrik, Tribune de Genève, 
31 janvier 2017

Santé publique : Les coûts des soins médicaux devraient augmenter de 60% en Suisse d’ici treize ans, selon le cabinet d’audit Ernst&Young (Suisse).

«Les primes d’assurance maladie vont plus que doubler en Suisse d’ici treize ans et ne seront plus supportables pour une grande partie de la population», prévient Karin Kirchner, porte-parole de Ernst&Young (Suisse). Cette estimation de la société d’audit paraît difficilement évitable. D’ici 2030, les coûts de la santé devraient en effet augmenter de 60 %, à 116 milliards de francs, selon ses propres prévisions figurant dans sa dernière étude sur l’assurance maladie.

"La silicolonisation du monde" par Eric Sadin

Eric Sadin pointe, dans un chapitre marquant,
 "vers les responsables qui agissent trop souvent de manière irresponsable, c’est-à-dire sans aucun souci des conséquences: les ingénieurs, benoîtement convaincus de participer à l’amélioration du monde parce qu’ils sont très chèrement payés par les firmes qui commercialisent leurs inventions. Un aveuglement de plus qui participe à la silicolonisation du monde, qui est la mort de l’esprit."

Comment la Silicon Valley a inventé une nouvelle industrie de la vie
par Mark Hunyadi, letemps.ch, 9 décembre 2016

Eric Sadin, avec finesse et détermination, décrit la «silicolonisation du monde», désormais soumis à ce qu’il appelle le «soft-totalitarisme numérique»

Le monde que nous décrit Eric Sadin est effroyable, mais ne vous inquiétez pas: c’est le nôtre. C’est en effet sous nos yeux, en direct et avec notre complicité que se produit jour après jour la «silicolonisation» du monde, c’est-à-dire le façonnage de nos existences par un modèle imaginé par les ingénieurs de la Silicon Valley – ceux de Google, Amazon, Facebook et Apple, mais pas que. Leur idée générale, c’est que tout ira mieux quand tout sera numérisé, algorithmé, automatisé, connecté. Notre vie se déroulera dans un monde fluide où tout problème sera résolu par la gestion des données, et où nous n’aurons plus qu’à rétroagir aux signaux envoyés par les systèmes experts. Nous évoluerons alors dans l’univers ouaté des big data exploitant les flux ininterrompus des données extraites à partir de nos propres comportements.